Imbroglio autour des photos d'une orgie sexuelle d'officiels chinois

Photo de groupe postée sur le site de microblogging Sina Weibo.
 
Le 8 août dernier, un internaute chinois a publié presque 200 photos montrant des hommes et des femmes s'adonnant à une partie fine, lesquels seraient, d'après lui, d’éminents dirigeants du Parti communiste chinois (PCC). Une affaire qui a agité la Toile et connu une succession de rebondissements.
 
En surfant un beau jour d'août sur le site de microblogging Sina Weibo, un internaute chinois découvre des clichés sur lesquels trois hommes et trois jeunes femmes se livrent, en groupe, au plaisir de la chair. A priori, rien de très original...
 
Sauf qu'un internaute dit reconnaître sur les photos des huiles politiques locales : à commencer par Wang Minsheng, le leader du Parti dans le district de Lujiang (plus d’un million d’habitants), situé dans la province de l’Anhui, mais aussi Jiang Dabin, son adjoint. Wang Yu, un des responsables de la Ligue des jeunes communistes de l’université de la ville de Hefei, sera lui présenté ensuite, par d'autres internautes, comme le troisième homme visible sur les clichés. Pour étayer son affirmation, il joint d’autres photos qui les présentent dans l’exercice de leur fonction.
 
Les images de cette partie de jambes en l’air se sont répandues comme une traînée de poudre sur la Toile, provoquant l'hilarité des internautes. Ces clichés montrent les joyeux drilles en train de prendre la pose entre deux ébats. Les internautes ne manquent pas de rappeler, au passage, que les autorités chinoises font de la lutte contre la pornographie une de leurs priorités.
 
                                           Photos qui circulent sur le site de microblogging Sina Weibo.
 
La réaction de deux des principaux intéressés ne s’est pas faite attendre. Le 9 août, Wang Minsheng dénonce une cabale contre lui et un montage grossier qui serait l’œuvre d’esprits malveillants voyant d’un mauvais œil sa politique de lutte contre la corruption. Jiang Dabin, le numéro deux du district, lui emboîte immédiatement le pas.
 
Le même jour, un internaute du même nom, "Anhui1234567q" poste un message sur le site Baidu Tieba, un forum de discussion en ligne, pour confirmer qu'il s'est bien trompé sur l'identité des personnes incriminées : "En surfant un jour sur [le site de microblogging chinois] Sina Weibo, j’ai cru reconnaître le secrétaire du Parti communiste du district de Lujiang sur une série de clichés pornographiques. Mais il s’avère que je me suis trompé. Je n’ai pas du tout réalisé sur le moment que cela pouvait engendrer de si graves conséquences, c’est pourquoi je tiens à présenter mes plus plates excuses."
 
 
En revanche, Wang Yu, le troisième protagoniste, reconnaît avoir pris part à cette orgie. Il déclare même, le 10 août, que l’une des femmes présentes sur les photos n'est autre que son épouse, professeur dans un lycée de Hefei. Trois jours plus tard, un rapport publié par les autorités locales précise que Wang Yu et sa femme ont été exclus du Parti communiste, suite à leurs révélations.
 
 
Le 13 août, l’université de Hefei publie sur son site une note enjoignant les membres du Parti à faire preuve "d'autodiscipline" sans citer nommément Wang Yu et sans faire directement référence à cette affaire de scandale sexuel.
 
Pendant ce temps, bon nombre d’internautes continuent d'abreuver la Toile de leurs commentaires marquant leur indignation ou leur soutien aux "calomniés".
 
"Comment des enseignants peuvent-ils se compromettre à ce point ?, s'interroge cet homme ci-dessus. J'espère que ce n'est qu'un acte isolé et qu'il ne concerne pas tous les professeurs d'établissements scolaires car cela mettrait en péril la qualité générale de l'administration publique."
Contributeurs

Commentaires

Partie fine entre amis

Une partie fine entre amis, et alors?
Il y a plus grave en Chine que cela.

Et les prostituées défigurées à l'acide? les intimidations de syndicalistes?
Que se passe t-il dans certaines campagnes pauvres?
Que se passe t-il sur le plateau tibétain?

ouais enfin... pas sain comme r. sexuelle

donc mettre tout le monde dans le même panier en disant "comme tout le monde", c'est déplacé.

les usa font moins bien!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

que l'on arrete de diaboliZé le Q! ! ! les etat sont devenu con avec ca?????!
bien o contraire: que les Q s'ouvrent au MONDE et vous arreterer les GUERRES
et les malentendus........qu'on se le DISENT ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !
ainsi soit il......................AMEN

comme si les communistes

comme si les communistes n'avaient pas le droit d'avoir de r. sexuelles comme tous le monde



Fermer