On ne baisse pas son pantalon au milieu d'une "marche des salopes"

 
Samedi 26 mai se tenait à Brasilia une "marche des salopes" pour dénoncer le viol et le sexisme au Brésil quant un homme s’est mis à apostropher les passantes, finissant même par ouvrir la braguette de son pantalon. Comme le montre cette vidéo, les réactions dans la foule ne se sont pas fait attendre : l'exhibitionniste s’est rapidement retrouvé piégé sur un toit par les participants qui lui lançaient des fruits et légumes.
 
Vidéo de Daniel Fernandes.
 
Les manifestants ont ensuite appelé la police et l’homme a été arrêté pour comportement indécent en public.
 
Ce jour-là, plusieurs milliers de femmes ont participé aux différentes "marches des salopes" organisées à travers le Brésil. Elles étaient environ 3000 à Brasilia et près d’un millier à Rio de Janeiro.
 
 
Vidéo de Diogo Ramalho/Miraculoso.com.br
 
La première “marche des salopes” a eu lieu au Canada l’année dernière en réaction aux propos d’un policier qui avaient fait scandale. Suite à une affaire de viol, un officier de Toronto avait en effet suggéré aux femmes "d’éviter de s’habiller comme des salopes si elles ne voulaient pas se faire agresser". Depuis, ce type de mobilisation a été organisé dans près de 60 pays pour lutter contre les agressions sexuelles et pour revendiquer la liberté de s'habiller comme on le souhaite. 
Contributeurs

Commentaires

la défense des femmes, une lutte universelle

les sociétés et les cultures n'avanceront pas tant que les hommes seront guidés par leur sexe. La testostérone, l'ennemi public N°1 des femmes ?



Fermer