La police du Caire remet une couche de peinture sur les graffitis de la révolution

Capture d'écran de la vidéo publiée sur Bambuser montrant des policiers recouvrant les graffitis de peinture.
 
Exprimer ses talents artistiques sur les murs de la ville n'est pas forcément une activité bien vue au Caire. Une fresque de graffitis peinte sur des barricades installées après la révolution pour protéger les bâtiments officiels a été recouverte de peinture par les forces de police égyptiennes. Mais à peine effacés hier, les tags sont réapparus aujourd'hui au niveau de la rue Mohamed Mahmoud.
 
 
Photo publiée sur le compte Twitter de Sharifkouddous.
 
Pour beaucoup de Cairotes, ces grands murs de pierre sont le symbole d'une Égypte dans l'impasse, incapable de surmonter ses différends depuis la révolution de janvier 2011. C'est pourquoi en mars dernier, plusieurs artistes avaient fait le choix de les repeindre lors d'une opération baptisée "Plus de murs".
 
Deux mois plus tard, les autorités égyptiennes avaient déjà repeint en blanc ces barricades, mais au bout de quelques jours les tagueurs étaient revenus pour les badigeonner de plus belle.  
 
 
Voir la vidéo en intégralité sur Bambuser.com
 
Contributeurs


Fermer