Le désespoir des habitants de Tombouctou, nouvelle citadelle de l’islamisme radical

Le mouvement islamiste Ansar Dine marque son territoire dans la région de l'Azawad. Photo prise par Assan Midal à Tessalit, chef-lieu de la région de Kidal. Les connexions Internet étant quasiment introuvables à Tombouctou, très peu de photos sortent de la ville.
 
Le 1er avril, Tombouctou, ville sainte du nord du Mali, tombait aux mains des rebelles indépendantistes touareg et de groupes islamistes armés. Plus d’un mois plus tard, les islamistes sont seuls maîtres de la ville, une ville méconnaissable selon nos Observateurs, car elle s’enfonce en silence dans l’islam radical.
 
Le nord du Mali, vaste région désertique aussi appelée Azawad, est coupée du reste du pays depuis la fulgurante avancée des forces rebelles du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et de groupes d’islamistes radicaux, dont Ansar Dine, au début du printemps.
 
Le 5 mai, l’Agence France Presse rapportait que suite à une alliance avec Ansar Dine, l’organisation terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) se déployait depuis plusieurs semaines dans la région et était désormais en position "dominante" dans tout le Nord.  La branche d’Al-Qaïda au Maghreb a d’ailleurs installé des chefs dans plusieurs grandes villes de la zone, comme à Tombouctou où un chef d’Aqmi, Abou Yaya Hamamen, est devenu commandant militaire de la ville. Des combattants djihadistes venus de l’étranger affluent dans la ville pour y entraîner de jeunes recrues.
 
Malgré le chaos, aucune opération militaire ne semble à l’ordre du jour, ni de la part de l’armée malienne, ni de la part de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO). 
 

"Certains jeunes préfèrent rallier les groupes islamistes parce qu’ils sont certains, au moins, d’être nourris"

Malik (pseudonyme) est commerçant à Tombouctou.
 
Je reste ici pour le moment, mais la situation est extrêmement difficile. Les rebelles du MNLA sont désormais quasi insignifiants. En revanche, jour après jour, les islamistes radicaux sont plus nombreux et imposent davantage leur loi. La situation est très calme et la ville sécurisée, voire inerte, mais la contrepartie c’est leur loi islamique qui nous em*****. Les garçons et les filles ne peuvent plus se balader ensemble. Quand les écoles rouvriront, il a été décidé qu’elles ne seraient plus mixtes. La musique a totalement disparu de la ville, on n’entend plus les tendés [tam-tam touareg]. La télévision a été coupée. Seuls ceux qui ont une parabole peuvent encore la regarder, mais les émetteurs de la télévision nationale malienne ne fonctionnent plus. RFI a été coupée pendant un certain temps et seulement quelques rares éditions africaines sont diffusées à nouveau depuis peu. L’électricité est coupée entre 12 h 30 et 15 heures et entre 18  heures et 3 heures du matin. Ce sont les nouveaux chefs de la ville qui en décident puisque ce sont les seuls à avoir les moyens de ramener le carburant pour faire fonctionner les groupes électrogènes. Ils gèrent les réserves comme ils l’entendent.
 
"Il y a quelques jours, un camp d’entraînement a été mis en place derrière la ville"
 
Les habitants manquent terriblement de nourriture, à tel point que certains jeunes préfèrent rallier les groupes islamistes parce qu’ils sont certains, au moins, d’être nourris. Il y a quelques jours, un camp d’entraînement a été mis en place derrière la ville. Beaucoup d’étrangers viennent s’y installer. Dans les rues, on croise désormais des Nigérians, des Tchadiens, des Arabes [L’AFP évoque des Tunisiens, des Algériens et des Libyens]. Il arrive que je ne sache pas identifier la langue que parlent certains d’entre eux. [Selon RFI des Pakistanais et des combattants parlant le pachtoun seraient également arrivés dans la zone de Tombouctou.]
 
Lorsque les islamistes ont touché au mausolée vendredi [Des islamistes radicaux ont saccagé la tombe de l'érudit Sidi Mahmoud Ben Amar, l'un des saints soufistes les plus vénérés par les Tombouctiens, avant d’y mettre le feu. Le soufisme est considéré comme une hérésie par les salafistes ], les fidèles qui avaient l’habitude d’aller prier là-bas ont pensé pouvoir se révolter. Ils étaient très nombreux à s’être rassemblés dans le cimetière d’à côté. Mais rapidement, ils se sont convaincus que les mains nues face à des hommes armés, ils ne pouvaient rien.
 
J’ai fermé mon commerce au moment de la chute de Tombouctou [le 1er avril]. Depuis, j’attends de voir. Des Touareg essaient de me le racheter mais pour l’instant j’ai refusé.
 
Le drapeau noir salafiste flotte sur le gouvernorat de Kidal, une des trois régions de l'Azawad.
Photo postée sur son Facebook par Assan Midal, un de nos Observateurs.
 

"Nous interdire d’aller dans nos mausolées, c’est comme interdire aux fidèles le pèlerinage à la Mecque"

Amadou O. (Pseudonyme)  travaillait dans le tourisme à Tombouctou. Il a quitté la ville vendredi dernier.
 
Ce sont eux les "barbus" les maîtres de l’Azawad. Le MNLA arrive en seconde position.
Ce qui m’a poussé à partir, c’est la profanation du mausolée. Sont-ils vraiment musulmans pour faire des choses pareilles ? Moi, tous les vendredis, j’allais là-bas car mes parents sont enterrés dans le cimetière d’à côté. J’avais appris à mes enfants à respecter cette tradition. Interdire aux fidèles d’y aller, c’est comme leur interdire le pèlerinage à la Mecque. [Un des cinq piliers de l’islam].
 
Il est très difficile pour la population de se rebeller. Les habitants sont meurtris dans leur chair par ce qu’il se passe et complètement déboussolés pour le moment. La vie économique est totalement à l’arrêt. Les combattants qui tiennent la ville ne connaissent rien à l’économie et au commerce. [Les groupes islamistes distribuent des vivres à la population qu’ils acheminent dans la ville]. Ils sont habitués à se faire de l’argent facilement par des trafics en tout genre. Et les habitants qui gagnaient leur vie à la sueur de leur front sont dans l’expectative.

Commentaires

tombouctou aux mains des soi disant salafistes

AQMI qui se trouve a tombouctou et qui pretende suivre l Islam sont des wahhabites SOI DISANT salafites et ce ne sont pas des islamistes car il ne suive pas l Islam ce sont des gens qui suivent leur passion des terroristes

Ils interdisent au pauvres habitants d'aller sur les tombes des Saints alors que les savants de L Islam n ont pas interdit cela, voici quelque preuve, parce que l'ignorance on le combat par le savoir

Que Allah préserve les Maliens de ces groupe égarés qui font beaucoup de mal dans les pays musulmans et les autres pays

at-tabarrouk – la recherche des bénédictions – par les traces du Messager, des Saints est permis, aucun Savants ne l' a renié a part des ignorants qui parle sans Science et sans preuve

Le Hafidh 'Ahmad Ibnou ^Aliyy Abou Bakr Al-Khatib Al-Baghdadiyy dans Tarikh Baghdad avec une bonne chaîne de transmission a dit ce qui suit, d'après ^Aliyy Ibnou Maymoun qu'il a dit : J'ai entendu Ach-Chafi ^iyy dire : je fais certes le tabbarouk par Abou Hanifah je me rends à sa tombe chaque jour. Si j'ai un besoin, j'accomplis deux rak^ah puis je me rends à sa tombe et je demande à Allah pour qu'Il m'accorde la chose dont j'ai besoin et ce, auprès de sa tombe.Rapidement mon affaire est réglée.

Voilà ce que disait l'imam Ach-Chafi ^iyy Que Allah l'agrée, lui était un vrai Salaf (pas comme les wahhabites) et il visitait la tombe de l'imam Abou Hanifah et faisait le tabbarouk par le degré de l imam Abou Hanifah

Mouslim a rapporté dans son SaHIH du MawlA de 'AsmA' Bintou AbI Bakr qu'il a dit : « Elle nous a présenté une tunique longue (joubbah), dont l'encolure était ornée de brocart et les emmanchures ourlées puis a dit : « C'est la joubbah du Messager de AllAh ; elle se trouvait chez 3A'ichah. Je l'ai récupérée lorsqu'elle est décédée.Le Prophète la portait. Nous la trempons dans l'eau pour les malades et recherchons par elle la guérison ». Dans une autre version, il est rapporté : « Nous la trempons dans l'eau pour quiconque est malade parmi nous ».

Bonjour est ce que tu sais

Bonjour est ce que tu sais que le message de tous les prophètes portaient sur l'unicité de Dieu et que c'est le message le plus important de l'islam. Si tu dois demander quelque chose a quelqun demande le a Dieu et pas aux morts, aux saints, aux prophètes mais uniquement Dieu c'est le Seul qui puisse faire quelque chose ne prend pas d'intermédiaire entre toi et lui. Et ne te prosterne que pour lui. Sache que le plus grand péché de l'Islam est l'association et que Dieu ne pardonne pas l'association !!!!

Bien dit :

Malheureusement l’esprit trop cartésien de nos modernes,tout comme chez nos wahhabites(al-wahhâbyah) ne peut pas voir ni comprendre en profondeur la sagesse créatrice de nos vrais salafs biens guidés(les anciens),ils vont tout de suite imaginer une machine à laver,le prix que cela peut coûter,la quantité,le profit etc .

L'aspect spirituel et symbolique(ar-rûhy) de l'eau (=la vie)*, va se réduire hélas à sa juste pollution et à son manque sur terre, allant à cette allure dégénérative actuelle...
Bonne route.
-----------------------------
*
http://www.dailymotion.com/video/x93ib2_reves-le-village-des-moulins-a-eau_shortfilms

حلال

tombouctou aux mains des soi disant salafistes

AQMI qui se trouve a tombouctou et qui pretende suivre l Islam sont des wahhabites SOI DISANT salafites et ce ne sont pas des islamistes car il ne suive pas l Islam ce sont des gens qui suivent leur passion des terroristes

Ils interdisent au pauvres habitants d'aller sur les tombes des Saints alors que les savants de L Islam n ont pas interdit cela, voici quelque preuve, parce que l'ignorance on le combat par le savoir

Que Allah préserve les Maliens de ces groupe égarés qui font beaucoup de mal dans les pays musulmans et les autres pays

at-tabarrouk – la recherche des bénédictions – par les traces du Messager, des Saints est permis, aucun Savants ne l' a renié a part des ignorants qui parle sans Science et sans preuve

Le Hafidh 'Ahmad Ibnou ^Aliyy Abou Bakr Al-Khatib Al-Baghdadiyy dans Tarikh Baghdad avec une bonne chaîne de transmission a dit ce qui suit, d'après ^Aliyy Ibnou Maymoun qu'il a dit : J'ai entendu Ach-Chafi ^iyy dire : je fais certes le tabbarouk par Abou Hanifah je me rends à sa tombe chaque jour. Si j'ai un besoin, j'accomplis deux rak^ah puis je me rends à sa tombe et je demande à Allah pour qu'Il m'accorde la chose dont j'ai besoin et ce, auprès de sa tombe.Rapidement mon affaire est réglée.

Voilà ce que disait l'imam Ach-Chafi ^iyy Que Allah l'agrée, lui était un vrai Salaf (pas comme les wahhabites) et il visitait la tombe de l'imam Abou Hanifah et faisait le tabbarouk par le degré de l imam Abou Hanifah

Mouslim a rapporté dans son SaHIH du MawlA de 'AsmA' Bintou AbI Bakr qu'il a dit : « Elle nous a présenté une tunique longue (joubbah), dont l'encolure était ornée de brocart et les emmanchures ourlées puis a dit : « C'est la joubbah du Messager de AllAh ; elle se trouvait chez 3A'ichah. Je l'ai récupérée lorsqu'elle est décédée.Le Prophète la portait. Nous la trempons dans l'eau pour les malades et recherchons par elle la guérison ». Dans une autre version, il est rapporté : « Nous la trempons dans l'eau pour quiconque est malade parmi nous ».

Cher journaliste de france 24

Cher journaliste de france 24 les régions du nord du Mali n'ont jamais été appelé azawad jamais.Vous ne trouverez pas une seule carte officielle ou vous verrez que les regions de Gao (dont la ville a vu naitre l'empire songhoy au 15è siècle l'ethnie majoritaire dans tout le nord du mali), tombouctou (dont la célèbre mosquée de djingareyber a été construite par soundjata keita le fondateur de l'empire du Mali au 13è siècle) et kidal dont l'empire du mali s'étendait de l'adrar des ifoghas a l'estuaire de gambie.Donc de grace arretez de vous poser en porte parole du mnla azawad a gauche azawad a droite.Ces gens sont des aventuriers et ne representent qu'eux meme in fine.les representants des touaregs les vrais ils sont partout au Mali ce sont des élus locaux, nationaux, de grand fonctionnaire d'Etat et au niveau des organsionations regionales.Les touaregs veulent reprendre la terre de leurs ancetres vous aviez habitude de dire connaissez vous la composition de la population de cette partie du mali?la majorité songhoy n'est ce pas la terre de leurs ancetres?les peulh n'est ce pas la terre de leurs ancetres?les arabes, les bambaras et toutes les autres ethnies qui y sont nées et qui y vivent n'est ce pas leurs terre?
les jeunes porte parole du mnla qui sont forts dans le tapage médiatique (notamment sur vos antennes car vous leurs porter une oreille très attentive) pourquoi ils ne vous disent pas que des combattants de leurs mouvement ont rejoint ansar dine; vous appelez sa avoir de la conviction?
Le mnla s'attendait a quoi en combattant l'armée malienne avec aqmi et ansar dine,l'aqmi allait rentrer tranquillement chez eux?ansar dine allait abandonner ses trafics?
Le pésident att a eut tort de ne pas combattre l'aqmi comme sa se devait et le peu de lutte qui a été mener l'a été par des unités principalement touaregs créées suite au accord d'alger.Beaucoup de ces militaires ont rejoint le mnla et pointe l'echec de l'Etat malien mais c'est aussi leurs échecs ou plutot leurs cupidité car beaucoup de ces gens se sont enrichis des divers trafics qui se passent dans cette zone.
En définitive le régime d'att a sa part de responsabilité qui est d'ailleurs très loin d'etre négligeable dans la gestion sécuritaire au nord du mali et le mnla est responsable de la situation actuelle qui il faut le dire avec un grand coup de pouce du plus idiot des maliens qu'est sanogo avec son coup d'etat.

Tres bien dit Monsieur. F24

Tres bien dit Monsieur. F24 officine de propagande des imposteurs du MNLA, qui ne savent rien de l'histoire et de la population du Nord Mali. J'adhère totalement à tous points de votre propos y compris celui que Sanogo le plus idiot des militaires met le Mali en retard dans son obsession à suivre les traces de Dadis.

bien dit mais vouz avez mal parler

SANOGO.n'a rien faut de mal au MALI il est bon d’arrêter des malfaiteur cause de leurs incompétences. Rappelez-vous du gouvernement d'ATT et de sa politique sur le Nord-mali.



Fermer