Entendu à Kinshasa : "J’ai peur d’une guerre civile"

Capture d'écran de la vidéo publiée par Congomikili le 11 décembre 2011.
 
Trois jours après l’annonce par la Commission électorale nationale indépendante (Céni) de la réélection du président sortant Joseph Kabila, la tension est palpable dans plusieurs villes du pays. Nos Observateurs craignent de nouvelles éruptions de violences et estiment que le risque d’une guerre civile n’est plus à écarter.
 
Vendredi 9 décembre, la Céni a annoncé la victoire de Joseph Kabila à la présidentielle du 28 novembre avec 48,95% des voix. Son principal opposant, Etienne Tshisekedi, a lui été crédité de 32,33% des voix. Des résultats qu’il a rejeté en bloc, ne tardant pas à s’autoproclamer "président élu" de la RD Congo.
 
D’autres candidats à la présidentielle ont eux aussi contesté les résultats publiés par la Céni. Samedi, la mission d’observation du centre Carter jugeait que le processus électoral "manquait de crédibilité", en soulignant l’existence d’"irrégularités graves". Lundi, l'archevêque de Kinshasa, le cardinal Laurent Monsengwo, a jugé les résultats "non-conformes à la vérité".
 
Lors d’une conférence de presse lundi à Kinshasa, Joseph Kabila a reconnu des "erreurs" lors du scrutin, tout en assurant qu’elles n’invalidaient pas les résultats de l'élection. C’est la Cour suprême de justice (CSJ) qui est chargé d’examiner les éventuels recours des candidats et partis de l’opposition, avant la proclamation officielle des résultats samedi prochain.
 
Etienne Tshisekedi a indiqué qu’il ne déposerait pas de recours, car la CSJ est selon lui une "institution privée de M. Kabila".
 
Des heurts entre militants de l’opposition et forces de sécurité ont fait samedi au moins quatre morts. Des violences qui font craindre la résurgence des conflits ethniques et régionaux.
Contributeurs

"Nous devons faire notre Révolution orange"

MoonCongo (pseudonyme) vit dans la capitale Kinshasa.
 
C’est la peur qui domine dans les rues de Kinshasa. Les écoles sont toujours fermées, les habitants évitent de traîner après le travail. Tout le monde attend la réaction d’Etienne Tshisekedi. Va-t-il pousser les Congolais à contester violemment les résultats ? Joseph Kabila n’hésitera pas à faire appel à l’armée. Tout le monde a peur car si les balles se mettent à siffler, nous n’aurons nulle part où nous réfugier. J’aime mon pays, et aujourd’hui, j’ai peur d’une guerre civile.
 
En attendant, la police organise régulièrement des rondes dans les quartiers de la ville. Elle veut éviter toutes manifestations. J’espère qu’il y aura seulement des marches pacifiques car, de toute façon, le combat est inégal. Lors des affrontements de la semaine dernière ou du week-end dernier, les manifestants jetaient des pierres à des policiers armés. Il y a déjà eu trop de morts. Il ne faut plus provoquer les forces de sécurité, il ne faut pas les injurier.
 
J’ai voté, mais je m’attendais aux fraudes, car le camp de Joseph Kabila est prêt à tout pour se maintenir au pouvoir. Il va falloir pourtant qu’il s’en aille. On ne s’attend pas à ce que la communauté internationale règle cette crise. Nous devons faire notre Révolution orange [manifestations politiques ayant eu lieu en Ukraine en 2004 et qui ont abouti à l’organisation d’une seconde présidentielle ndlr]. Nous devons organiser une grève générale pour obtenir le respect de la volonté du peuple."

"Nous ne pouvons pas manifester car notre action serait très vite réprimée"

Wally P. vit à Lubumbashi.
 
Ici, nous sommes dans un fief de Joseph Kabila. Même quand nous avons eu connaissance des fraudes électorales le jour du vote, nous n’avons pas pu faire grand-chose. J’ai vu moi-même des centaines de bulletins qui avaient été distribués avant l’ouverture des bureaux de vote, afin qu’ils soient remplis en faveur du président sortant. Tout le monde était au courant des fraudes électorales.
 
Mais les opposants comme moi sont minoritaires à Lubumbashi. Nous ne pouvons pas manifester car notre action serait très vite réprimée, nous serions arrêtés. Tous les rassemblements de l’opposition sont rapidement interrompus par les policiers, qui dispersent les manifestants par des tirs en l’air.
 
D’ailleurs, depuis le jour du vote, les militants de l’UDPS, le parti d’Etienne Tshisekedi, sont recherchés par les militaires. Ils se cachent où ils peuvent."
Billet écrit en collaboration avec Cécile Loïal, journaliste à France 24.

Commentaires

Pour la résolution de la crise aprés le résultat électoral

Chers Monsieurs et dames;la RDC a toujour été négligée malgré les injustices connues de tout le monde cela me fait trop mal car c'est mon Pays qui est entrain de crier au sécour et on semble faire un sourd d'oreille et je ne sais pas pourquoi.Quel mal a fait la RDC pour qu'elle continue à vivre les éternelles souffrances et pourtant elle possède un sol et sous sol infiniment riche selon les études que vous mêmes les occidentaux avaient réalisés et que vous pouvez aussi exploiter surtout avec la paix comme au paravant.J'ai une idée et je souhaite que cela soit fait si Dieu le veut aussi:je sais bien que le pouvoir en afrique est accordé et aussi soutenu par les occidentaux car la RDC en particulier est prise comme un élephant en faiblesse dont chaque chasseur vient couper son morceau;c'est par manque d'un vrai leader càd un homme mûr,résponsable et surtout négociateur pour le bien de son peuple entre son pays et les occidentaux,raison pour laquelle la RDC continue à souffrir ainsi.kabila a perdu les éléctions mais il veut user de la force pour y rester mais le peuple n'en veut pas.ainsi donc je dis ceci au les occidentaux;vous avez bésoin d'exploiter en RDC ça c'est sûr mais faites le avec la paix comme avant,dans les années antérieures,à l'époque où 1Z était égal à 2$,il y avait le travail et le peuple ne s'occupait pas de la politique comme aujourd'hui;vous savez les congolais aiment la paix,le travail pour ne citer que ça.Donc pensez aujourd'hui au bonheur de la RDC en donnant la victoire à son président ETIENNE TSHISEKEDI.

Pour la résolution de la crise aprés le résultat électoral.

je soutien l'idée de monsieur ETIENNE TSHISEKEDI je me pose la question si quelqu'un ne fait pas la armeé ou toute autres violences ne peut pas avoir le pour? et aussi les acteurs de la non-violence ne sont-ils pas importants en afrique et dans le monde? je demande à la communauté internationale de donner la victoire au peuple le peuple a choisi TSHISEKEDI nous ne pouvons pas nous incliner devant la volonté d'une seule personne qui est KABILA ou encore son groupe pour penalise tout le monde. Je demande à la communauté internationale de s'impliquer activement parceque l'image de lacommunauté internationale s'abime et les élections risques d'être moins considerer en RDC à cause d'une seule personne qui n'est pas elu les signes de temps ne donnent pas raison a kabila nous ne sommes plus pendant la periode de le violence pour avoir le pouvoir il doit respecter la volonté du peuple et la communauté internationale doit faire un effort pour soutenir la volonté du peuple.

Pour la résolution de la crise aprés le résultat électoral

Chers Monsieurs et dames;la RDC a toujour été négligée malgré les injustices connues de tout le monde cela me fait trop mal car c'est mon Pays qui est entrain de crier au sécour et on semble faire un sourd d'oreille et je ne sais pas pourquoi.Quel mal a fait la RDC pour qu'elle continue à vivre les éternelles souffrances et pourtant elle possède un sol et sous sol infiniment riche selon les études que vous mêmes les occidentaux avaient réalisés et que vous pouvez aussi exploiter surtout avec la paix comme au paravant.J'ai une idée et je souhaite que cela soit fait si Dieu le veut aussi:je sais bien que le pouvoir en afrique est accordé et aussi soutenu par les occidentaux car la RDC en particulier est prise comme un élephant en faiblesse dont chaque chasseur vient couper son morceau;c'est par manque d'un vrai leader càd un homme mûr,résponsable et surtout négociateur pour le bien de son peuple entre son pays et les occidentaux,raison pour laquelle la RDC continue à souffrir ainsi.kabila a perdu les éléctions mais il veut user de la force pour y rester mais le peuple n'en veut pas.ainsi donc je dis ceci au les occidentaux;vous avez bésoin d'exploiter en RDC ça c'est sûr mais faites le avec la paix comme avant,dans les années antérieures,à l'époque où 1Z était égal à 2$,il y avait le travail et le peuple ne s'occupait pas de la politique comme aujourd'hui;vous savez les congolais aiment la paix,le travail pour ne citer que ça.Donc pensez aujourd'hui au bonheur de la RDC en donnant la victoire à son président ETIENNE TSHISEKEDI.

Election Présidentielle en RD Congo

Nous savions que nous allions arrivé à cette situation où l'opposition est toujours soumise à un traitement dégradant et inhumain. Il faudrait savoir que chaque fois celle-ci essayera de soulever sa tête, elle sera encore et toujours mise dans des conditions de le faire taire aussi longtemps que le Mr? sera au pouvoir.

Nous sommes un Pays ! le peuple doit se lever car il faut toujours se battre pour avoir la VICTOIRE !!!!!!

point de vue.

les pays qui ont connu des troubles et notamment identitaire comme le cas de la cote d ivoire, doivent admettre l'implication des nations uni dans les processus électorale. que l’o nu organise ou certifie freine les fraudes massif . car c'est le monde entier qui veille. bonne compréhension.

Aujourd'hui, avec le cas de

Aujourd'hui, avec le cas de la RDC, nous avons la preuve que les nations unies sont un "gros machin" qu'on embarque quand cela intéresse la Communauté Internationale (=les Occidents, soit dit en passant). Laissez aux congolais la gestion de cette crise et comptez les morts. C'est le mieux que vous pouvez faire. On ne croit pas à la Communauté Internationale car elle ne fait que des calculs financiers et non l'humanitaire, malgré leurs beaux discours séduisants... Vraiment dégoûtant!!!

Situation RDC

Je réagis contre ces articles et témoignages qui ne montrent qu'une face négative du pays. J'habite moi aussi Lubumbashi et je suis non originaire. Pour quoi beaucoup d'entre-nous ne sommes pas inquiétés? Nous ne sommes pourtant pas de la majorité présidentielle car tout le monde ne fait pas la politique. Je demanderai aux journalistes de France 24 de voir aussi d'autres aspects de la vie, du pays au lieu de se focaliser sur un tribu.
Pour revenir aux elections, retenons une fois pour toutes que Kinshasa n'est pas la RDC. Les aspirations des kinois, des populations du Bas Congo et celles des deux Kasai ont ete respectées à travers les urnes. SI elles étaient majoritaires, leur volonté aurait certainement prévalu sur les autres lors des urnes. Pourquoi reduire les aspirations d'autres populations notamment la Province orientale, les deux Kivu, le Bandundu et l'Equateur comme si elles ne representaient rien. Ces populations ont eux aussi le droit de choisir leur président et il se fait que leur voix ont remporté. C'est ca la democratie, la voix de la majorité. Les autres doivent s'incliner et respecter. Ceci dit, ce n'est pas la fin. Nous devons nous organiser pour avoir des representants du peuple au parlement pour proteger nos interets.
Nous n'avons pas besoin de la guerre civile, personne n'y gagne, au contraire. Le pays a amorcé sa reconstruction, donnons nous la chance de gagner ce pari par le travail. Nous clamons tous le chomage mais en meme temps, nous refusons de travailler le champs, de faire des metiers et nous ne mettons pas de rigueur dans le peu de travail que nous avons (dans les différents domaines). Nous devons être sevères avec les nouvelles autorités et nous devons nous organiser à cet effet pour particper tous à la reconstruction de notre pays..
Ne nous inciter pas à la panique ni à guerre avec vos titres inquiétants.

SITUATION EN RDC

CHER COMPATRIOTE. SI VOUS EN ETES REELLEMENT UN.

JE SUIS TETANISE, ABASOURDI, ESTOMACHE ET REVOLTE COMME CONGOLAIS EN CONSIDERATION DE VOTRE REACTION FACE A LA TRISTE ET EVIDENTE REALITE QUI PREVAUT ACTUELLEMENT DANS NOTRE CHER PAYS. VIVEZ VOUS DANS LES NUAGES OU QUOI? SI TEL EST LE CAS VOUS DEVRIEZ PLUTOT SAVOIR QUE LES NUAGES DE NOTRE PAYS SONT SOMBRES PARCE QUE NOIRCIS DE GRAVES VIOLATIONS DES DROITS HUMAINS DONT LES NOMBREUX MEURTRES, TORTURES, ENLEVEMENTS ET AUTRES ENTRAVES A LA LIBERTE DE PRESSE QUI ONT EMAILLE TOUT LE PROCESSUS ELECTORAL AVEC COMME GRAVE CONSEQUENCE CE FAMEUX HOLD UP ELECTORAL QUI MECONNAIT LES VERITABLES ASPIRATIONS DU SOUVERAIN PRIMAIRE, NOTRE PEUPLE. SOYEZ LUCIDE POUR COMPRENDRE LES MALAISES DU PAYS EN CE MOMENT CAR DEMAIN EST INCERTAIN. ON PEUT TROMPER UNE PARTIE DU PEUPLE PENDANT UN TEMPS MAIS ON NE PEUT PAS TROMPER TOUT LE PEUPLE PENDANT LONGTEMPS!

SOUFFREZ AVEC LA MAJORITE DES CONGOLAIS EN CE MOMENT ET VOUS COMPRENDREZ REELLEMENT POUR DEVENIR CONGOLAIS; EN VERITE.

MAITRE KABO LAMBO
GEMENA/EQUATEUR

Les occidentaux et les conflits

Mes chers compatriotes, je voudrais vous signaler qu'il faut ouvrir bien l'œil, car ce qui se passe aujourd'hui en Afrique c'est le fruit de la manque d'intelligence des dirigeants Africains. La cause exactes des troubles en Afrique c'est la richesse naturelle. Les occidentaux en profitent pour stabiliser leurs économies. C'est pour quoi ils ne peuvent pas permettre que la paix se rétablissent en Afrique. J'ai suivi attentivement depuis le début des campagne, Monsieur Tshisekedi s'est proclamé président avant même les élections, mais chose grave, personne ne l'est condamné. Après la proclamation des résultats provisoires, les journalistes étrangers et surtout les occidentaux nous a montré les images des troubles en Kinshasa, or une partie des population chantaient la victoire de leur candidat, par ce fait nous pouvons conclure qui derrière Tshisekedi. Je demande si UA son rôle est de faire la volonté des Occidentaux ou pour les Africains. Il faut que tout le monde sache aujourd'hui que Kadhafi était victime de la fondation de l'Union Africain.

Guerre civile au Congo

Il est vari que l'homme dans son essence n'est pas parfait mais il doit faire un effort pour atteindre une certaine perfection. La tension qui regne au congo est lié au fait les élections s'étant mal deroulé (chose que Kabila, Cardinal Mosengwo, la fondation Charter, et bien d'autres observateurs ont reconnus) et tous les congolais doivent avoir le courage de le reconnaitre. Les antivaleurs (vols, corruptions, detournement des biens publics, viols, etc..) sont institionnalisés à la tete de ce pays et entrainent la paupérisation des congolais. La mauvaise gouvernace et l'incapacité du gouvernement Kabila à satsfaire les besoins des congolais sont aussi causes de cette tension? Un président incapable de satsfaire son peuple et qui s'accroche au pouvoir via des élections truquées et l'intimidation de la population par l'armée est en réalité un dictateur qui ne dit son nom. Nous n'avons plus besoin d'attendre 32 ans comme avec Mobutu pour se rendre compte de l'incompetence de Kabila. Seul un gouvernement reunissant les critères de bonne gouvernance, des libertés des individus, de la liberté de la justice et de la presse est capable d'assurer le bien etre à son peuple or cela n'est pas le cas pour ce gouvernement de Kabila. Le Congo est classé 187e sur 187 pays du monde, quelle honte alors que nous avons beaucoup des richesses. Ceux qui ont peur de la geurre semble ignorer que beaucoup nos frères de l'est vivent dans un situation d'insécurité simulaire à la guerre. L'heure est venue pour que le peuple congolais prenne ses responsabilités s'il veut vraiment le changement de son vecu quotidien. Un peuple qui vit dans l'humilité et le manque de dignité ne peut pas se développer. Kabila a montré ses limites et il doit avoir le courage de partir calmement tant qu'il est encore temps., qu'il ne se fient pas à son armée car l'exemple de Kaddafhi (qui était le président le plus fort de l'Afrique) nous a tous donné une leçon. Les richesses du sous sol sont suréxploiter au Katanga et à l'est du congo au profit de qui? le gouvernement a t il un plan de sauvetage alternatif lorsque ces suréxploitations entraineraient des érosions et que ces richesses qui sont limités seront épuisées?. Congolais prennont le courage de dire non quant il faut dire non et oui quant il faut dire oui, ne faisont pas semble devant cette pauvrété pour nos intérets égoistes. Que Dieu libère le Congo.



Fermer