La grogne monte contre les immigrés africains en Israël

"Hier réfugiés, aujourd'hui racistes", "la honte !". Photo d'une contre-manifestation pour dénoncer le racisme à l'encontre des migrants africains en Israël.
 
Entre l’appel à un congrès national sur l’immigration clandestine et une manifestation anti-migrants africains, dimanche à Tel Aviv, Israël semble désormais décidé à lutter contre l’afflux de clandestins. Dans ce pays peuplé de citoyens aux origines diverses, tous les migrants ne semblent pas être les bienvenus.
 
Lundi 5 décembre, dans le quotidien israélien de droite "Maariv", le Maire de Tel Aviv, Ron Chulda, a appelé le Premier ministre Benjamin Netanyahou à organiser un congrès national sur la question de l’immigration clandestine des Africains en Israël. Ces derniers seraient nombreux, notamment dans la banlieue sud de la ville. Une situation qui met en colère la droite et l’extrême droite israéliennes, qui ont manifesté dimanche dans la capitale pour demander le départ des clandestins. Des hommes politiques et des députés nationalistes comme Baruch Marzel ou Michael Ben Ari étaient présents.
 
Pour répondre à ces pressions, le Premier ministre Benjamin Netanyahou a promis de prendre un certain nombre de mesures, dont la fermeture d’entreprises embauchant des clandestins et la construction d’une barrière de 120 kilomètres à la frontière avec l’Égypte.
 
On estime à plus de 40 000 le nombre d’immigrés clandestins africains vivant aujourd’hui en Israël. Durant l’année 2011, plus de 13 000 ont traversé illégalement la frontière égyptienne. La plupart d’entre eux viennent du Soudan et d’Érythrée.
 
Dimanche les manifestants ont crié "Tel Aviv aux juifs ! Les Soudanais au Soudan !". Les parlementaires présents ont également pris la parole. Cependant, une contre-manifestation s'est tenue à quelques mètres et les migrants africains criaient  "la prison non, la liberté oui !". Des Israéliens ont dénoncé une attitude raciste de leurs compatriotes. La vidéo a été filmée par l'organisation Bluepilgrimage.

"Je voulais être réfugié et me voilà prisonnier"

Deli billy (pseudonyme) est un ressortissant ivoirien qui a immigré illégalement en Israël. Il habite à Eilat.
 
Je suis arrivé en Israël en 2007. Je suis passé par le Sinaï, le désert égyptien. La traversée a été très risquée car les gardes-frontières égyptiens nous ont tiré dessus. Certains clandestins ont été tués.
 
Dès mon arrivée, j’ai été arrêté par les agents israéliens. J’ai passé un mois en prison jusqu’à ce que des agents de l’ONU viennent me voir. Ils m’ont fait sortir de là et m’ont délivré une 'protection', un document qui vous autorise à résider régulièrement en Israël, mais sans avoir le droit de travailler ou d’avoir accès à la sécurité sociale. Il est renouvelable tous les trois mois.
 
J’ai travaillé au noir comme plongeur dans des restaurants. J’ai été arrêté deux fois en 2008 et j’ai fait de la prison : deux semaines la première fois, trois semaines la seconde. En février 2010, je suis allé au bureau de l’ONU pour renouveler mes papiers mais ils m’ont orienté vers le ministère israélien de l’Intérieur. C’est cette autorité qui me délivre mon visa désormais valable qu’un mois. Je dois me rendre à chaque fois à Tel Aviv pour le renouveler.
 
Cela fait plusieurs mois que je ne travaille pas. La situation est insoutenable. Nous vivons à six dans un trois pièces, tous des migrants entrés clandestinement dans le pays. Même si on réside légalement ici on n’a pas de ressources et l’État ne fait rien pour nous aider. Depuis 2007, je n’ai pas revu ma famille et mon visa ne me permet pas de revenir en Israël si je quitte le territoire. Je voulais être réfugié ici et me voilà prisonnier."

"Le fait que ces immigrés ne soient pas juifs explique en partie le rejet de la société"

Giovanni est consultant en sécurité informatique. Il vit à Kiryat Bialik, au nord d’Haifa.
 
À Kiryat Bialik, il y a beaucoup d’exploitations agricoles. Les propriétaires embauchent donc beaucoup d’immigrés africains car c’est une main d’œuvre bon marché qui coûte à peu près 2 euros la journée. Il s’agit d’un travail au noir, évidemment.
 
À Tel Aviv, les immigrés clandestins se regroupent dans des squares. Le matin, des camions qui appartiennent à des exploitants agricoles passent. Le conducteur choisit quelques personnes pour les emmener travailler. Les autres attendent le prochain camion.
 
Il n’est pas toujours facile d’entrer en contact avec les immigrés. Il y a le barrage de la langue mais aussi celui de la peur. Vu leur statut, ils préfèrent rester entre eux. Ils vivent dans des conditions déplorables, squattent la plupart du temps de vieux immeubles ou des garages où il n’y a ni électricité ni eau courante. Le sous-sol de l’ancienne gare de bus centrale de Tel Aviv est aussi connu pour abriter nombre d’immigrés africains clandestins.
 
Le fait que ces immigrés ne soient pas juifs explique en partie leur rejet par la société, cela rend leur régularisation plus difficile. Quant au racisme anti-noir, c’est un phénomène qui dépasse les clandestins. Il s’étend même aux Falashas, les juifs éthiopiens."

"Israël n’est pas la France et le pays n’a pas les moyens de faire face à cet afflux grandissant"

David Illouz est informaticien, il vit à Tel Aviv.
 
Nous sommes tous concernés par ce phénomène. Chaque matin, je traverse les quartiers sud de Tel Aviv et je vois des groupes de Soudanais qui attendent un éventuel employeur journalier. Le soir, au retour, je découvre ces mêmes personnes qui cette fois boivent, se battent entre elles ou se droguent. Le problème persiste et s’amplifie car elles sont de plus en plus nombreuses et la police ne fait rien à cause du manque de volonté politique.
 
L’Israélien sait absorber toutes sortes de populations, c’est un sport national ici. Ceci dit, Israël ne peut pas accueillir tous les malheureux d'Afrique. Il y a très peu de soutien financier ici. Par exemple, pour mes 5 enfants, je ne touche qu’une allocation de 980 shekels par mois (soit 196 euros). En cas de chômage de plus de 3 mois, il n y a plus d’aide et les retraites sont minables. Israël n’est pas la France et le pays n’a pas les moyens de faire face à cet afflux grandissant de migrants. Je pense que certaines mesures sont nécessaires pour mettre fin à cette immigration. Notre démocratie saura trouver une réponse juste pour tous."
 

"Le problème ne vient pas des migrants mais de la politique du gouvernement"

Roi Maor est militant dans des associations de droits de l’Homme en Israël.
 
Le statut de réfugié est très difficile à obtenir en Israël. Depuis la création de l’État en 1948, seule une centaine de personnes l'ont obtenu malgré les milliers de demandes formulées.
 
Je comprends la détresse des riverains, mais c’est faux de dire que la misère de la banlieue de Tel Aviv ou d’Eilat est la conséquence de l’immigration clandestine. La pauvreté était déjà là avant l’arrivée de ces immigrés. Comme ils sont eux-mêmes pauvres et sans ressources, il est normal qu’ils s’installent dans les quartiers les plus populaires.
 
Si le débat est relancé aujourd’hui, c’est parce que les autorités municipales ne savent plus comment faire face à la grogne populaire. Les maires ont l’impression que l’État n’assure pas le minimum d’infrastructures ou d’aides pour faire face à l’immigration et qu’il se décharge sur eux. Ils doivent donc gérer cela au niveau local, comme dans les écoles.
 
Malheureusement, ils ne font pas la part des choses car le problème ne vient pas des migrants mais de la politique du gouvernement. Si l’État mettait en place des mesures sociales plus efficaces, ne serait-ce qu’en permettant à ces migrants de travailler, on n’aurait plus besoin d’envisager leur renvoi."
Baruch Mazel prenant la parole durant la manifestation
 
Clandestins dans la banlieue sud de Tel Aviv. Photos publiées sur le blog Shearim.
 
Cet article a été rédigé en collaboration avec Sarra Grira, journaliste à France 24.

Commentaires

Racisme existe toujours dans le monde

Pour ma part, les manifestations pour le départ des immigrés non-juifs sont inadmissibles. Si les juifs d'origine israélienne ont le droit d'habiter dans les pays occidentaux, pourquoi les immigrés africains ne peuvent pas habiter dans leur pays. En outre, pourquoi ils tentent d'expulser qui les Falashas sont vraiment juifs? Si Israel veut être reconnu comme un pays démocratique ils doivent accepter toute sorte d'immigrés.

Sur cette terre, c'est un crime d'etre pauvre...

Et cela,nous les africains NOIRS l'aurons appris à nos dépens. Partout où nous sommes allés, on nous a rejetés, malmenés, insultés...On est jamais les immigrés les plus nombreux, mais les plus misérables. Par conséquent, les "autres", ils nous aiment bien mais ils nous préfèrent chez nous (dixit LePen). On ne dira jamais aux chinois "Allez-vous en" ouvertement. Sinon qui va prêter les gros sous! Par contre on dira au pauvre noir "Retourne chez toi, même si tu vas crever de faim, de guerre ou d'ignorance, et quand nous aurons besoin de ton or ou de ton diamant, on viendra te voir chez toi" :) Moi j'appelle même pas ça du racisme, mais du "nérisme"
Tout dernièrement en Italie, à Firenze, un extrémiste de droite a tiré sur des commerçants sénégalais faisant 2 morts. Je suis convaincu que ce mec aurait été d'accord avec moi. Le vrai problème des noirs africains dans les pays riches est l'Afrique noire elle-même. Elle ne donne aucune impression d'un continent à respecter!

Reviens chez toi alors, et

Reviens chez toi alors, et vends ton or et ton diamant au marché. Mais si tu ne sais pas l'extraire du sol et n'aime pas travailler, tu restera toujours ce que tu es. Les chinois, ils savent travailler, c'est pourquoi ils peuvent aller où ils veulent.

Bonjour, J'ai 58 ans, BLANC,

Bonjour,

J'ai 58 ans, BLANC, marié 2 fois à des ressortissantes Africaine, et je comprend bien ton soucis.

Israël et pauvre quand s'à l’arrange, mais aussi elle se prétend être la plus puissante de la région.

On nous a parlé pendant des années des problèmes des juifs dans l’Europe, et aujourd’hui le même problème revient avec les Noirs d'affrique sans parler de la considération des Noirs juifs à l'époque.

Il parlent de se qu'il ont subit, mais n'hésitent pas à faire de même.

Cela me rappel la parole des catholique : faite se que je dit, mais pas ce que je fait.

A quand le rassemblement des peuples Africains en union Africaine.

Névroses obsessionnelles

Je suis d'accord avec Gautier. Les maniaques de l'anti-sionisme se précipitent sur Israël telle une meute de chacals enragés mais ils se contrefoutent du fait que les égyptiens tirent les africains comme des lapins. D'ailleurs ils se contrefoutent aussi du sort des Syriens, voisins des Palestiniens sauf quand il y a des incidents (regrettables) à la frontière avec Israël.
Je pense néanmoins qu'il y a tout de même une forte dérive vers l'extrême droite en Israël et qu'il y a de quoi s'inquiéter.
Par ailleurs, je ne suis pas certain que les soudanais soient tous musulmans vu qu'il y a des chrétiens et des animistes au Soudan. De toutes les façons, les obsessionnels de l'anti-sionisme se contrefoutent du sort des soudanais et de la plupart des peuples opprimés de la terre car ils sélectionnent les peuples à soutenir en fonction de critères idéologiques hérités du passé...

La grogne monde contre les immigrés Africains !!!

Allez courage il faut tenir encore 6 mois et vous pourrez tous venir en France le chez de tribu Hollande vous accueillera à bras ouvert. Cela fait partie du programme que nous ne connaissons toujours pas du PS... laissez venir a nous tous les malheurs du monde. La France et riche !!! et nous allons avoir besoin de mains d’œuvre nous allons embaucher 100000 milles nouveau fonctionnaires, les copains des copains des petits copains qui sont copains avec les copains. Cela libérera de la place pour les nouveaux arrivant et cela rentre bien dans leurs statues puisqu'ils pourront remplacer sans diplôme les copains des copains des petits copains qui sont copains avec les copains qui de toutes les manières ne foutent rien. Vive la France de demain et vive Israël qui a comme d'habitude TOUT COMPRIS.

Quelle démagogie...

Votre discours sent bien le FN. Vous faites de petits amalgames démagogique, de vrais fausses vérités à la marine le pen. A vous écoutez la France c'est un pays de blanc uniquement, pourtant nombreux sont les avantages obtenus par la Nation des multiples vagues d’immigration: de nombreux prix nobel, une forte croissance, une main-d’œuvre peu regardante sur ses conditions de travail, la reconstruction d'un pays détruit par la guerre, une participation aux prélèvements obligatoires, une compétitivité accrue dans tous les domaines et j'en passe...Sans oublier la responsabilité morale de l' État français qui pendant 150 ans a pillé l’Afrique et une partie de l'Asie, ses ressources, ses hommes et femmes qu'il a utilisait pour défendre la France pendant deux guerres mondiales pour ensuite massacrer ces mêmes personnes à Sétif ou a d'autres endroits. Que les pays occidentaux qui ont colonisés l'Afrique rendent les richesses accumulées pendant cette dernière et peut-être qu'ils n'auront plus besoin de venir en France pour ne serait-ce que survivre et faire vivre leur famille à l'étranger. En fait, les gens d'extrême droite sont tellement intelligent qu'ils ne remarquent que les étrangers visibles et non pas ceux qui viennent d’Europe comme la première vague d'émigration polonaise et la seconde italienne. Pourtant il y a des arabes ou des noirs qui sont français depuis déjà deux générations et on les voit comme encore étranger alors qu'ils ont un sentiment national plus important que le pauvre blanc bedonnant, bière à la main touchant le RSA. Ha oui, une des plus grandes proportions de gens qui ont Bac+5 sont les jeunes des banlieues issus de l'immigration sauf que des employeurs un peu raciste ne les emploies pas. Il y un élément important aussi c'est que la France a toujours été un pays d'immigration, même si c'est à la mode de le découvrir aujourd'hui, c'est pas nouveau, 1500 ans que la France est un carrefour de l'Europe. C'est bien l'ignorance qui est le danger et se dire: " C'est pas de ma faute, c'est celle de l'étranger.", oui ben retourne à l'école pour obtenir une qualification et tu pourra prendre son travail, en attendant tu peux toujours aller chez Manpower. Ensuite, quelle connaissance du droit administratif tu as ? Sache que d'ici 2012, pour ton plus grand bonheur 50% des emplois de la fonction publique et territoriale disparaitront pour départ à la retraite, sauf qu'ils seront heureusement remplacés car pour info un pays s'administre pas tout seul. Mais pour savoir cela il ne faut pas se contenter d'écouter des discours démagogique d’extrême droite, avoir un peu connaissance de l'arborescence du système d'administration et de sa fonction dans les services publiques d'administration, ainsi que d'industries et de commerces. Pour entrer dans la fonction publique il faut passé des concours, donc on est pas nommé par un "copain" sinon le Conseil d’État ferait le ménage. De plus, confondre la main-d’œuvre et les fonctionnaires c'est risible, ça n'a rien à voir, enfin je dis ça ... Pour Israël, c'est aujourd'hui un gouvernement d'ultra-droite qui se comporte de telle manière que les personnes malheureusement tuées par la folie nazie se retourneraient dans leurs tombes. Ils bafouent les droits fondamentaux, le droit à un État, oublie qu'ils sont eux aussi tous des émigrés et qu'en 1948 les occidentaux on fait pour eux ce qu'ils refusent à la Palestine. Bien entendu, l'holocauste est l'excuse éternelle pour justifier tout comportement déviant. Pour finir, sache que c'est le "bon" petit français qui a écrit cela. Le brave blanc dont les grands-parents ont fait la guerre d’Algérie, le père celle du Tchad et du Liban, qui est née en France et d'origine bien sûr ( tout le monde en a ) allemande... Bonne journée.

chat echaudé

leconte l experience apprend a VIVRE _ a SE DEFENDRE _a se faire vaccinercontre toutes les maladies ok___raconte ce que tu veux j ai vecu en ALGERIE TOUTE MA VIE ET J AI EU QUE UN CHOIX LA VALISE OU LE CERCUEIL ????????comment faire pour apres aimer quelq,un
avoir u tout est etre incapable defaire --sauf allez emmerder les autres
le dernier comique( tunisien) planquer pendant dix ans en france aux frais de QUI????quiest retourner ça vaut de lire ______

LA FRANCE N EST GRANDE QUE DANS LA MESURE OU ELLE RESTE UN PAYS D ACCUEIL

schalom

immigré africains en isareil

bicou3704
VOUS IGNOREZ C QUE VEUX DIRE ZENEPHOBIE, ISRAEIL OUBLI SON HISTOIRE EN VOULANT S’APPRENDRE AUX AFRICAIN CLANDESTINS SUR LE SOL BÉNIT DE DIEU. QUANT A TOI IMAGINE QUE CA SOIT LA DROITE OU LA GAUCHE NS LES AFRICAINS NS SERONT TOUJOURS EN FRANCE ICI ET TU POURRA RIEN CONTRE.

Merci

Merci de démontrer votre bêtise par vos fautes d'orthographe. Avant de parler des étrangers, vous devriez retournez à l'école pour apprendre l'orthographe, la conjugaison, la grammaire et surtout, l'éducation civique :)
Mais bon, l'orthographe s’acquière en grande partie par la lecture. Qui lit est instruit, et qui est instruit ne dit pas d'ânerie, sauf Bernard Henri Levy (elle est pas mal celle-là, n'est-ce pas?)



Fermer