Le tombeau des Askia de Gao "surveillé" par des jeunes de la ville, selon notre Observateur

Photo d'Amar Maiga devant l'entrée du tombeau des Askia, mardi 3 juillet. 
 
Alors qu’à Tombouctou, dans le nord du Mali, les combattants islamistes détruisent mausolées et mosquée à coups de pioches, à Gao, une autre ville contrôlée par les djihadistes, des habitants auraient décidé, selon notre Observateur, de monter la garde à côté des monuments religieux de la ville.
 
Moins d'une semaine après la chute de Gao, Tombouctou et Kidal, les principales villes du Nord-Mali, aux mains des groupes islamistes armés, le Mali et la communauté internationale s’indignent du sort réservé aux mausolées et à une mosquée de la "cité des 333 saints" par les combattants. Dans la tradition religieuse malienne, ces monuments, considérés comme des "hérésies" par les djihadistes, sont censés protéger Tombouctou, désormais patrimoine mondial en péril de l’Unesco.
 
Photo du tombeau des Askia par Amar Maiga, mardi 3 juillet. 
 
À Gao, où les islamistes ont chassé les indépendantistes touareg du MNLA au terme d’intenses combats, notre Observateur s’est rendu ce matin devant le tombeau des Askia, construit au XVe siècle au temps de l’Empire songhaï, et inscrit en 2004 sur la liste du patrimoine mondiale de l’Unesco.
Contributeurs

"Les islamistes ont conseillé à la population de ne pas s’aventurer dans la brousse à cause des mines qu'ils ont posés"

Amar Maiga est enseignant à Gao. Il a pris ces deux photos mardi matin. 
 
Ces hommes n’étaient pas là il y a deux jours. Ils ont décidé de surveiller l’entrée du tombeau, quand ils ont appris que les mausolées de Tombouctou ont été détruits. Il y a aussi des jeunes qui se sont improvisés gardiens devant la mosquée. Ils surveillent les allers et venues. Mais, pour le moment, les islamistes n’ont pas menacé de détruire nos monuments, comme à Tombouctou.
 
Hier, un responsable islamiste a parlé à la radio. Il a dit qu’ils avaient miné les zones de passage du MNLA dans la brousse. Il a d’ailleurs appelé la population de Gao à ne pas s’aventurer dans la brousse à cause des mines, mais de privilégier les routes. Il est toujours possible d’entrer et de sortir de Gao. J’ai même pu envoyer un colis à Bamako, ce matin, via un bus qui partait pour la capitale [le MNLA a affirmé hier à l’AFP que les islamistes "empêchaient" la population de quitter la ville, NDLR].
 
J’ai l’impression que les gens continuent de vivre normalement. Mais ce qui devient vraiment difficile, c’est de toucher son salaire. Avant l’entrée des rebelles dans Gao, j’allais retirer ma paie à la banque. Mais, maintenant, toutes les banques sont fermées. Il faut que je demande à un ami de Bamako d’aller retirer mon argent et de me le faire parvenir en bus.

Commentaires

La paix au Mali

Merci beaucoup Mon très cher De nous avoir bien informer.................On a mal au coeurs tant que Nord de notre Pays reste sous occupation de ces bandits armés.............

LIBÉRER LE NORD DU MALI

Peuple du Mali !
Où est l'héritage de vaillance de tes valeureux ancêtres ?
Peuple du Mali, Peuple guerrier !
Qu'attends tu pour te débarrasser toi-même des envahisseurs,
Profanateurs de tes vestiges spirituels et culturels ?
PEUPLE DU MALI DEBOUT POUR TE LIBÉRER SEUL !

Le tombeau des Askia

Bravo Monsieur Maiga, enfin un Malien courageux qui n'a pas peur des forces "obscurantistes" qui martyrisent son beau pays! Mais où sont les dirigeants du Mali? et tous ceux que l'on voit parader à Bamako, les poches pleines de l'argent qu'ils ont prélevé sur les richesses du sol et du sous sol? Il faut donc qu'un modeste enseignant (qui ne peut même plus toucher son salaire en ville!!!), soit le seul à incarner la fièreté du Mali et de son peuple . Même l'armée a démissonné, et pourtant elle coute cher à l'état!

Merci pour cette bonne

Merci pour cette bonne réflexion car l'arme coute cher à l'état et il est seul responsable de ce désordre qui régent au Mali ce beau pays.

rectification date !

Veuillez rectifier la date : c'est mardi 3 juillet au lieu de "mercredi 3 juillet" . Mes salutations

je crois sincerement que Dieu

je crois sincerement que Dieu veut beaucoup de bien au peuple malien,c'est pour cette raison qu'Il leurs a envoyé ANSAR DHINE pour purifier leurs pratique car malheureusement il y avait beaucoup de shirk(polytheisme)dans ces regions.Et sachez mes cher freres qu'Allah pardonne tout SAUF QU4ON LUI ASSOCIE QUI QUE CE SOIT!!!!(saint,amulette,talisman,...

As salam 'alaykoum, je

As salam 'alaykoum,
je souhaite à tout les maliens qu'Allah (en arabe LA divinité, UNIQUE) les guide, et nous guide nous aussi.

Dans le livre «Sahih» de Muslim, d'après 'Abdullâh Al-bujalî :

J'ai entendu le prophète dire, cinq jours avant sa mort : « Je nie devant Dieu avoir pris parmi vous un ami intime, car Dieu - Gloire et Puissance à Lui - a agréé mon amitié, tel qu'Il agréa l'amitié d'Ibrâhîm ; si j'avais eu à prendre un ami intime parmi vous, j'aurais choisi Abû Bakr ; par ailleurs, ceux qui étaient avant vous prenaient les tombes de leurs prophètes et de leurs saints pour des lieux de culte. Ne prenez pas les tombes pour des lieux de prière, je vous l'interdis.»

Allah - Le Très Haut - dit :

إِنَّ اللّهَ لاَ يَغْفِرُ أَن يُشْرَكَ بِهِ وَيَغْفِرُ مَا دُونَ ذَلِكَ لِمَن يَشَاءُ

{ Certes Allah ne pardonne pas qu'on Lui donne quelqu'associé. A part cela, Il pardonne à qui Il veut . }

[ Sourate 4 - Verset 48 ]

mali

Personnellement je ne crois en aucun dieu,si il y en avait un il n y aurait pas autant de misere dans le monde.Je suis marraine d un petit malien et je n ai pas de nouvelles depuis des mois .La religion divise les peuples et engendre la haine.Comment peut on imposer le voile etc a des personnes qui ne souhaite pas le porter.Chacun doit etre libre dans tout les domaine ca s appelle LE BONHEUR.



Fermer