A Bizerte, une marina sort des eaux, les pêcheurs s’ensablent

Vue paronamique sur la nouvelle marina de Bizerte (photo envoyée vendredi 22 juin par Ahmed Amine Ben Saïd).
 
Le projet de construction d’une nouvelle marina, supposée transformer Bizerte en grand centre touristique, inquiète les écologistes tunisiens car il risque de défigurer la Médina, qui fait la réputation de la ville.
 
Résidences de luxe, centres commerciaux haut de gamme, esplanades, port de plaisance : Marina Bizerte est un mégaprojet visant à faire de la ville une destination phare dans le domaine du tourisme de luxe en Méditerranée, et à stimuler du même coup l’activité économique dans la région avec la création de près de 400 emplois.
 
Un immeuble de haut standing en construction en face de de la Médina (photo envoyée vendredi 22 juin par Ahmed Amine Ben Saïd)
 

"La justice a désigné des experts pour évaluer les dégâts"

Architecte de profession, Ahmed Amine Ben Saïd est membre de l’Association de Sauvegarde de la Médina de Bizerte.
 
Dans le cadre de ce projet, un immeuble de 35 mètres de haut a été érigé juste en face [100 mètres] des murailles de la Médina aux fondations byzantines. Cette construction est tout bonnement une violation du Code du patrimoine et vient saper les efforts de plusieurs associations qui travaillent depuis longtemps à faire inscrire le site au patrimoine mondial de l’Unesco.
 
Ajoutez à cela les dégâts occasionnés par la construction du port de plaisance : notamment celle d’une digue qui a provoqué un ensablement du chenal qui relie le vieux port à la Marina. Le vieux port n’est quasiment plus alimenté en eau et les détritus s’y amoncellent [joint au téléphone, le maire de Bizerte, Mohamed Salah Fliss, nous a affirmé qu’il a soulevé le problème auprès du promoteur et que ce dernier s’est engagé à y remédier le plus tôt possible].
Cette digue pose également des problèmes aux pêcheurs qui ont beaucoup de difficultés à accéder à la mer, parce qu’ils doivent désormais traverser un domaine privé [la marina] pour se rendre au large. Ils doivent d'ailleurs emprunter ce chenal ensablé qui n’est quasiment plus navigable.
 
Les travaux de dragage pour la construction de la marina ont provoqué un ensablement au goulet du vieux port, indique notre observateur (photo envoyée vendredi 22 juin par Ahmed Amine Ben Saïd).

 
Notre association a été mandatée par 75 pêcheurs pour demander à la justice d’évaluer les dégâts. Il y a deux semaines, trois experts en bâtiment, en environnement et en travaux maritimes ont été désignés. Le promoteur a demandé l’annulation de l’expertise au prétexte que notre association n’était pas qualifiée pour défendre les pêcheurs. La justice doit se prononcer mercredi prochain. Mais pour l’instant, les experts continuent à faire leur travail.
 

« Le poisson se raréfie»

Yassine Zaghouani, pêcheur.
 
 
Il faut savoir que la zone sur laquelle est actuellement installée la digue est un endroit stratégique pour les pêcheurs. C’est l’endroit qui relie le lac de Bizerte aux eaux profondes de la Méditerranée. On y trouvait du poisson en grande quantité, en particulier pendant les périodes de migration, notamment le loup de mer et le mulet. Aujourd’hui, nous ne pouvons plus pêcher comme avant. Nous sommes des pêcheurs traditionnels, nous n’avons pas de gros moyens, nous travaillons sur des petites embarcations et pratiquons la pêche au fil. Or, le poisson se raréfie et les digues et les ponts flottants nous rendent la tâche très difficile. Maintenant que notre pays a connu la révolution, nous voulons que l’Etat accepte d’ouvrir un dialogue avec nous pour trouver une solution.
 
 La justice a désigné des experts pour évlauer les dégâts (photo envoyée vendredi 22 juin par Ahmed Amine Ben Saïd).
 
 Le PDG Marina Cap 3000, Moez Ben Zid, a affirmé à plusieurs reprises dans les medias qu’il s’était engagé auprès de la ville à effectuer divers travaux de restauration dans le vieux port et la Médina, en plus d’œuvrer à la valorisation du travail des artisans.
Nous avons pu joindre au téléphone Ahmed Salah Fliss, nommé maire de Bizerte après la révolution de 2011. Il nous a affirmé qu’il ne pouvait pas agir car « ce projet est mené dans une totale légalité et [que] le terrain a été acheté en bonne et due forme à l’Etat ». Il a cependant insisté sur le fait qu’il veillera à ce que les engagements pris par le promoteur vis-à-vis de la ville, en matière de protection de l’environnement et de sauvegarde du patrimoine, soient respectés.
 
Cet article a été rédigé en collaboration avec Djamel Belayachi, journaliste à France24
 
 
 
 

Commentaires

fier de ma ville

Banzartiiiii. Quand je vois ce genre de projet, je ne peux qu'être fier de ma ville. J'espère que tout les Bizertins aident le promoteur pour améliorer notre quartier et d’arrêter de pleurer Bizerte qui a besoin de projet de tel ampleur il faut que notre ville évolue avec son temps .Pourquoi autant de réactions négatives? On va renouveler notre ville qui était abandonné.
Mr, le promoteur Je tenais à vous dire que je vous félicite pour cette Marina située dans un endroit propice et qui mérite d’être animé. Je vous souhaite donc pleine réussite.

Trés beau projet qui je

Trés beau projet qui je l'espère verra le jour si MarinaBizerte voit le jour ce seront des centaines d'emplois directs et indirectscréés, une aubaine pour la région de Bizerte en ces temps de vache maigre. Les immeubles existants sont de vrais taudis qu'il va falloir raser dans les plus brefs délais.
Je souhaite au promoteur bonne chance pour la réalisation de ce superbe projet.On ne peut évidemment pas "cracher sur la soupe". De plus, Marina Bizerte va permettre une diversité de services jour et nuitqui vont dynamiser notre quartier.

ce projet va détruire le

ce projet va détruire le charme de vieux port et le fort de médina,on n peut jamais coller un tourisme de luxe avec des monuments ki datent depuis 2000ans!ce projet de (ben ali ki certainement pris une commission)n ajoutra rien a notre ville ki a beaucoup d problèmes plus urgentes.

Bizerte est une ville qui m'a vu grandir jusqu’à mes 18 ans

Bizerte est une ville qui m'a vu grandir jusqu’à mes 18 ans. J'y ai vécu une enfance et une adolescence formidable. Des copains de ma rue aux potes de lycée. On connaît vite tout le monde. Les gens sont simples et sympa. Y'a des cons mais comme partout. Le seul problème c'est qu’on n’a Pas la possibilité de vivre comme les autres « Hammamet, Sousse, Djerba … » et de trouver l’endroit où on peut se promener.

Marina de Bizerte

Je veux absolument confirmer le commentaire qui suit cet article. M. Youssef Ben Saïd, alors que les travaux n'avaient pas encore commencé, a vainement tenté d'alerter les autorités et des représentants de la société civile sur les méfaits prévisibles de cette marina et surtout sur les retombées néfastes de la construction de la digue pour le vieux port. Son activité dans le domaine maritime lui donnait pourtant quelque légitimité et il aurait mérité qu'on l'écoute... Cela n'a pas été le cas. Les gens se réveillent maintenant que les travaux sont en voie d'achèvement !!!...

Trève d'hypocrisie!

Sous le dictateur Zine la3ab liddine, tout le monde se cachait sous les lits et personne n'a parlé des dangers, conséquence de cette marina du diable! Un seul a osé présenter ses effets catastrophiques: Youssef Ben Saïd père d'Amine! Mais malheureusement, il s'est retrouvé seul!!!!!!!!!!!!
Tous ceux qui pérorent maintenant alors que les jeux sont faits ne sont que des opportunistes et de sales affairistes qui ont voulu profiter de cette nouvelle vache à lait qui ne leur offrira que des gouttelettes empoisonnées . Le bon peuple, comme d'habitude, n'aura rien!

Attention,l'argent attire l'argent. Le citoyen attire le citoyen

Je suis en accord avec vos propos. Il est impératif que la population est un droit de regard sur tout projet de la ville. Les promoteurs privées ne travaillent que dans leurs propre intérêt ainsi que leurs associées avide de prestige de privilège qu'il réaliseront avec les profits. Ce sont les gens riches qui louerons les installations et ce sont eux qui habiterons les environs, louerons les appartements construit par les même promoteurs. Tous serons venu d'ailleurs. Pauvre peuple de cette ville, ils serons isolée dans des quartiers transformés en zone de troisième classe et à la fin ils ferons comme les autres il partirons dans les banlieues éloignée sans service sans vie et seul. Ils aurons au moins le loisirs , avec quelques sous en poche, de flâner toute la journée sur les rive du port, à la marina, dans les centres d'achat de luxe et offrirons leurs service au riches inconnu touché de votre exotisme . Une photo SVP

Le Vieux port de Bizerte est

Le Vieux port de Bizerte est La carte d'identité de la Ville et les promoteurs et même l'état tunisien sous l'égide de Ben Ali ont Commis un "Crime " impardonnable et les clichés d'investir pour développer la ville n'est pas juste puisque la ville est réaménagé par les autorités française en 19è siècle pour fonder une basse militaire pour l'armée française et maintenant la ville et entourée par une trentaine de caserne et l'idée de faire du tourisme à Bizerte est fausse . c'est un projet immobilière ..... / Il n'appartient pas à l'ensemble de la ville historique de Bizerte.



Fermer