Des marionnettes pour défendre la candidature d’un candidat islamiste égyptien

Alors que l’élection présidentielle égyptienne est prévue les 23 et 24 mai, le candidat islamiste modéré Abdel Moneim Aboul Fotouh mise sur l’originalité pour son clip de campagne. Dans une vidéo d’une minute, on y voit deux marionnettes converser en chanson. L’une, qui représente l’Égyptien de la rue, demande à l’autre, l’intellectuel, comment doit être le président idéal. "Il faut que notre président soit honnête, du côté de la justice, qu’il soit concerné par ce que vivent les Égyptiens et qu’il ne soit jamais influencé par les Occidentaux. Choisis le président le plus fort, qui ne connaît ni mensonges ni tergiversations. Sa porte sera toujours ouverte", lui répond l’intellectuel. "Je sais qui est cet homme, s’enthousiasme le premier. C’est Aboul Fotouh !"
 
 
Ancien membre de la confrérie des Frères musulmans de laquelle il a été contraint de présenter sa démission lorsqu’il a déclaré sa candidature, Abdel Moneim Aboul Fotouh est l’un des favoris de la présidentielle égyptienne. Islamiste modéré, il bénéficie d’un certain soutien chez les libéraux et dans les milieux islamistes. La Prédication salafiste, un mouvement islamiste, et le parti Nour, sa branche politique, ont ainsi déjà annoncé qu’ils se rangeront derrière lui.
Contributeurs


Fermer