Une jeune chiite arrêtée au Bahreïn pour avoir demandé la libération de son père

Le 5 avril, des manifestants à Manama demandent la libération d'Abdulhadi Al-Khawaja, le père de la jeune activiste arrêtée jeudi.
 
Zainab Al-Khawaja, alias @angryarabiya sur Twitter, a été arrêtée jeudi alors qu’elle manifestait devant la prison où est incarcéré son père.
 
Le père de la jeune femme, Abdulhadi Al-Khawaja, un célèbre activiste chiite, était en grève de la faim depuis 57 jours et son état de santé semblait critique.
 
On entend Zainab crier à 0'11 de cette vidéo.
 
Avant de se rendre à la prison, Zainab a posté sur Twitter une photo de son père, le visage amaigri.
 
 
"Aujourd’hui au téléphone, je ne pouvais plus entendre le sourire de mon père dans sa voix."
 
Son père avait récemment écrit une lettre, destinée à sa famille, qui a largement circulé sur Internet. Ce message a été interprété par beaucoup comme une lettre d’adieu, avant de mourir.
 
 
"À ma famille adorée. Je vous écris de prison, d’où je vous envoie tout mon amour. Les murs de ma prison ne peuvent me séparer de vous. Au contraire, ils nous rapprochent. Notre douleur est plus supportable lorsque nous nous rappelons pourquoi nous avons choisi cette voie."
 
Abdulhadi Al-Khawaja est l’un des fondateurs du Centre bahreïni des droits de l’Homme. Arrêté le 9 avril 2011, il a été accusé d’incitation au soulèvement et à la division du pays, entre chiites et sunnites, et condamné à la prison à vie.
 
Avant d’être arrêté, Abdulhadi Al-Khawaja avait ouvertement appelé à renverser la monarchie sunnite qui dirige le Bahreïn. Son emprisonnement et sa grève de la faim ont galvanisé la communauté chiite qui, bien que majoritaire dans le pays, s’estime victime de discriminations. La vidéo ci-dessous montre une manifestation à Manama, jeudi, pendant laquelle sa photo est brandie.
 
Des manifestations et des affrontements entre la police et des protestataires chiites déchirent le petit royaume bahreïni depuis plus d’un an.
 
 
 
Contributeurs


Fermer