Debout sur un requin-baleine, les photos qui fâchent les écologistes

Photos puliées sur Facebook.
 
Les internautes ont mené l’enquête sur ces photos, postées le 31 mars sur Facebook. Ils ont découvert que la scène s’est déroulée à Boljoon, sur l’île de Cebu aux Philippines. Ce sont des habitants qui jouent et touchent un requin-baleine, une espèce pourtant protégée et classée comme « vulnérable » par l’ Union internationale pour la conservation de la nature. Un pêcheur local a ensuite expliqué à la presse philippine que le requin-baleine s’était emmêlé dans un filet, dans une eau peu profonde, et que lui et ses collègues en avaient profité pour s’amuser un peu.
 
Les pêcheurs locaux ont affirmé qu’ils ne savaient pas que toucher un requin-baleine était strictement interdit. La jeune fille que l’on voit sur une photo monter sur l’animal a dû faire des excuses publiques.
 
Les excursions en mer pour admirer les requins-baleine sont de plus en plus populaires sur l’île de Cebu. Les locaux ont pris l’habitude de nourrir les poissons pour les attirer près des touristes. Les écologistes dénoncent cette pratique, car elle accroit la dépendance des requins-baleine envers l’homme.
 
 
 
Contributeurs

Commentaires

Cebu en Malaisie ?

L’île de Cebu ne se trouve pas en Malaisie, mais aux Philippines.
Aller dire aux personnes qui vivent avec 2 euros par jour si votre article les intéresses.
Ce requin-baleine a eu beaucoup de chance, avec les Japonais qui pêche au large…
Vous être vous intéresser aux enfants qui meurent de faim dans ce pays, moi oui.
Je trouve votre traduction d’article très indécente.

Cebu en Malaisie ?

J'approuve profondément les propos de Jean-Michel Bailleul. Je ne vais répéter ce qui a si bien dit, arrêtons de fustiger à tout va tout ce qui passe devant les yeux. Intéressez-vous à ce qu'il a de caché derrière ces illusions photographiques....
Il y a une certaine partie de la population dans le monde qui demanderait pas mieux à être "une espèce protégée....."
amicalement
Marc Blin

Je suis d'accord

Comme vous, je pense qu'il y a plus important dans l'ordre des priorités. D'autant que l'animal n'a pas été battu. Si un tel animal était à portée de main en France, ce ne serait pas une fillette qu'il aurait sur le dos mais un pays entier! Hélico de la télé, maire, préfet, écoles etc...et si ça arrivait maintenant, il aurait même les candidats à la présidentielle accrochés aux nageoires!
Une pensée pour le peuple palestinien en voie d'extinction, que l'on ferait bien de protéger.
Merci

tous les combats se valent !

Ce n'est pas parce qu'on est ecolo qu'on est forcement sans coeur ! On peut militer pour les droits des animaux ET pour les droits humains (et le droit des Palestiniens, des enfants, des femmes, des gays, lesbiens, trans etc...).
Mais on ne peut pas être sur tous les fronts, et c'est bien que certains se concentrent sur la sauvegarde de la faune et de la flore. Aux Philippines il n'y a plus de requins marteaux par exemple car les pecheurs les ont tous pechés. Il est important de chercher des solutions a la faim dans le monde sans pour autant detruire notre environnement et sa diversite...
J'admire chaque personne qui consacre de son temps, de son energie, de son argent à une cause juste de défense des plus faibles, des opprimés, des malades, des especes en voie d'extinction... Quel que soit le combat, ce qui compte c'est l'engagement. Et c'est l'indifference, la non-prise de conscience qu'il faut combattre !
Et pour ceux qui en doutent je me permets de recommander un tres beau livre de Romain Gary "Les Racines du ciel".
Marine



Fermer