Une petite ville japonaise immortalise un "pin miraculé" du tsunami

 
La petite ville de Rikuzentakata, située à 410 km au nord de Tokyo, a été dévastée par le tsunami qui a frappé la côte japonaise en mars 2011. Deux mille habitants ont péri dans la catastrophe et 3 400 habitations ont été détruites.
 
Sur les 70 000 arbres qui bordaient les deux kilomètres de côte, seul un pin a tenu le choc. Après la catastrophe, l’arbre, baptisé le "pin miraculé", est devenu un symbole d’espoir pour les habitants. À tel point que les autorités ont décidé de le déraciner afin de stopper la putréfaction des racines.
 
Mercredi, l’arbre a donc été coupé en neuf sections. Le tronc et les branches seront traités pour permettre leur conservation. Il est prévu que le pin soit réassemblé et transformé en "arbre mémorial" en février prochain. 
 
Vidéo amateur du pin filmée le 28 août 2012.
Contributeurs


Fermer