Bataille autour d’un potager urbain au Québec

 
Plutôt qu'une simple pelouse, outre-atlantique, la mode est aujourd'hui aux potagers. Mais les municipalités, habituées aux vertes pelouses parsemées de nains de jardins, freinent parfois des quatre fers contre ces plans de tomates et autres légumes bio qui défigurent ses allées. Exemple...
 
Josée Landry et Michel Beauchamp, de Drummondville au Québec, avaient transformé leur pelouse en potager. Leurs petites cultures leur valent de se retrouver dans la ligne de mire de leur municipalité. Cette dernière leur reprochent en effet de n’avoir pas respecté les règles locales qui obligent les jardins de façade à être constitués d’au moins 30% de gazon. Un avis a été envoyé au couple leur donnant jusqu’à dimanche pour raser  30 % de leurs cultures. 
 
 
De leur côté, les jardiniers en herbe ont expliqué qu’ils ne se laisseraient pas faire et contesteraient le règlement, déclarant que "Cultiver ses propres produits devraient être un droit. Cette illégalité est un non-sens". Une pétition a même été lancée sur Internet pour forcer les autorités municipales à revenir sur leur décision. Elle déjà été signée par 755 personnes.
 
La création du potager en images.
Contributeurs

Commentaires

jardin potager face à la rue

Un habitant ne peut imposer son point de vue à la collectivité qui édicte les règlements applicables .
C'est une attitude détestable de voyou !
Il doit donc respecter ce qui est écrit , sinon , on doit le condamner en justice
Si il veut changer la loi , il se présente aux élections , comme tout opposant citoyen
Il verra bien si il est majoritaire ou pas .....

Appamée

Si on devait attendre que les

Si on devait attendre que les politiques se rendent compte de leurs erreurs pour progresser.....le monde serait totalement sclérosé ! Je comprends cependant qu'un gentil mouton comme vous ait besoin de son carré d'herbe à brouter...

Cette réalisation est très belle

Félicitations, la municipalité devrait être fière d'une si belle réalisation et encourager ce genre d'initiative. Je vois même un concours du plus beau potager de ville. Courage !

Potager

Bonjour,
Je trouve ces gens très avangardistes dans leur démarche. Les dirigeants de la ville devraient réfléchir davantage aux nouveaux besoins de nos populations. De la pelouse nourrit peut-être des vaches laitières mais pas les humains. De bons légumes frais sous la main, faire de l'exercice en cultivant ce petit jardin, devenir en meilleure santé, n'est-ce pas ce que toute personne sensée devrait désirer pour elle-même et les gens de son entourage. D'ailleurs, il est tellement beau leur jardin. Le mien est à l'arrière de ma maison et il n'a pas cette allure. Félicitations à ce couple !

potager

Seulement des felicitations aux proprietaires.Leur adresse svp

Potager Urbain

La ville de Drummondville interdit cette initiative. Présentement au centre de l'actualité, beaucoup de pétitions roulent afin que Drummondville offre cette opportunité.

Les propriétaires se sont approprier un droit acquis, mais personne d'autre ne pourra jamais profiter de cette innovation.



Fermer