Greenpeace démontre qu'il est possible de survoler les sites nucléaires français

 
En principe, il est interdit de voler à basse altitude au dessus du centre de retraitement de déchets radioactifs de la Hague, un site nucléaire très surveillé situé au nord de la France. Pourtant, l’ONG de défense de l’environnement Greenpeace vient de rendre publique une vidéo montrant qu’un de leurs engins volant, équipé d’une caméra, s’est baladé à moins de 3900 pieds au dessus de l’usine (ce qui correspond à l'altitude minimale de survol).
 
Filmées en novembre dernier, ces images sont la preuve selon l’ONG que les sites nucléaires français ne sont pas protégés d’une attaque ou d'un accident aérien.
 
Dans la matinée de mercredi, un militant de Greenpeace a par ailleurs réussi à s’introduire dans la centrale nucléaire de Bugey dans l’Ain après l’avoir survolé avec un parapente à moteur.
 
A travers ces actions, l’ONG dit vouloir remettre le risque nucléaire et la "vulnérabilité" des sites français au centre des débats de la campagne présidentielle.
 
Vidéo du survol du site de la Hague filmée en novembre 2011. 
Contributeurs


Fermer