Des milliers de Bangladeshis prennent la route pour l’Aïd… au péril de leur vie

L’Aïd el-fitr, la fête de la fin du ramadan, est l’occasion pour des milliers de Bangladeshis de rejoindre familles et amis dans leur village d’origine. Trois ou quatre jours avant l’Aïd, les transports en commun du pays sont pris d’assaut.
 
 
Notre Observateur, Monirul Alam est photojournaliste. Il a filmé cette scène quelques jours avant l’Aïd à la gare centrale de Dacca.
 
À cette période, prendre le train ou le bus est un vrai combat pour les Bangladeshis. Il y des queues interminables pour acheter un ticket. Il faut ensuite jouer des coudes afin de trouver une place à l’intérieur pour s'y installer. Certains décident de ne pas payer le transport et de faire le voyage sur les toits des bus et des trains ce qui pose de sérieux problèmes de sécurité. Chaque année, il y a des morts à cause d’accidents de bus ou de trains bondés.
 
Des activistes ont choisi ce jour symbolique [mercredi 31 août] pour manifester dans Dacca : ils demandent la démission du ministre des Transports pour son inaction dans le domaine de la sécurité routière."
Contributeurs

Commentaires

effrayant

toujours l'obscurantisme...



Fermer