Vidéo de tabassage au lycée Voltaire : le proviseur suspendu

 
ACTUALISATION 25/01/2012 : Le 24 janvier, l'inspecteur général du ministère de l'Éducation nationale a annoncé que le proviseur du lycée Voltaire avait été suspendu de ses fonctions pour infraction à l’arrêté de 2009 interdisant les punitions physiques et humiliantes en milieu scolaire.
 
Sur ces images que nous ont fait parvenir nos observateurs, un proviseur, aidé par des soldats, passe à tabac deux élèves qui avaient jeté des pétards dans la cour de leur lycée.
 
Cette vidéo a été tournée dans l’enceinte du lycée Voltaire, situé dans le quartier de Marcory à Abidjan. Nous sommes le 14 décembre, une semaine avant les vacances de Noël. Des lycéens se sont fait attraper alors qu’ils venaient de faire éclater des pétards dans la cour, créant la confusion dans l’établissement. Il n’est pas rare en Côte d’Ivoire que, la veille des jours de fêtes, des lycéens s’amusent à faire détonner des pétards en espérant que la confusion qui s’ensuit mettra un terme à leur journée de classe. Mais dans un pays qui sort d’une guerre civile, où les coups de feux étaient monnaie courante, ces petits jeux sont particulièrement sensibles.
 
Attention, ces images sont violentes.
 
 
Ces images, très violentes, montrent donc les deux lycéens battus à coups de tuyau d’arrosage par le proviseur du lycée, Honoré Amoussou. Ce dernier nous a donné sa version de l’incident.
 
Dans un premier temps, ils ont semé la pagaille au lycée Moderne de Treichville [commune voisine] en compagnie d’élèves de cette école. Ensuite, ils se sont rendus dans notre établissement pour en faire autant. Ce sont deux élèves qui étaient inscrits l’an dernier au lycée de Treichville, mais qui en avaient été expulsés pour indiscipline. »
 
La scène se déroule au beau milieu de la cour de récréation du lycée Voltaire. C’est le proviseur qui se charge lui-même de la sanction, tout en précisant :
 
Leurs parents étaient présent et ils voulaient exécuter eux-mêmes cette tâche, mais en tant que responsable de cet établissement, je me devais de le faire. Nous nous sommes entendus sur dix fessées chacun ».
 
Les images montrent qu’il n’est ici pas question de « fessée », mais d’une véritable bastonnade. Pour battre les étudiants, le proviseur est assisté d’un surveillant et de militaires des FRCI (soldats qui ont soutenu le président Ouattara lors de la récente guerre civile). On voit ces derniers immobiliser les jeunes gens au sol et tenter de leur attacher les pieds.
 
Pourquoi ce tabassage en règle ? Et que faisaient ces soldats dans l’enceinte du lycée ? Voici comment se justifie Honoré Amoussou.
 
Lorsqu’ils ont lancé leurs pétards, il y a eu un vent de panique général dans l’établissement. Les FRCI sont venues nous aider à rétablir l’ordre, car nous étions tous littéralement excédés ».
 
À la fin de la vidéo, on entend le chef d’établissement avertir tous les élèves réunis dans la cour :
 
La seule personne qui va oser utiliser un seul ’banger’ (marque de pétards) dans cette école jusqu’aux congés de Noël subira ce qu’il vient de voir ».
 
Au téléphone, il n’a pas semblé regretter la brutalité dont il a fait preuve.
 
Pour rappel, l’utilisation de pétards est interdite en Côte d’Ivoire. Mais à l’approche des fêtes de fin d’année les jeunes arrivent à s’en procurer sous le manteau dans des petits commerces de la ville. Le 18 décembre, l’explosion d’un pétard a aussi semé la zizanie dans la ville de Vavoua, au centre du pays. Les affrontements qui ont suivi ont fait cinq morts.
 
 
Contributeurs

Commentaires

La scolarité en RCI

Je suis d'accord avec toi quand tu dis qu'on doit garder nos valeurs, c'est vouloir faire comme les autres qui fait qu'on en fait un peu trop.
Mon cher frere le "toubab" c'est ps une raison pour frapper des gens à ce point avec des FRCI à côté, les detonations y a n'a eu pas mal si on devait frapper tout un monde comme ça allez y voir quelque chose.
Je penses qu'il y a d'autres sanctions qui existent, ce proviseur pouvait se rendre dans le bureau des educateurs avec ces 2 élèves et faire ce qu'on appelle les" pied au mur" et autres...

Je suis l'Ivoirienne

bien dit

Bien dit. Que savons-nous de ce que des tirs de pétards inspirent à ceux qui ont connu la guerre ?
En france, si les profs pouvaient se faire respecter d'avantage nous y gagnerions tous.

Tout simplement la marque deposée du regime Ouattara

Toute personne faisant partir du systeme educatif c'est qu'un etablissement scolaire fonctionne sur base d'un reglement interieur. Celui ci est utilisé pour gerer tout conflit mais aussi pour juger tout comportement a l"antipode du reglement scolaire.
Alors un quesstion comment se fait que ces deux eleves soient ainsi traités et qu'aucune mesure disciplinaire ne soit intervenue pour sanctionner les auteurs, à lire votre commentaire le proviseur ne regrette pas son geste et est pret a le reediter.
la reponse est simple le pays n'est plus un Etat de droit et desormais dans ce 'bled" tous les litiges se reglent à coup de biceptes et les plus costauds sont ceux qui tiennent les arment, plus de place pour la loi, il n'y a que des mesure expeditive comme ce qu'on sur ces images. Où sont donc passées les structures de defense du droit des enfants. Le droits a la protection des enfants n'existe t il plus.
Au dela de ce que nous pouvons voir sur ces images , il se trouve que tout le pays est dirige ainsi , tous ceux qui ont une parcelles de pouvoir en abuse comme le proviseur; les libertés sont confisquées : plus de DROIT.
J'ai bossé pour le HCR alors je sais que meme les ENFANTS SOLDATS ont droit a la protection alors ce ne sont donc pas des eleves, qui à la veilles de leur fetes ont utilise des petards chose interdite dans le pays , qui connaitront se traitement degradant, inhumains et digne de tout regime dictatorial.
Monsieur le journaliste qui veut justifier l'injustifiable"Pour rappel, l’utilisation de pétards est interdite en Côte d’Ivoire. Mais à l’approche des fêtes de fin d’année les jeunes arrivent à s’en procurer sous le manteau dans des petits commerces de la ville. Le 18 décembre, l’explosion d’un pétard a aussi semé la zizanie dans la ville de Vavoua, au centre du pays. Les affrontements qui ont suivi ont fait cinq morts."
sachez que ce n'est pas le petard qui a fait 5 mort à Vavoua et 6 morts à Sikensi mais bien le comportement intolerable des FRCI qui a provoqué tous ces morts.
"Quand le somment de l'Etat foule au pied les regles elementaires du droit faut s'attendre a ce qu'on se retrouve dans un etat de NON DROIT " cest le cas aujourdhui en Cote d'Ivoire.
"Meme les problemes conjuguaux sont regler par les FRCI"

même si ce geste est inhumain

même si ce geste est inhumain et condamnable mais n oublie pas ke tout cela est issu du régime de l'ex dictateur et ses militants car le président ouattara est un homme de paix, et ce genre de truc se passait depuis longtemps et personne navais le courage de le filmé par peur d’être tué par exemple par les escadrons de la mort nespa, donc tu doit plutôt te réjouir c'est maintenant qu'il y a un ETAT de DROIT, rien n'est camouflé tout est visible devant le monde entier car c'est sur france24 une chaîne internationale... ne dit on pas kil faut détecter la maladie avant de la soigner? n'oublie pas qu'il y a eu 300 morts a Abidjan pendant la crise post-électorale du fait du refus de ton président de céder le pouvoir... et le cas kieffer, soyez humain un peu OK. Dieu bénisse la cote d'ivoire!!!

trop marrant

Lol trop marrant comment il s'acharne ce prov,je kiffe!!!

Éduquer oui! traumatiser non !

oui les élevés sont indisciplinés, voire même incontrôlables svt vers les congés de noel et il faut de la rigueur , mais de là à mettre un enfant à terre ligoté puis battu de la sorte c'est tt simplement barbare et inadmissible. le proviseur dit avoir eu l'autorisation des parents aussi je me pose la question de savoir s'il a préciser la maniere dont il allait les "corriger" ? avec des coup de pied ds les côtes? ligoter? humilier ?traumatier ? quel parents dignes de ce nom ne voudrait pas que son enfant soit bien eduqué? mais de là à les torturer. il faut soit même ne pas assez de poigne pr dire OUI a cette sauvagerie. les enfants doivent etre eduqués et non élevé comme du bétail.
ou sont ces ONG et autres organisme qui a grand frais organise des colloques et autre au nom des droits des enfants ? ne peuvent ils pas porter plainte contre ce Fou-viseur? et contre les complices passifs (les parents de ce pauvre éleve)?
je suis triste et déçu qu'on ne dise rien lorsque le simple règlement intérieur d'un lycée soit au dessu des lois ivoiriennes ki protegent les enfants.

proviseur immorale.+

c'est vraiment choquant de voir la barbarie qui est devenu chose normale en cote d'ivoire.Comment un ètre humain doté d'une conscience peut-il se comporter comme un primate.Monsieur le proviseur veuillez revoir votre code de déontologie...................................................................

Oui ce proviseur doit revoir

Oui ce proviseur doit revoir ses droits et devoirs . Il faut faire preuve de bon sens, de morale et d'éthique professionnel. Pitoyable , ce monsieur doit être suspendu ou radié, et les soldats frci présent sanctionnés: perte du grade et quelques jours au frais à la prison militaire.

La CIV nouvelle est de plus englués triste. Quelle anarchie, dommage*

Tu parles de quoi? j'ai fait

Tu parles de quoi? j'ai fait ma scolarité en Côte d'Ivoire et je trouve cela normal.. Le laxisme français et occidental à fait des écoles françaises et occidentales des nids de délinquance. Tu dois respecter certaines règles, comme celles par exemples de ne pas intégrer un lycée où tu n'es pas inscrit.

REPONSE A VOTRE ANTIFRANCE PAROLE !!

Monsieur le Censeur vous osez dire ces mots injurieux pour mon pays la France =
Le laxisme français et occidental à fait des écoles françaises et occidentales des nids de
délinquance. Tu dois respecter certaines règles, comme celles par exemples
de ne pas intégrer un lycée où tu n'es pas inscrit. (??)
Je vous répond ceci = Vous vous permettez de juger mon pays (je ne parle pas de l'Europe) car
je vis en France ! Premièrement, le laxisme est le fait des socialistes de François MITTERRAND !!
et non du gouvernement actuel (Sarkozy et Fillon) !! ...nids de délinquance...? Vous allez un peu loin !
Chaque pays est responsable de ses jeunes ! non un autre pays si éloigné qu'est la France ?
La délinquance est aujourd'hui mondiale ! avec ces guerres que vous avez subies en Côte d'Ivoire ...
DIEU n'aime pas la guerre ! résultat = DIEU VOUS A ABANDONNE !!!
Voyez-vous plutôt devant Dieu et demandez pardon pour votre guerre !
Je vous rappelle entre-autre que FOFANA de la bande des sauvages a tué un jeune juif ILHAN
juste pour de l'argent ? Donnez l'exemple vous aussi !! A BON ENTENDEUR SALUT !!
PASTEUR PHILIPPE



Fermer