À Montréal, des milliers de personnes dans les rues pour le 100e jour de la grève étudiante

 
Des dizaines de milliers de personnes ont défilé mardi 22 mai dans les rues de Montréal, au Canada, pour marquer le centième jour du conflit étudiant, né de la hausse des frais de scolarité (+ 75 % sur les cinq prochaines années) décrétée par le gouvernement québécois du Premier ministre Jean Charest. La colère des manifestants – une foule composée d’étudiants, de syndicalistes mais aussi de sympathisants du mouvement – est montée d'un cran après le 18 mai, jour de l'adoption par les parlementaires québécois d'une loi spéciale visant à  restreindre le droit de manifester.
 
Le même jour, les forces de l'ordre ont dispersé à coups de matraque et de grenades assourdissantes une autre manifestation, la 29e marche nocturne quotidienne qui rassemblait environ deux mille personnes autour des mêmes thèmes. Une cinquantaine de personnes ont été arrêtées, a précisé la police, en majorité pour "attroupement illégal" et port de masques, désormais interdit. Auparavant, quelques bouteilles avaient été jetées sur les policiers.
 
La loi spéciale (ou Loi 78) contraint les organisateurs de manifestations de plus de 50 personnes à soumettre à la police, au moins huit heures à l'avance, la trajectoire du rassemblement, au risque de lourdes amendes pour les contrevenants (1 000 à 5 000 dollars par jour, soit environ 5 300 à 27 000 euros). Les organisations seraient, quant à elles, sanctionnées à hauteur de 25 000 à 125 000 dollars (19 000 à 95 000 euros) et du double en cas de récidive.
 
 Vidéo du rassemblement du 22 mai à Montréal.
Contributeurs

Commentaires

Le Canada ? Qui l'eut cru ?

Voici un pays qui paraissait bien tranquille et en pleine voie de progrès économique et scientifique ! Je suis très surprise de ce qui s'y passe et des mesures de répression qui sont prises par son gouvernement. Il s'agit pourtant d'un pays démocratique ! Non ?

La démocratie est relative!

La démocratie est relative! Tout dépend à quoi on la compare.

Déf démocratie >> La démocratie est le régime politique dans lequel le peuple est souverain.
Déf souverain >> Qui détient le pouvoir suprême.

Quelle et le pouvoirs du peuples sur l’état, sur les propositions des lois leurs vote... etc etc.

Notre seule pouvoir est celui de vote pour notre chef, qu'on nous proposer mais si les candidat propose nous plaise pas on fait quoi?

On vote blanc, on vote pas, on vote pour le moins pire.

Sachant que le vote blanc ou les abstention ne sont pas pris en compte dans les pourcentage du vote universel.

___________________________________

Étienne Chouard - Sommes-nous en démocratie ?
http://www.youtube.com/watch?v=6LB462z-j70

LA TROISIEME THEORIE UNIVERSELLE LE LIVRE VERT DE MOAMMAR ADHAFI
http://midd.free.fr/livrevert.htm

La Révolution Islandaise !
http://www.dailymotion.com/video/xqfqlr_la-revolution-islandaise_news

Kadhafi et Chavez en Vostfr
http://www.youtube.com/watch?v=8k4Hn-fxEqo

La démocratie est relative!

La démocratie est relative! Tout dépend à quoi on la compare.

Déf démocratie >> La démocratie est le régime politique dans lequel le peuple est souverain.
Déf souverain >> Qui détient le pouvoir suprême.

Quelle et le pouvoirs du peuples sur l’état, sur les propositions des lois leurs vote... etc etc.

Notre seule pouvoir est celui de vote pour notre chef, qu'on nous proposer mais si les candidat propose nous plaise pas on fait quoi?

On vote blanc, on vote pas, on vote pour le moins pire.

Sachant que le vote blanc ou les abstention ne sont pas pris en compte dans les pourcentage du vote universel.

___________________________________

Étienne Chouard - Sommes-nous en démocratie ?
http://www.youtube.com/watch?v=6LB462z-j70

LA TROISIEME THEORIE UNIVERSELLE LE LIVRE VERT DE MOAMMAR ADHAFI
http://midd.free.fr/livrevert.htm

La Révolution Islandaise !
http://www.dailymotion.com/video/xqfqlr_la-revolution-islandaise_news

Kadhafi et Chavez en Vostfr
http://www.youtube.com/watch?v=8k4Hn-fxEqo

Réponse à vividejuin

Vous avez bien raison lorsque vous dites que le Québec (Canada) paraissait bien tranquille. Malheureusement, après neuf longue année de règne du Parti libéral du Québec (gouvernement provincial), les scandales de favoritisme, de corruption et de mauvaises gestions des fonds publics commencent à sortir dans les journaux. Pour tenter d'étouffer les contestataires, le gouvernement de Jean Charest a voté la loi spécial 78 : Loi permettant aux étudiants de recevoir l’enseignement dispensé par les établissements de niveau postsecondaire qu'ils fréquentent.

Cependant, dans les faits, cette loi matraque restreint le droit de manifester sous peine d'arrestation individuelle et de groupe, de fortes amendes, des peines de prisons et de dissolution des associations étudiantes. Or, selon l’article 3 de la Charte des droits et libertés de la personne, celle-ci protège le droit à la liberté d’association et à la liberté d’expression.

Finalement, cette loi va être contesté demain devant les tribunaux.



Fermer