"Safari humain" pour touristes en mal d’exotisme

 
Une femme noire poussée à danser nue pour quelques biscuits. Il ne s’agit pas d’un film sur les heures sombres de la colonisation, cette scène a bien eu lieu dans une île de l’archipel indien d’Andaman, dans le golfe du Bengale.
 
La scène est particulièrement révoltante. Après avoir reçu à manger de la part d’un groupe de touristes, plusieurs membres de la tribu des Jarawa, vêtus de pagnes traditionnels, dansent devant leur véhicule. On entend "Danse ! Allez, danse pour moi ! Maintenant ! " Une jeune femme, nue, reste à l’écart en tenant un sachet de nourriture à la main jusqu’à ce qu’une voix venant du groupe de voyageurs lui intime l’ordre de rejoindre les autres dans leur danse. Celle-ci semble refuser. Après quelques secondes, la voiture s’éloigne.
 
ATTENTION CES IMAGES PEUVENT CHOQUER
 
La vidéo a été récupérée par Gethin Chamberlain, photojournaliste pour The Observer, et postée sur YouTube en milieu de semaine. Non datée, elle pourrait toutefois dater de trois ou quatre ans. La police indienne a, à la suite de la diffusion de ces images, lancé un mandat d’arrêt contre le guide qui accompagnait ce groupe de touristes.
 
L’organisation de défense des droits des peuples indigènes Survival International, qui se bat depuis le début des années 1990 pour que les Jarawa bénéficient d’une protection de la part des autorités indiennes, a qualifié cette vidéo de "safari humain ".
 
Selon les spécialistes, les ancêtres des Jarawa, tribu de type négroïde, auraient fait partie des premières migrations humaines parties d’Afrique. Ce peuple qui vit essentiellement de chasse et de pêche est sorti pour la première fois de la forêt en 1998 pour aller à la rencontre de villages alentours.
 
Contributeurs

"Fermer la route qui passe au milieu de la réserve des Jarawa serait un début de solution"

Pankaj Sekhsaria est un chercheur dans le domaine de la préservation de l’environnement à Pune, dans l’État du Maharashtra, dans l’ouest de l’Inde. Il est spécialiste de la réserve des Jarawa.
 
Évidemment que cette vidéo est choquante. Mais ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Ce genre de chose a lieu régulièrement et continuera à se produire. Les vrais responsables ce sont les autorités locales qui n’ont pas fait appliquer la décision de la Cour suprême indienne de mai 2002 qui ordonnait la fermeture de la route Andaman Trunk (ATR). Et tant que la fermeture de cette route ne sera pas respectée, des touristes viendront pour regarder et prendre en photos les membres de la tribu…
 
"Les Jarawa ont pris l’habitude de venir demander de la nourriture aux personnes de passage"
 
Les Jarawa ont longtemps effrayé les nouveaux arrivants et notamment les colons [les premiers colons britanniques sont arrivés en 1858 dans l’archipel] ce qui leur a permis de rester pendant un certain temps isolés. La tribu a ensuite été reconnue 'groupe tribal primitif' par le gouvernement indien qui leur a réservé une forêt de 765 km2 interdite d’entrée aux non tribaux. Mais à la fin du XXe siècle, tout a changé, notamment avec la construction de l'ATR [une grande route qui traverse quatre îles de l’archipel sur 340 km, dont l’île qui abrite la réserve des Jarawa]. Et, avec le développement du tourisme, les Jarawa ont pris l’habitude de venir demander de la nourriture aux personnes de passage. Mais l’attitude des touristes est inacceptable. Ce peuple-ci n’est absolument pas en manque de nourriture. Ils sont environ 200 et, même si l’écosystème de la forêt a été abîmé par la construction de la route, ils ont largement de quoi chasser et pêcher. Le problème, c’est que des personnes sur place ont commencé à les manipuler pour les faire sortir sur la route afin que les touristes puissent les apercevoir et maintenant, c’est devenu une habitude pour eux [le tourisme 'Jarawa' est devenu une des principales attractions de l’île. Pour une centaine d’euros, plusieurs compagnies locales proposent aux touristes de les emmener dans les zones où ils sont susceptibles de voir les Jarawa malgré l’interdiction. Survival International accuse par ailleurs des policiers chargés de la sécurité de la route de recevoir des pots-de-vin pour autoriser les touristes à s’approcher de la tribu].
 
Le contact avec des personnes extérieures a aussi des conséquences sanitaires désastreuses, car les Jarawa ne sont pas immunisés contre les maladies amenées par les touristes. En 1999, pour la première fois, une épidémie de rubéole a été signalée au sein de la communauté. Des maladies qui peuvent être extrêmement destructrices pour une population aussi limitée. L’autre conséquence de cette route, c’est que les personnes qui y passent, les routiers, les services de maintenance, les touristes et les policiers ont fait découvrir aux indigènes certaines pratiques modernes, comme mâcher du tabac ou boire de l’alcool.

Fermer effectivement la route qui traverse la réserve du Nord au Sud serait un début de solution pour éviter ces dérives. D’autant qu’elle n’est pas beaucoup utilisée par les habitants de l’île qui vivent sur la côte et utilisent la route côtière."

Commentaires

Merci pour vos précisions et grand merci a Pankaj…

Cet article est bien fait et très instructif…. Personnellement, je ne savais pas qu’il existait encore un “Peuple Primitif” en Inde… J’en avais entendu parle des cannibale aux Philippines mais pas en Inde… Comment sont ils arrives par la? Car à ma connaissance, cette ile est lointaine du continent Africain et se trouve à lest de l’Inde… Malgré tout, il ya une forte ressemblance avec des pygmées du Congo…

Quelqu’un aurait des informations supplémentaires sur comment se rendre a cette ile, combien ca coute malgré que ca doit être assez dangereux si l’on se faisait enlevé par un de ces sauvages… J'ai un voyage prévue a Calcutta début septembre…

Merci pour vos précisions et grand merci a Pankaj…

Amicalement,

John

N'importe quoi...

"Fermer la route qui passe au milieu de la réserve des Jarawa serait un début de solution" :

elle est bien bonne......vraiment du n'importe quoi ! on finira par faire ce qu'on fait les 'usa' aux indiens ? ils sont libre ou pas ? fermer comme dans un zoo sans les visiteurs ?

"Les Jarawa ont pris l’habitude de venir demander de la nourriture aux personnes de passage"

pourquoi on leur donne rien a manger ? ils ont rien a manger ? ils ont envie de voir les blancs ou pas de passage ? on fait rien pour eux alors ? aide toi et le ciel t'aidera ?

vraiment.......

On les oblige sous la menace a faire cela ? ou ils font cela sans menace ?

Je ne pense pas qu'ils soient si idiot que cela pour faire ce qu'ils font !

ils ont envie de voir les.......

Connaissez vous reellement la couleur blanche. si vous avez, a disposition un mouchoir à papier blanc, prenez le, observez le, et dites moi si vous avez déjà vu sur cette planéte une personne avec cette couleur de peau idenitique au mouchoir de papier blanc.

Il est question d'un peuple qui a besoin d'etre aidé et non des termes stupides crées <>

IL N'EXISTE PAS D'HOMMES BLANCS.......

j'ai vu beaucoup d'asiatique

j'ai vu beaucoup d'asiatique dont la peau est blanche comme du lait; mais ils "bronzent" tres facilement au contact du soleil; les vrais blanc sont en asie ou je vis depuis de nombreuses année

andaman

au nord de port blair sur l'ile d'adaman ,ils les appellent "inciviliside peoples" ces gens sont très protégés par les autorités , moi je suis passé en 1999, la législation pour les approcher était très stricte et très respectée,
même chose plus au sud dans les iles Nicobar .

les jarawas

C'est une honte pour l'humanité toute entière . On va voir des humains comme on regarderait des animaux au zoo ...J'ai honte de faire parti des hommes et souvent en regardant des documentaires sur les animaux comme les éléphants ou certains singes ou même des lions etc... je m'aperçois que les animaux nous donnent des leçons de vie.

SAFARI INDIEN

la première chose à faire il me semble est de ne pas montrer ces images , car ceux qui ont "mater "cette vidéo sont dans le même et sinistre voyeurisme que les touristes condamnés !
S 'il doit y avoir contact entre ces tribus et des "touristes " , ce doit être seulement à l' initiative des ces populations .

Safari humain

De nos jours il faut connaitre ces mauvais traitement et les denoncer. Et non pas etre dans le dénis. Alors continuons à faire ces vidéos. Qu'elles fassent même le tour du Monde pour que l opinion internationale s'en mêle.

safari indien

je n'ai pas regardé les photos mais lu quelques indications de l'observateur.La fin justifiant les moyens,il suffit d'attendre que les femmes renversent le régime et les sauvages.La France a donné.Et surtout cher ami,retenez que les Chrétiens ne se sont équilibré que par leurs propres doutes et souffrances.Vus et condamnés injustement comme des colonialisateurs,ils étaient des éducateurs de la Paix.Tant que l'argent se conduira en prostitué,il n'y aura pas de Paix.Courage.

N IMPORTE QUOI CETTE VIDEO

N IMPORTE QUOI CETTE VIDEO PUE LE MENSONGE



Fermer