Vidéo d'un enfant palestinien brutalisé par des gardes-frontières israéliens

 
Cette vidéo a été tournée le 29 juin à Hébron, une ville de Cisjordanie située au sud de Jérusalem, par un volontaire de B’Tselem, une organisation israélienne de défense des Droits de l'homme. On y voit un garde-frontière israélien se cacher derrière un mur avant d'attraper un jeune garçon palestinien qui, en réaction, se met à crier et à se débattre. Un autre policier arrive, donne un coup de pied à l’enfant et continue tranquillement sa route.
 
Cette scène se passe dans un quartier populaire de Hébron, où vit un petit nombre de colons israéliens sous la protection de policiers. Ce quartier est régulièrement le théâtre de frictions entre habitants et gardes-frontières, comme nous l'a expliqué Sarit Michaeli de l’ONG B’Tselem, joint par téléphone. Les policiers israéliens se plaignent d’être pris à partie par les enfants, qui eux dénoncent les fréquentes agressions dont ils sont victimes. Cette fois, les gardes-frontières ont affirmé avoir essuyé des jets de pierre provenant de l’allée où se trouvait le garçon que l'on voit sur la vidéo. Mais pour Sarit Michaeli, comme pour beaucoup d’internautes, quelles que furent les raisons qui l’ont motivé, le geste du soldat est inexcusable.
 
Depuis plusieurs années, B'Tselem lutte contre les débordements des forces de sécurité israéliennes contre les populations palestiniennes soumises à l'occupation.
Contributeurs

Commentaires

Le pouvoir des images...

Vidéo très courte, et ne montrant qu'une partie de "l'altercation".
J'imagine bien la mentalité de celui qui l'a postée, sans doute très proche de nos bobos qui qui ne supportent pas que l'on remette en place un enfant qui abuse, quitte à le laisser devenir un voyou accompli.
J'imagine mal des soldats s'en prenant sans raison aucune à un enfant. Or dans cette guerre (c'est bien une guerre non ?) les enfants sont utilisés comme dans bien d'autres. Pensez à l'Afghanistan où nos soldats se font abattre sur renseignements donnés par des enfants.
Arrêtons avec cette soit-disant innocence des enfants. Ce qui est honteux est qu'ils soient instrumentalisés, ici pour jeter des pierres sur des soldats, là pour aller faire le kamikaze pour le compte de Boko Haram à 16 ans.
Ne comptez pas sur moi pour m'offusquer d'un coup de pieds aux fesses. Ces soldats lui auront peut-être au final sauvé la vie en lui rappelant de se mêler des affaires des grands.

self-defense

contre un occupant armé, il faut tout user, même des pierres s'il le faut!
C'est dommage que ce soit fait contre des enfants: mais vous allez répondre que c'est le fort du sionisme.
Le sionisme qui dure depuis 1947 s'chèvera comme ce fut pour l'appartheid: n'avez vous pas appris la leçon???.
Malgré ses murs , ce que vous appelez Israel ne pourrait survivre sans ses voisins: Mais à l'image du monde libre, on vous rejette! alors cloitrez-vous!

Bravo belle mentalité! Au vu

Bravo belle mentalité!
Au vu du pseudo, pas de parti pris... Votre commentaire est beaucoup trop simpliste comme de se fonder une opinion sur une vidéo si courte.
Un peu d'abnégation et d'empathie ma brave Zorette vous ferez du bien! Cet enfant doit avoir maximum 12 ans, et quel qu'en soit les raisons on ne frappe pas un enfant. Je ne victimiserais pas les bourreaux!

Félicitations

Certains au cours de l'histoire, pensaient au bien de l'humanité ou de la société lorsqu'ils faisaient du mal aux autres, à ceux qui étaient différents; "ça fera du bien pour le futur que ces gens n'existent plus". Quelle tristesse de lire des propos comme les vôtres et quelle tristesse de savoir que vous vous croyez légitimes.

Mettez vous à la place des autres de temps en temps, comme les gens qui respectent notre souffrance en se mettant à la nôtre.

Merci.

c'est bizarre quand méme

c'est bizarre quand méme quand il s'agit d'un palestinien méme un enfant,aucun commentaire si c'etais contre un juif ces images aurait fait le tour du monde et aurait crier a l'agression anti sémite!!!mais bon on les attend au tournant et leurs fin sera triste

comparaison n'est pas raison

Oui vous avez raison. Quand Merrah tue des enfants juifs d'une balle dans la tête en France on en parle pendant des semaines alors que lorsqu'un soldat israélien met un coup de pied aux fesses d'un enfant palestinien personne n'en parle...

Saluons le travail des ces associations israéliennes qui mettent à jour les petites violences quotidiennes dont sont victimes les palestiniens et qui montrent qu'il va bien falloir arriver à une solution équilibrée dans cette affaire.

Aller, on sort les violons!

La comparaison n'était pas du domaine de l'affaire Mérah; vous ne faites que démontrer ce qui est chaque jour plus flagrant: l'utilisation de drames pour ne pas avoir à répondre à la réalité.

Vous savez Monsieur ou Madame, la majorité des gens ne savent même pas qui était Rachel Corrie donc on peut dire qu'Israël s'en sort bien. Les gens ne savent pas la moitié des réalités des Palestiniens et en fait, une grande majorité s'en fiche.

Mais j'ai bon espoir, étant donné qu'il faille être juif pour parler objectivement et ouvertement des injustices israéliennes, de plus en plus de juifs laissent parler leur coeur. Shlomo Sand, Noam Chomsky, Stéphane Heissel, Jacob Cohen (qui soit dit en passant vient de se faire agresser par la LDJ, vous le saviez? Pas par France24 ça c'est sûr)...

Il faut cesser de se faire passer pour la victime lorsqu'on est bourreau. Il ne faut plus être complice d'un Etat qui assassine au nom de quoi? De qui? De Dieu ça m'étonnerais, des victimes de la Shoah encore moins; si elles voyaient ce qu'il se passe en Israël, elles seraient les premieres à défendre les Palestiniens.

Merci, au revoir.



Fermer