Une adolescente indienne agressée sous l’œil d’un journaliste : la vidéo qui dérange

 
L’agression très violente d’une jeune Indienne dans une rue fréquentée enflamme l’Inde et ses réseaux sociaux. La scène s’est déroulée à la sortie d’un bar de Guwahati, une ville du nord-est du pays, devant la caméra d’un journaliste local. Des images qui suscitent la controverse : pourquoi avoir dégainé l'objectif  plutôt que de secourir l’adolescente ?
 
Dans la soirée du 9 juillet, une jeune femme de 17 ans a été molestée par une vingtaine d’énergumènes avinés alors qu’elle sortait d’un bar situé dans une rue passante de Guwahati, la capitale de l’État d’Assam. Elle a eu beau crier, personne n’est venu à son secours. Finalement, un journaliste qui "passait par là", selon le quotidien national Hindustan Times, a appelé la police qui est arrivée sur les lieux pour sortir l’adolescente de cette embuscade cauchemardesque qui a duré une trentaine de minutes. 
 
ATTENTION CES IMAGES SONT CHOQUANTES
 
 
La vidéo de cet incident a choqué les internautes. D’abord en raison de l’extrême violence des agresseurs. Les images du reporter montrent la jeune femme se faire trimballer de main en main, souvent tenue par les cheveux et par le cou, avant de se retrouver à terre, ses vêtements arrachés par des hommes en furie mais visiblement peu gênés de la présence de la caméra et des badauds. Voici le genre de commentaire qu’ont déclenchés ces images sur Internet (voir le fil #Guwahati, sur Twitter ), comme celui-ci :
 
"Castrez-les ces agresseurs. Ca leur apprendra à contrôler leur violente libido"
 
[@Bona_ness I say, castrate them molesters. That'll teach them to keep their raging libidos under control. #Guwahati]
 
Ce qui fâche aussi les internautes, c’est le fait qu’un journaliste ait filmé l’agression plutôt que d’intervenir. Sur Twitter, même le célèbre acteur de Bollywood, Amitabh Bachchan, s’interroge :
 
"Comment se fait-il qu’une équipe de télé ait été là à ce moment… et… pourquoi n'est-elle pas intervenue ?"
 
[@SrBachchan Horrid visuals on Tv of molestation of young girl..but just a point..how does Tv crew know of it live..and..why don't they intervene]
 
Mais, sur cette question, les avis sont divisés. Car beaucoup pensent que sans les images du journaliste qui ont fait le tour des télévisions puis du Web indiens, l’affaire serait restée dans l’ombre comme tant d’autres à Guwahati, ville où le taux de violences faites aux femmes est deux fois supérieur à la moyenne nationale. C’est d’ailleurs cette vidéo diffusée sur les chaînes locales qui a permis aux enquêteurs d’identifier 16 des agresseurs, parmi lesquels quatre ont été arrêtés.
 
Sur Twitter, un rédacteur en chef de la chaîne locale News Live TV, pour qui travaille le journaliste qui a tourné les images, s’est défendu : "Je soutiens mon équipe car si le gang s’en était pris à eux et les avait empêchés de filmer, il n’y aurait pas de preuves", avant d’ajouter : "Ils ont prévenu la police qui a sauvé la fille avant que ce ne soit trop tard". 
 
Contributeurs

"Il n’est pas normal que le journaliste et les témoins n’aient pas à répondre de non-assistance à personne en danger"

Manisha Bhatia est consultante en communication à New Delhi.
 
Si ces malfrats ont été arrêtés, c’est sûrement en partie grâce à la vidéo. Mais ce n’est pas une raison pour que le journaliste et les autres témoins qui, par crainte de s’attirer des ennuis, ne sont pas intervenus, s’en tirent sans avoir à répondre de non-assistance à personne en danger [un chef d’accusation qui n’existe pas dans la loi indienne, NDLR].
 
Si cette affaire fait scandale, ce n’est pas tant à cause de la vidéo, mais bien parce qu’il est question de violences contre une femme. Dans un pays où la plupart des gens vénèrent des déesses chaque matin - comme Kâlî ou Satî [deux déesses de l’hindouisme] -, il est purement hypocrite que, le soir, certains se transforment en brutes et maltraitent une femme.
 
Les violences envers les femmes sont fréquentes dans le pays mais ce n’est pas un phénomène propre à l’Inde. Il y a quelques semaines, il est arrivé quasiment la même chose à une journaliste britannique en Égypte. Tant qu’il existera des hommes qui pensent avoir le droit de s’attaquer à une femme, il y aura des agressions contre elles. C’est d’ailleurs très effrayant de voir que les hommes déshabillent la fille tout en regardant la caméra tout sourire, comme s’ils faisaient un acte héroïque.
 
 

Commentaires

violence sur les femmes

On vit dans un monde de brutes, de bestialité, de bêtises. Personne ne réagit. Nous avons perdu notre identité d'êtres humains. Le monde actuel est devenu sexe, violences, bestial. Quelle horreur ! Les hommes de sexe masculin sont des bêtes, ils ne savent plus réfléchir. Pourquoi tout ceci ? Internet ? Les films porno ? Quel 21eme siècle ! De telles images se retrouvent dans tous les pays du monde, tous les chefs d'état ont un énorme travail à faire de ce côté là, sinon ce sera la décadence pire que la guerre des peuples !

Ecoeurant mais...

Oui c'est écœurant, mais à moins qu'on ne vive pas dans le même monde, ça ne vous choque pas que bon nombre de citoyens et là je parle de la France, soient agressés en toute impunité par des gens victimes de la société malade par manque de repères et qui dérivent dans les abus d'alcool et autres produits "populaires"?
Combien boivent leurs alcool ou consomment leurs produits neurodégénérateurs au milieu de tous.
Combien de victimes par jour, n'ont même pas un regard si ce n'est de la curiosité malsaine pour des évènements liés aux agressions?
Combien de films de ce genre et bien pires, circulent entre téléphones derniers cries et web?
Et ces films sont le plus souvent amateurs!
Donc ils sont fait par des citoyens lambda!
Vous ne trouvez pas ça choquant?
Arrêtons d'aller chercher la misère chez nos voisins même si ce qui s'y passe nous heurte, nous ne sommes pas sur place, nous ignorons les réelles conditions humaines des lieux et n'avons que nos consciences et claviers pour interagir.
Je ne dis pas de fermer les yeux sur l’extérieur mais:
Nous sommes en France les initiateurs de l'idéologie que porte notre drapeau.
Celui là même que nous osons à peine lever aux vents.
Et pour cause, nous sommes encore incapable de traiter nos propres problèmes sur notre propre sol.
Les politiques sont plus absorbés par les soucis d'argent, qu'à enseigner le respect et l’équilibre par le bien être dans notre société en perdition.
C'est c'est à nous de nous mobiliser pour que cessent les abus.
L'état c'est nous.
C'est nous qui avons le pouvoir d'initier le changement.
C'est à nous de décider de ce que nous voulons comme société.

Cordialement,

M-R.

agression d'une jeune adolescente en inde.

Bonjour les dégats en inde !
Par ces images on a carrément l'impression que les hommes en Inde sont devenus ariérés. Où est passée l'éducation de ces hommes ? Ils vénèrent leur religion et font des cultes ahurrissants, voire grandioses. Mais où est la place réellement de la religion dans leurs coeurs ? A mon avis, elle n'existe pas ! Car comment se fait-il qu'ils traitent avec autant de bassesses et avec un tel mépris visibles les femmes, les jeunes filles dont la jeune adolescente ? Il faut arrêter l'hyppocrisie. S'ils croient soi-disant en leur dieu, ces indous doivent penser certainement que celui-ci existe et donc voit tout.
J'espère que le gouvernement de l'Inde va agir plus sérieusement en prenant des mesures sévères, avec fermeté pour que tout ceux-ci changent et qu'on arrête de persécuter les plus faibles en Inde, donc les femmes ou les jeunes filles, voire s'il y a lieu les fillettes !

Quelle honte !! Ces hommes sont ds misérables.

Comment peut-on encore se permettre de frapper une femme dans l'époque à laquelle on vit aujourd'hui ?

Le journaliste aurait quand même pu intervenir ou bien même une tierce personne qui serait dans le coin, voir aussi quelques personnes qui était dans le bar ou les automobilistes qui passaient par là.
On dirait que dans de nombreux pays, la femme n'est pas respectée comme elle le mérite.

Ces hommes devraient être condamnés à la prison à perpétuité en plus d'être castrés pour ce qu'ils ont fait.

le respect

tous les êtres sont respectables, ce n'est pas à vous de décider qui doit être respecté ou, pas c'est vous qui respectez sans vous poser de questions sur la personne en face de vous, c'est vous qui devez être un exemple sans attendre de l'autre qu'il soit autres les êtres sont ce que l'on fait d'eux. une prostituée est une femme comme une autre consommée par des êtres qui ne l'ont pas respectée à un moment donné. une victime existe car elle a eu un pervers, un frustré de la vie en face d'elle.

Pour être allé en Inde et

Pour être allé en Inde et avoir vécue une sorte d'émeute qui aurait pu virer au viol,en partie à causes de 2 idiotes Australiennes, je vous assure que pour ces porcs (les agresseurs) il y a une fierté, et la caméra ne les gênent pas, au contraire! Moi j'ai eu la chance d'être protégé par un ami indien et un allemands, mais les autres filles se sont faites tripoter comme c'est impossible d'imaginer, ce sont des indiens qui au milieu de l'émeute nous on tiré contre un mur pour qu'on puisse se réfugier dans un temple.
Tout ça pour dire que l'équipe de télé a fait ce qu'il y avait à faire pour que l'histoire puisse prendre de l'ampleur, ils auraient tenté quoi que ce soit, la gamine ne s'en serait peut être pas sorti et eux n'auraient sans doute pas pu témoigner.

Devoir d'informer.

Bien d'accord. Le journaliste a fait œuvre utile. Au moins, ceux qui sont tentés d 'agresser une femme savent le risque encouru.

agression d,une ado en Inde

il faut signaler que c,est surtout le nord de l,Inde qui souffre de ce genre d,ignomies,mais c,est toujours paradoxale de voir ce genre d,exclusion dans un pays aspirant a l,ouverture(signalons que d,autre energumenes ont dernierement envoyer au coma un jeune etudiant africain,toujours au nord de l,Inde) en plus les autorites indiennes n,ont vraiment pas l,air de s,y mettre en vue d,eradiquer une fois pour toute ce genre d,incident

Guwahati

Pour signaler le contenu inapproprié, y a-t-il d'autre moyen que de se connecter sur la vidéo?

Vidéo utile mais le journaliste n'a apparemment pas fait grand chose pour éviter qu'elle se diffuse?

le jourbnaliste ne doit pas etre accusé à tort

si le journaliste avait essayé de défendre la jeune fille il n'aurait pas pu la sortir des mains de ces voyous de plus il lui auront surement arraché sa camera et le tabassé. selon moi la mielleux manière qu'il avait pour défendre la jeune fille était de mettre cette vidéo à dans les mains des autorité pour qu'ils puissent mettre main sur ces criminelles.



Fermer