#OccupyLomé : images amateurs d’une protestation qui ne faiblit pas

Photo d'une foule de manifestatants, le 21 août, publiée par @TogoVi sur #occupylome. 
 
Pour la deuxième journée consécutive, l’opposition togolaise a battu le pavé à Lomé, la capitale, pour exiger des changements dans le code électoral avant les élections législatives prévues en octobre. Retour en images sur les dernières 48 heures d’une protestation populaire qui, depuis le printemps, ne montre pas de signe d’essoufflement.
 
Le collectif Sauvons le Togo, composé d’organisations de la société civile, de partis et de mouvements politiques de l’opposition, a appelé à trois jours de manifestations dans les rues de Lomé, les 21, 22 et 23 août. Mardi, plusieurs milliers de personnes ont répondu à l’appel, mais la marche, interdite par les autorités, a été rapidement dispersée à coups de gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre. Déterminés, les manifestants ont décidé de recommencer ce mercredi.
 
Une personne sans domicile fixe aurait été blessée lors des échauffourées mardi 21 août. @TogoVi. 
 
Depuis près de cinq mois, l’opposition est vent debout contre le pouvoir du président Faure Gnassingbé, qui dirige le pays depuis 2005. La grogne populaire se cristallise autour de plusieurs revendications, parmi lesquelles la mise en œuvre des recommandations d’un rapport de la Commission nationale des droits de l’Homme sur la torture et le retrait de la loi réformant le code électoral adoptée au printemps par l’Assemblée nationale. Les détracteurs du chef de l'État l’accusent de vouloir opérer un "passage en force" lors des prochaines élections législatives. Certains partis politiques de l’opposition souhaitent d’ailleurs le report du scrutin, le temps que les changements soient effectués.
 
Le cri de colère d'un manifestant, le 22 août. @TogoVi. 
 
Depuis le mois d’avril, chaque appel à manifester conduit au même scénario. Quelques milliers de manifestants se donnent rendez-vous pour rejoindre, généralement, la place de l’Indépendance, bouclée par des forces de l’ordre équipées de matraques et de canons à eau. Les gaz lacrymogènes parviennent sans grande difficulté à disperser le cortège, les plus récalcitrants choisissant l’affrontement avec les gendarmes. La journée se solde alors par plusieurs arrestations et des blessés.
 
La marche du mardi 21 août dispersée par les forces de l'ordre. @TogoVi. 
 
Mais progressivement, la mobilisation s’est également encrée sur Internet, via les réseaux sociaux. Au fur et à mesure des manifestations, une communauté de Togolais connectés s’est mise à partager les photos et vidéos de la mobilisation, dénonçant en priorité les abus commis par les forces de l’ordre (comme le mouvement Togo Vi, actif depuis 2010). Et aujourd’hui, via les hashtags #occupylome (référence au mouvement Occupy Wall Street) ou #TGinfo, ils informent en temps réel sur Twitter de l’évolution du cortège, des positions des forces de l’ordre et des différents débordements.
 
Les opposants ont organisé une "caravane de l'impunité" mardi 21 août. @TogoVi. 
 
@Nounfoh
 
@philoticus
 
@Farida_N
Contributeurs

Commentaires

La fin Tragique de l´impérialisme

Un complot contre certains leaders Ouest Africains(Panafricains)…
La France de Hollande, d´après Sarkozy continue son petit bon homme de chemin vers l´occupation total de l´Afrique de l´ouest !!!

Francfort, le 23 août 2012

Chers compatriotes Togolais, frères de la diaspora et amis panafricains !
Ce que je vous révèle ici ne doit pas être une cause de divertissement, prenez cela au sérieux. Nous avons toujours été fidèles de nos informations et nous le resterons tant que nos éléments sur le terrain restent vigilent!
Yayi Boni(Bénin), Kodjo Agbéyomé, Jean-Pierre Fabre, Adzaré, Ohin, Ata Zeus Ajavon, Komi Wolou, Rafael Kpandé, Kao Atcholi (tous Togolais) et d´autres noms (Nigérians, Nigériens, Burkinabè) sont en visière…
Ils seront victimes des attentats des hommes recrutés pour la tâche…

Mes chers frères patriotes, la vigilance est demandée, nous sommes infiltrés et ceux dont les noms sont cités plus haut doivent dès maintenant savoir choisir les hommes de leur sécurité. Nous ne savons pas exactement qui sont ses engagés prêts à frapper…

Tandis que le Bénin a reconnu le danger et a pris des précautions nécessaires de contrôle par les services de sécurité, au Togo les forces de sécurité s´acharnent au mouvement légal du peuple qui ne veut plus du système de la minorité familiale…

Nous avons vu, ce que Ouattara fait de la Côte d´Ivoire, cela ne serait pas contraire au Togo et au Bénin ; le Mali est une proie visible.

Mes chers compatriotes, frères Togolais, Amis panafricains de quoi avez-vous peurs ? Ils ont des armes, nous avons la technologie… Contez sur nous et nous n´allons pas vous décevoir. Suivez nos instructions et nous vous conduirons au bon port…

Au Togo nous constatons une vacance du pouvoir, Faure Gnassingbé doit maintenant démissionner, il n´a qu´a choisir une voix simple et pacifique, il doit partir avant 2013.
Le peuple a constaté l´incompétence du parlement et de la justice, donc ces institutions doivent être remises au peuple, ainsi Abass Bonfoh ne sera plus président après la démission probable de Faure Gnassingbé.

Faure Gnassingbé doit partir, personne ne reconnaît sa légitimité pour gouverner le Togo, il est tout simplement incompétent pour le Togo, l´or de l´humanité… Togo débout lutte contre la défaillance…

Nous proposons encore une fois un "Forum National Souverain" conduit par le CST (Collectif Sauvons le Togo) pour rétablir l´Etat de droit au Togo et dans la sous région. Personne n´ira voter si les revendications préalables en plus de celles du CST ne sont pas prises en charge. Nous n´avons pas besoin d´arme pour gagner ce combat. Nous avons besoin des engagements citoyens, ils nous suffissent d´un million de signatures pour créer un État dans un État selon la charte des droits de l´Homme qui définit l´État…

Faure Gnassingbé doit partir,
Alassane Ouattara doit être jugé par le tribunal de l´Union Africaine,
Blaise Campaoré doit être inculpé de meurtre, de complot et de complicité des déstabilisations des États de la sous Région (Mali, Côte d´Ivoire, Ghana et Bénin)

Nous allons très prochainement frapper dur !!! Le peuple va souffrir, mais aucun sacrifice n´est trop grand quand on a déjà souffert depuis plus de 400 ans… Les jours du Franc CFA sont comptés, nous prévenons à tous ceux qui ont des fonts en Fcfa de les transférer dans les Banques Ghanéennes. Il est recommandé de le faire dans les trois mois avenir, car nous allons ruiner la BCEAO, cette banque sera attaquée dans les jours avenir. Espérez-nous, Nous sommes là, ils nous écouterons et ils nous verront sur leur chemin…

Merci pour votre aimable attention

Pour African for Africa,
Le Coursier, DipSc. Phys. Gara Takpara

Zeitgeist-addendum en français (enfin... en québéquois)

occupy occupe la planète
nous avons basculé du modèle hiérarchique au modèle relationnel

Courage peuple Togolais qui se bat seul ...

Oh ! communauté internationale, pourquoi faites-vous autant de mal à ce vaillant peuple togolais qui se bat seul contre ce régime tyranique.

Pourquoi soutenez-vous cette dictature de père en fils qui tue chaque jour des Togolais en toute impunité ?

Photos

Bonjour, la photo qui porte le nom @toussine est de moi. Vous pouvez le vérifier sur mon profil twitter @Nounfoh. Merci de rectifier s'il vous plaît



Fermer