Nos Observateurs américains prêts pour accueillir l'ouragan Irène

Des maisons barricadées en prévision de l'ouragan Irene. Publié par @dawnmommyof3 sur Twitpic.
 
La côte est des États-Unis – région la plus peuplée du pays - s’apprête à affronter les vents et marées de l’ouragan Irène. De la Caroline du Nord au New Jersey, en passant par la Virginie et l’État de New York, le niveau d’alerte est à son maximum et les habitants se barricadent.
 
Les autorités de plusieurs villes de la côte est ont déclenché des plans d’urgence à l’approche de l’ouragan, tout comme les ports, les raffineries pétrolières, les centrales nucléaires et les aéroports. Des évacuations ont déjà eu lieu, comme en Caroline du Nord ou à Cape Code dans le Massachusetts, tandis que les habitants font des réserves d’eau et de nourriture, barricadent leurs fenêtres et anticipent les coupures de courant.
 

"Il n’y a plus de stocks d’eau dans les supermarchés"

Emily Dixon vit à Greenville en Caroline du Nord, à une heure de route de la côte.
 
Il y a une grosse rivière qui traverse la ville, donc à chaque fois qu’une tempête assez importante s’approche de nous, nous avons très peur qu’elle déborde. La dernière fois que c’est arrivé, de nombreuses maisons ont été complètement inondées. Beaucoup de résidents qui habitent sur la côte ont préféré venir à Greenville pour le weekend. Les hôtels sont pleins ! Et les habitants de Greenville sont allés encore plus loin dans les terres.
 
Je n’ai nulle part où aller donc je suis restée chez moi. J’ai stocké des bouteilles d’eau suffisamment tôt parce que les rayons des supermarchés ont été dévalisés. Moi qui travaille le week-end, j’ai décidé de prendre des jours de congé parce qu’il est hors de question de conduire avec ce temps. Avec ma petite voiture, je serai éjectée hors de la route très rapidement. "
 
Les stocks d'eau sont au plus bas dans les supermarchés. Photo publié sur Twitpic par @eludico

"J’ai ressorti ma radio à piles, que j’avais achetée après le 11 septembre, des bougies et une lampe torche"

Alan Sommerman vit à New York, où l’on s’attend à des vents violents et des inondations.
 
Je vis dans un appartement à Manhattan, donc le danger est moindre que dans une maison. J’ai acheté des bouteilles d’eau parce que celle du robinet pourrait vite être contaminée. J’ai surtout fait des provisions de bons bouquins et de chocolat noir ! J’ai ressorti ma radio à piles, que j’avais achetée après le 11 septembre, des bougies et une lampe torche. Je n’utiliserai pas l’ascenseur pendant la tempête pour ne pas rester bloqué en cas de coupure de courrant. J’espère que cette tempête n’atteindra pas New York."
 
Un kit de survie préparé par by @bhalladay. Publié sur Twitpic

"Nous irons faire un tour dans le quartier pour s’assurer que les personnes âgées ne manquent de rien"

Deborah Bradley vit à Bronxville, à environ une heure de route au nord de New York.
 
On nous a dit qu’il pourrait y avoir des coupures d’électricité et des inondations. Nous irons faire un tour dans le quartier pour s’assurer que les personnes âgées ne manquent de rien. Nous devions partir dans notre maison de vacances à Long Island mais nous avons préféré annuler parce qu’elle est près du port. On croise les doigts pour qu’elle tienne le choc sous la tempête."
 
 

Commentaires

le plus étonnant est se que

le plus étonnant est se que c'est les catastrophe ou les gens? face a sa

le retour du bâton

en vain le roi sera aux armes invaincible s'il n'est juste et ne fait la justice garder!!
DOMAGE!

Ouragan IRENE .

De + en + étonnant !!!



Fermer