À cause des inondations, on nage dans les rues de Dakar

 
Les pluies diluviennes qui se sont abattues mardi 14 août sur Dakar et ses environs ont fait une dizaine de morts et causé d’importants dégâts matériels. Près de 90 mm de précipitations ont été enregistrées en quelques heures (la moyenne est d'environ 400 mm par an), entraînant l’arrêt de la circulation sur plusieurs grands axes routiers de la ville et submergeant plusieurs quartiers de la banlieue.
 
Dakar est frappée chaque année par des inondations durant la saison des pluies (ou hivernage) qui s’étend de juin à octobre. Ces clichés amateur montrent l'étendue des dégâts dans plusieurs quartiers de la ville.
 
Photo prise par Laye Bamba Seck, dans le quartier de Ouest Foire à Dakar.
 
Photo prise par Laye Bamba Seck, dans le quartier de Ouest Foire à Dakar.
 
 Photo postée sur Facebook par Sandrine Lemare-Boly, quartier de Grand Yoff, Dakar.
 
Photo postée sur Facebook par Sandrine Lemare-Boly. Autoroute, Dakar.
 
Photo postée sur Facebook par Sandrine Lemare-Boly. Autoroute, Dakar.
 
Photo postée sur Facebook par Sandrine Lemare-Boly.
 
Photo postée sur Facebook par Sandrine Lemare-Boly. Autoroute, Dakar.
 
Photo Alou Ba.
 
Si vous aussi vous avez pris des images des inondations, n’hésitez pas à les envoyer sur notre site  observers@france24.com
 
 
 
Contributeurs

Commentaires

PAUVRE DE NOUS

90mm d'eau et c'est l’inondation et des morts.
Manque de politique d'assainissement fiable.
Trop de parole à se glorifier toujours sur leur
bonne gouvernance et au bout du tunnel c'est
la désolation de vos peuple.
Pauvre de nous AFRIQUE

156mm aujourd'hui dimanche 26

Comme eux -mêmes et les autres théoriciens de la Bonne Gouvernance verront qu'elle se mesure autrement.

Les inondations à Dakar...

C'est bien simple:En Afrique,en Asie,en Amérique,c'est la montée des mers et les changements climati
ques qui opèrent...Là où il y a eu bétonnage du littoral,des embouchures des fleuves;là où il y a eu destr
uction de zones humides(marais,par exemple),que ce soit en Argentine,aux USA,en Thaïlande ou en Eu
rope,la conjonction de la montée des mers,de l'amplitude des marées(aux équinoxes)et le passage des tempêtes tropicales qui se décalent dans les saisons,tout concourt à ce que ce soit pire d'une année sur l'autre.
En Australie,en Argentine,là où la "main de l'homme" a opéré des retenues hydrauliques,des captages
pour l'irrigation,voire là où d'immenses plataeux étaient consacrés à l'élevage,ce n'est plus que sècheres
se sur sècheresse...L'Argentine a ainsi perdu la 1/2 de son cheptel bovin en 2004;et rien ne permet de
penser qu'il pourra se reconstituer un jour...La déserification s'installe,et avec elle,l'érosion des terres...
Le passage de pluies diluviennes opèrant le "lessivage" des terres qui se transforment en torrents de boues dans les zones en amont des estuaires,au pied des reliefs...Est-il déjà trop tard pour y changer chose...?Parfois,non;mais à quel prix...

Les inondations de + en + fréquentes...

Hélas les inondations sont quasi mondiales... Chez nous aussi en France nous les connaissons chaque année dans des régions différentes... C'est l'urbanisation à outrance qui fait que de + en + de km² de terres sont bitumés, cimentés et ne peuvent absorber les pluies.. Comme dans les forêts nous faisons des coupe-feu pour éviter des grandes catastrophes incendiaires, il faudra faire pareil dans nos villes ou alors créer un goudron perméable comme il existe déjà...



Fermer