Le récit de la mort de Mouammar Kadhafi en images amateurs

 
Le 20 octobre, Mouammar Kadhafi a été retrouvé dans un tunnel situé dans une zone industrielle de Syrte, sa ville natale. Quelques heures plus tard, son corps sans vie était déposé dans une villa de Misrata. Voici le récit en images amateurs d’un moment qui marquera à jamais l’histoire de la Libye. 
 
 
ATTENTION CES IMAGES PEUVENT CHOQUER
 
 
 
Mouammar Kadhafi vient d’être capturé par les combattants du Conseil national de transition (CNT) dans le tunnel où il se cachait, dans une zone industrielle de Syrte. Selon le commentaire qui accompagne la vidéo, il aurait dit à cet instant aux rebelles : "Vous n’avez pas le droit".  
 
 
Blessé et couvert de sang, Mouammar Kadhafi, agonisant, passe de main en main alors que les combattants de l’ex-rébellion exultent.
 
 
Sur ces images, Kadhafi, toujours vivant, est hissé sur le capot d’un des pick-up qui semble appartenir aux combattants de l’ex-rébellion.
 
 
Le corps sans vie de Kadhafi. Le lieu où a été tourné cette vidéo reste indéterminé.
 
 
Scène de liesse autour du cadavre de Kadhafi. Le lieu de ces images n’est pas défini mais il pourrait très probablement s’agir de Misrata, ville où le corps de l'ancien dirigeant libyen a été transféré après sa capture.

 
Des combattants brandissent un pistolet doré qui aurait été retrouvé sur Kadhafi au moment de sa capture. À 50 sec., ils sont tous devant le tunnel où a été retrouvé l’ancien "Guide de la révolution libyenne".
 
 
Sur ces images, un membre de l’ex-rébellion, qui apparaît sur plusieurs vidéos de la capture de Kadhafi,  décrit comment les choses se sont passées. Il raconte qu’un combattant loyaliste s’est rendu à son groupe alors qu’il combattait dans une zone industrielle de Syrte. Il aurait déclaré que le fils de Kadhafi, ainsi que d’autres loyalistes, étaient cachés à l’intérieur du complexe. Plusieurs d’entre eux ont ensuite été capturés par l’ex-rébellion. Sur la vidéo, l’homme explique qu’il se trouvait alors, sans le savoir, au-dessus du tunnel où se cachait Kadhafi. Ce sont d’autres combattants qui, après s'être rendus, ont avoué où se cachait Kadhafi, ajoutant qu’il était blessé. "Je suis immédiatement allé le capturer", affirme le combattant. Il aurait trouvé sur le colonel Kadhafi deux pistolets et un téléphone satellite qu’il montre à la fin de la vidéo.
 
Contributeurs

Commentaires

LE LYNCHAGE DE KADHAFI

Que penser du calvaire infligé au Colonel Kadhafi et à son fils Moatassem suivi de leur mise à mort? C’est peu de dire que les derniers événements de Libye ne sont pas de nature à grandir un CNT auquel on fit porter peut-être prématurément l’onction sacrée des démocraties afin qu’il en représentât les valeurs nourricières.

Après de longs mois de révolte assistée par OTAN, la capture tant attendue du tyran Libyen était l’occasion pour les insurgés d’afficher tout à la fois leur vérité propre, leur différence et la noblesse de leur cause. Solder le règne du guide par un procès même partial pouvait asseoir de puissantes fondations pour la Libye nouvelle et ouvrir la voie à une réconciliation vraie.

Même si elles ne furent l’œuvre que d’une poignée, les images affligeantes diffusées partout et le fait qu’elles aient été offertes au monde avec tant d’allant et tant d’exultation laissent planer un doute lancinant sur la capacité du pays à sortir de la logique de violence. La mémoire des innombrables victimes du despote criait qu’on lui rendît justice et non qu’on l’insultât en la mêlant à une ignominie au moins équivalente à celle où s’était abîmé le régime. À ces milliers de voix innocentes qui se sont tues l’on a jeté au visage un épouvantable snuff-movie au scénario improbable et qui s’achève dans la confusion d’un brouhaha blasphématoire.

Le Colonel Kadhafi ne méritait peut-être pas de vivre mais il méritait encore moins d’être imité. Et son plus grand crime contre le peuple Libyen pourrait bien être d’avoir engendré en son sein d’autres lui-même.

FAK
http://web.me.com/fak_/Opus_64/Opinions/Entries/2011/10/31_Le_Lynchage_de_Kadhafi.html

Le Colonel Mouammar El Kadhaffi ne mérite pas ça !

C’est toute la dignité de l’Afrique qui vole en éclat :
C’est toute la dignité de l’Afrique qui vole en éclat au vu, au su, et sous le regard naïf des observateurs africains. Hier c’était GBAGBO que l’on a grièvement dénigré, un président dont Dieu seul sait, quel traitement a été affligé au couple, à ce père de famille, à cette pauvre épouse GBAGBO quasi-déshabillée comme une vulgaire prostituée (et même alors!!!!), partageant une photo souvenir avec des truands pro-WATTARA. La honte, pas plus, la honte, "the shame", je crois !
Et c’est tout l’estime que l’on pouvait porter pour un WATTARA dubitablement élu qui s’effritait avec des images exclusivement réservées à l’Afrique, voyez-vous !
Le Congolais Laurent Désiré KABILA a lui aussi été gênant, il en a payé un lourd tribut ; LDK a plusieurs fois consulté le Raïs Libyen ; on se souviendra qu’il puisa dans le modèle libyen pour organiser politiquement les communautés congolaises locales et cela a constitué une plaie pour ceux qui décident en lieu et place des africains parce qu’ils possèdent des fusils, parce que tout malheureusement, la colonisation de l’Afrique a laissé des tares dont le poids pèsera longtemps sur encore les africains. Et, ils ont tué un Président, un vrai, et les vrais ne sont pas bienvenus aux yeux de ceux qui troquent pétrole, diamant, cobalt et colombo-tantalite contre le sang africain.
Aujourd’hui, à l’image de ceux qui ont été accusés d’entretenir des actions terroristes (Saddam Hussein ) c’est le Colonel MUAMMAR EL QADDAFI qui est traîné dans la boue sous couvert de ceux-là même qui donnent des leçons de « droits de l’homme », comme si Qadhdhâfî cessait d’être un homme et pouvoir jouir de droits de l’homme ; c’est toute une dignité de chef africain et de père d’une nation qui est ensanglantée sur la terre de ses ancêtres, Kaddafi.
Un grand africain en moins sur l’échiquier du débat international, une bouche qui s’est tue, ...
Mais pourquoi a-t-on pollué la Lybie avec mitrailleuses et autres lance-roquettes, pourquoi ? Pourquoi se sont-ils précipités à visiter le pétrole libyen en pleine guerre de l’OTAN ?
Pourquoi n’ont-ils pas donné le temps aux africains de pouvoir décider de leurs problèmes ? L'Afrique du Sud, une nation équilibrée s'est exprimée à travers son président.
Combien d’enfants, de vieillards et d’innocents ont péri sous les bombes de ceux qui s’appellent « OTAN » ?
Des meurtriers de l’ex Yougoslavie, des tyrans qui font des ravages en Amérique Latine, ces meurtriers qui ont liquidé une bagatelle de 6 millions de Juifs dans des camps de concentration, simplement parce qu’ils étaient Juifs et bien d’autres bandits de grand chemin ont mérité un procès ; le procès du Raïs de Lybie allait faire capoter les soupapes de la vérité. Il a fallu l’accuser de rage, ils ont réussi.
Pire que triste, la mort précipitée de ce Colonnel profite à ceux qui avaient peur de la vérité, une vérité gênante.
Steve W.

Vous ne dites absolument rien.

Quand vous dites que les blancs ne doivent pas se meler aux problemes des africains, je pense que vous vous trompez. Voyez le cas de la Syrie, où en est-on aujourd'hui? Même pas capable de prendre une décision, et chaque jour nous comptons des morts depuis plus d'une année. En lybie comme en cote d'ivoire ya t-il des morts chaque jour jusqu'au aujourd'hui? Certainement pas. Et vous savez pourquoi ? C'est grâce aux interventions militaires. Vous parlez de petrole, pétrole c'est quoi ? Est-il important que l'homme ?

Vous ne dites absolument rien.

Quand vous dites que les blancs ne doivent pas se meler aux problemes des africains, je pense que vous vous trompez. Voyez le cas de la Syrie, où en est-on aujourd'hui? Même pas capable de prendre une décision, et chaque jour nous comptons des morts depuis plus d'une année. En lybie comme en cote d'ivoire ya t-il des morts chaque jour jusqu'au aujourd'hui? Certainement pas. Et vous savez pourquoi ? C'est grâce aux interventions militaires. Vous parlez de petrole, pétrole c'est quoi ? Est-il important que l'homme ?

Droit de l'homme bafouer

C'était un dictateur certes,mais il était sans défense on devait pas le tué comme sa!!!!

c'est vrai je suis d'accord

c'est vrai je suis d'accord avec toi et en plus de cela c'est une vie humaine qu'on a enlevé qui plus est cette vie a fait évolué l’Afrique .pourquoi L'OTAN se mêle t-il des histoires de l’Afrique ; l’Afrique n'est plus un embryon c'est ensemble d’états souverains!

Et voilà, la liberté à peine

Et voilà, la liberté à peine rendue a des gens qui ne sauront probablement pas quoi en faire qu'on parle déjà de charia, de polygamie....
Je m'interroge; il y a t'il un niveau d'élévation intellectuelle, économique, professionnelle nécéssaire pour pouvoir disposer de la liberté "librement"?
Peut on croire que ces gens, Lybiens, Syriens, Egyptiens, Tunisiens... vont se mettre du jour au lendemain aux bonnes moeurs telles que nous les concevons?
Est il dangereux de donner les clés d'un camion a des gens qui ont des droits mais pas de permis?
On risque d'en savoir d'avantage dans les années à venir, lorsque le sous développement économique auquel ils sont destinés de part leur manque de formation dans tous les domaines aura laissé ces peuples affamés, fébriles et loin des considérations qui nous préoccuppent

La honte

Ceux qui se dise africains qui nous gouverne ont laissés tué un africain et on en parle plus, comme c'est triste

Ces gens là ne se seraient

Ces gens là ne se seraient pas battus pour la liberté s'ils ne savaient pas ce que cela signifiait, l'enjeu et le prix. Ils n'avaient pas besoin de vous pour lutter. C'est vous qui veniez vous greffer en parasite sur leurs actions. Mais il faut toujours que des gens comme vous vous mêliez de notre histoire pour l'embrouiller et le récupérer à votre profit. Mettez-vous dans la tête que vos valeurs ne sont pas universelles, et que vos soit-disantes bonnes moeurs nous pervertissent.

Gardez votre droit de délivrer les permis de conduire dont nous n'avons nulle besoin. Vous n'êtes d'ailleurs pas détenteur de notre liberté. Elle est nôtre et à nul colonialiste comme vous.

Nous n'avons pas de leçons à recevoir des impérialistes.

ddzl

ce qui ma choqué est que tu

ce qui ma choqué est que tu veux qu'on se mette aux bonnes moeurs telles que vous les concevez, et pourquoi, tu oublie qu'on a nos moeurs, nos traditions notre culture et surtout notre religions. si vous parlez de democracie il faut accepter l'autre tel qu'il est pas tel que vous le voulez.

NB: je suis tunisien et je n'est pas voté ennahdha.



Fermer