"Pas touche à ma crèche de Noël" : le cri du cœur des chrétiens du Texas

La crèche de la discorde devant le tribunal à Athens auTexas. Photo postée sur Facebook.
  
Athens, une petite ville située à 120 kilomètres au sud de Dallas, était jusque-là connue comme "la terre du hamburger" ou encore "la capitale mondiale du haricot blanc". Mais depuis le mois de décembre, c’est la crèche de Noël installée juste devant le tribunal du comté qui fait parler d’elle dans tous les États-Unis. Le débat sur la place de la religion dans une société laïque est relancé.
 
La polémique a été déclenchée plus de 1 600 kilomètres au nord d’Athens, à Madison dans le Wisconsin, où est implantée l’organisation laïque Freedom from Religion Foundation (FFRF). Après avoir eu vent de plusieurs plaintes d’habitants d’Athens concernant l’installation de cette scène de la nativité, la FFRF s’est chargée de rédiger une lettre demandant aux autorités locales d’enlever la crèche. Son argument : l’installation d’un symbole religieux devant un bâtiment public excluait les personnes ayant une culture ou des croyances différentes.
 
"Nous la retirerons quand il neigera en enfer", a répondu Joe Hall, commissaire du comté d’Henderson où se trouve la ville d’Athens. Le procureur général a  aussi exprimé son soutien aux autorités de la ville et proposé ses services au cas où la FFRF décidait de poursuites judiciaires.
 
En fin de semaine dernière, la polémique a pris une ampleur nationale quand 5 000 personnes sont descendues dans les rues d’Athens samedi pour exiger le maintien de la crèche. Une pétition postée sur Facebook a déjà recueilli plus de 500 signatures.
 
 

"Notre ville est située au beau milieu de la ‘Bible belt’"

Ricky Milam vit à Athens et travaille comme manager et graphiste pour la compagnie East Texas Screen Printing.
 
Je suis allé au rassemblement samedi pour soutenir notre communauté. En tant que chrétien, je ne suis pas d’accord avec la FFRF, mais le premier amendement leur donne le droit d’exprimer leur opinion.
 
La majorité des habitants d’Athens est chrétienne. Nous sommes situés au beau milieu de la "Bible belt" [ La "ceinture de la Bible" est une zone géographique du sud-est du pays dans laquelle vit un nombre élevé de fondamentalistes chrétiens]. Pour vous donner une idée, il y a environ 10 églises pour 12 000 personnes. Et autant que je me souvienne, la crèche a toujours été devant le tribunal pendant la période de Noël. 
 
J’ai 29 ans et j’ai quasiment toujours vécu ici. C’est la première fois que je vois – sans parler de persécution religieuse – un tel scandale.
 
En cette période de fêtes, les familles se rassemblent et les gens remercient le ciel pour la naissance de Jésus. Je trouve ça décevant que certains essayent d’en faire un problème alors qu’il y a tellement d’autres choses à régler.
 
J’imagine que la solution la plus diplomatique serait de déplacer cette crèche mais, en tant que chrétien, je crois en ce qu’elle représente."
 
Ricky Milam a dessiné ces t-shirts pour le rassemblement du 17 décembre. Au dos, il est écrit "Touche pas à ma crèche" Photo postée sur Facebook par East Texas Screen Printing

"Nous ne demandons pas la destruction de toutes les crèches mais nous estimons qu’elle n’a pas sa place sur une propriété du gouvernement"

Annie Laurie Gaylor est coprésidente de l’organisation Freedom From Religion Foundation qui demande à ce que la crèche soit déplacée.
 
Nous avons d’abord reçu l’appel d’un résident d’Athens, quelqu’un qui ne faisait pas partie de notre organisation mais qui cherchait de l’aide. Quand nous avons vu la photo de la crèche, nous avons réalisé qu’elle se tenait devant un bâtiment public. Les autorités n’ont pas le droit d’ériger une installation qui évoque uniquement une religion. Quand nous les avons contactées, elles nous ont expliqué que cette crèche avait été installée par "un groupe", ce qui signifie que le lieu était utilisé comme une sorte de forum public. Nous ne demandons pas la destruction de toutes les crèches mais nous estimons qu’elle n’a pas sa place sur une propriété du gouvernement. Et si c’était le cas, cet espace devrait être ouvert à d’autres opinions.
 
Nous avons donné une banderole aux personnes d’Athens qui nous ont contactés mais ça ne permet pas de contrebalancer la présence de cette crèche. Nous avons donc demandé au comté d’Henderson l’autorisation d’installer ce que nous appelons une "scène de nativité naturelle" au même endroit l’année prochaine. À la place de Jésus, il y aura un bébé noir pour défendre l’égalité, les rois mages seront remplacés par des figures historiques comme Darwin, Einstein, Emma Goldman [anarchiste d'origine russe connue pour ses écrits et ses discours radicaux libertaires et féministes] et Mark Twain [romancier américain ayant créé, entre autres, le personnage de Tom Sawyer]
 
Je ne sais pas comment ils ont réussi à rassembler 5 000 personnes dans une ville de 12 000 habitants pour protester contre nous. Nous n’avons jamais eu affaire à ce genre de réactions auparavant. Au cours de la semaine qui a suivi l’envoi de notre lettre, nous avons reçu énormément de coups de téléphone disant "Pas touche au Texas" ou pire encore. Nous sommes considérés comme anti-américains tentant d’interférer dans les affaires du Texas alors que tout ce que nous faisons, c’est représenter les membres de notre organisation et les plaignants."
 
La banderole du FFRF attachée sur un tronc d’arbre à Athens : “ Au solstice d’hiver, que la raison domine. Ni dieu, ni démons, ni anges, ni paradis, ni enfer. Il n’y a qu’un monde fait de nature. La religion est un mythe et une superstition qui endurcit les cœurs et enchaîne les esprits." La banderole aurait été enlevée par les services de sécurité de la ville.


Fermer