Une ville écossaise tente d’empêcher une fillette de photographier ses repas de cantine

 
Jeudi matin, Martha Payne, 9 ans, a été convoquée dans le bureau du directeur de son école. Le motif ? Depuis deux mois et demi, elle prenait en photo ses repas de cantine, puis publiait les clichés sur son blog, où elle les notait sur une échelle de 1 à 10. Parmi ses critères, le goût, la valeur nutritionnelle mais aussi… le nombre de cheveux retrouvés dans son assiette.
 
Martha a lancé son blog, NeverSeconds, avec l’aide de son père au mois d’avril. Ses premiers billets contenaient des photos de déjeuners pas franchement appétissants. Puis, au fil des semaines, l’écolière a publié et commenté des dizaines de photos de déjeuners plus ou moins réussis, ainsi que des clichés de repas envoyés par des internautes des quatre coins du globe. La fillette s’est par ailleurs servie de sa nouvelle notoriété (près de 3 millions de visiteurs sur son blog) pour organiser une campagne de dons en ligne pour une association qui distribue des repas dans des écoles à travers le monde.
 
Martha a donné à ce repas une note de 6/10.
 
Ces derniers temps, Martha semblait noter une amélioration dans la nourriture servie à la cantine. Pour autant, les autorités d’Argyll and Bute ont déclaré que ce blog n’avait eu aucune incidence sur les menus. Le mois dernier, l’écolière écrivait pourtant : "Alors que nous étions en rang pour le déjeuner, on nous a annoncé que nous pouvions nous servir à volonté de salade, de fruits et de légumes, et que cela avait toujours été le cas… Et bien mes amis et moi, nous ne savions pas. Ce devait être un secret bien gardé et tout le monde est ravi d’apprendre cette nouvelle."
 
Martha a donné à ce repas une note de 10/10.
 
Vendredi matin, les autorités locales ont expliqué, via un communiqué qu’elles ont, depuis, supprimé du site de la ville, qu’à cause de la popularité du blog de Martha, "les employés de cantine ont eu peur de perdre leurs emplois". Elles ont par ailleurs défendu les menus servis à l’école, expliquant que, pendant les deux dernières années, elles n’avaient reçu qu’une seule plainte officielle et que celle-ci venait de la part des parents de Martha. La jeune fille a donc été priée d’arrêter de prendre des photos.
 
Une décision qui a enflammé les réseaux sociaux, de nombreux internautes accusant la ville d’Argyll and Bute de censure. Pendant ce temps-là, le blog de Martha, qui est resté en ligne, a reçu plus de visites que jamais - et seulement 24 heures après qu’elle eut écrit ce qui était censé être son dernier billet, elle triplait ses objectifs de promesses de dons.
 
"L'histoire de la blogueuse Martha Payne est choquante. Si le contenu est embarassant, c'est les repas qu'on doit bannir, pas le blog !"
 
À la suite de cet engouement, les autorités locales sont revenues sur leur décision, vendredi après-midi, expliquant à la BBC que Martha pourrait revenir à la cantine munie de son appareil photo dès lundi.
Contributeurs


Fermer