Pourquoi les pro-Poutine manifestent-ils ? Eux-mêmes n’ont pas l’air de savoir

 
Filmés à Saint-Pétersbourg le 18 février, des partisans de Vladimir Poutine semblent incapables de dire pourquoi ils manifestent. Du pain béni pour les opposants au Premier ministre russe à moins de deux semaines de l’élection présidentielle à laquelle il se présente.
 
Depuis plusieurs mois des dizaines de milliers de Russes manifestent régulièrement pour exiger que les élections présidentielles du 4 mars soient libres et équitables. En face, les manifestants pro-Poutine ne sont pas en reste puisqu’à chaque rassemblement anti-Poutine, les partisans du Premier ministre répliquent par une manifestation de même ampleur. C’est dans ce contexte de bataille acharnée livrée sur le pavé qu’un internaute a décidé de demander aux manifestants pro-Poutine pourquoi ils manifestaient. Voici leurs réponses :
 
Vidéo postée sur YouTube par Tebedam et sous-titrée par France 24 jusqu’à 3'26 minutes.
 
Mises en ligne le 18 février, ces images semblent appuyer la thèse selon laquelle les participants ne sont pas tous de fervents partisans de Vladimir Poutine, candidat à un troisième mandat au Kremlin. En moins d’une semaine, la vidéo a été vue plus d’un demi million de fois sur YouTube.
Contributeurs

"Ces personnes sont là, car elles n’ont pas le choix"

Pavel Medvedev vit à Saint-Pétersbourg, où il a filmé la vidéo du rassemblement pro-Poutine.
 
Je suis allé à la manifestation avec ma femme parce que nous voulions comprendre quel genre de personnes assistent à ces ‘Putings’ [terme récent pour désigner les manifestations pro-Poutine].
 
Nous sommes arrivés environ dix minutes après le début du rassemblement. À vue d’œil, je dirais qu’il y avait environ 10 000 personnes sur place mais beaucoup étaient déjà sur le départ quand nous sommes arrivés, cela nous a semblé étrange.
 
La plupart des manifestants restaient en petits groupes. J’imagine qu'il s’agissait probablement de collègues de travail qui voulaient rester ensemble. L’atmosphère était très différente de celle des manifestations auxquelles nous avions déjà assisté. Puis nous avons très vite compris que beaucoup de ces participants travaillaient comme fonctionnaires, donc pour l’État. Ils n’essayaient même pas de le cacher, beaucoup avaient des bannières et des drapeaux représentant leurs entreprises, leurs usines, leurs syndicats officiels [la plupart des syndicats russes sont les successeurs des anciens syndicats officiels et sont proches du gouvernement].
 
Beaucoup travaillaient aussi dans des usines subventionnées par l’État. Il y avait également des personnes ayant l’âge d’être à la retraite mais qui continuent à travailler pour joindre les deux bouts. Si ces gens venaient à perdre leur emploi, ils auront beaucoup de mal à en trouver un nouveau. Alors, même si elles ne sont pas d’accord avec ces rassemblements à titre personnel, elles n’ont pas vraiment le choix."
 

Commentaires

Ca y est ! Les vidéos des

Ca y est ! Les vidéos des fraudes de l'élection présidentielle russe de 4mars sont déjà en ligne !

http://www.youtube.com/watch?v=e5MVWoGYTpc&feature=player_embedded#

Elle est pas belle la vie ? (nous, on est le 29 février seulement )

faire un soulèvement sans

faire un soulèvement sans savoir ce que l'on cherche c'est être comme un mouton qui ne fait que suivre les autres. en principe celui qui prend une plaque pour manifesté dans la rue doit savoir pourquoi il le fait, il doit avoir des motivations réelle. ce lever un matin un matin et sortir dans la rue parce qu'on voit les autres n'est pas digne d'un véritable citoyen qui aime son pays.



Fermer