Adulés au Canada, le prince William et son épouse Kate ne soulèvent pas l’enthousiasme du Québec

 
Dans les rues d’Ottawa, des dizaines de milliers de personnes suivent avec frénésie les déplacements du couple princier qui a choisi le Canada pour effectuer sa première visite officielle à l'étranger depuis son mariage, fin avril. Mais au Québec, une centaine d’irréductibles les attendent de pied ferme pour protester contre leur présence.
 
Depuis leur arrivée, le 30 juin à l’aéroport d’Ottawa, le prince William et son épouse Kate sont étudiés sous toutes les coutures par des Canadiens tombés sous le charme du duc et la duchesse de Cambridge. Le dépôt d’une gerbe au pied du Monument commémoratif de guerre, qu'avait inauguré l'arrière-grand-père de William, George VI, a marqué le début d’une série d’évènements qui rythmeront les neuf jours de visite au Canada.
 
Le voyage du jeune couple se poursuivra le samedi 2 juillet au Québec où une centaine de militants comptent manifester leur opposition à la monarchie. En novembre 2009, la visite du prince Charles à Montréal avait été perturbée par ces mêmes opposants.

"La monarchie, c’est l’histoire du Canada et on ne change pas l’Histoire"

José Buabadi a participé aux évènements mettant à l’honneur le couple princier à Ottawa.
 
C’est une joie pour tous les Canadiens de voir le prince William et sa femme. J’étais présent hier lors du dépôt de gerbe sur le Monument commémoratif de guerre. L’ambiance était festive, les gens étaient très émus. Certains ont même pleuré. Beaucoup de gens comparent Kate à Diana, la mère de William. Elle est belle, simple, elle est prête à être reine. Le prince William, je l’ai toujours admiré, j’ai toujours considéré qu’il devait être le futur roi. Depuis la mort de sa mère, il n’a fait aucun faux pas. On sent qu’il a le sens des responsabilités, qu’il a les qualités d’un chef d’État.
 
La monarchie, c’est l’histoire du Canada et on ne change pas l’Histoire. La monarchie a toujours été là et elle restera. Il y a 12 ans, lorsque j’ai prêté serment pour devenir canadien, j’ai marqué mon attachement à ce régime. La monarchie représente beaucoup pour tous les Canadiens. C’est vrai qu’il existe un sentiment antimonarchiste au Québec, mais ceux qui sont contre la reine d’Angleterre ne sont qu’une minorité.
 
La monarchie ne fait de mal à personne. Au contraire, elle représente la stabilité des institutions. La famille royale doit vivre et jouer son rôle. Si elle a des dépenses à faire, il faut lui permettre de les assurer.
 
Je passerai l’après-midi sur la pelouse du Parlement d'Ottawa avec ma femme et mes enfants. Chaque 1er juillet, nous nous y rendons pour célébrer la Fête nationale. Avec la visite du prince, les célébrations de cette année s’annoncent encore plus festives que celles des autres années."
 
Public assistant au dépôt de gerbe le 30 juin 2011 à Ottawa. Photo publiée sur Flickr par alexandrayarrow le 30 juin 2011.
 
Des dizaines de milliers de canadiens ont assisté au dépôt de gerbe le 30 juin 2011 à Ottawa. Photo publiée sur Flickr par alexandrayarrow le 30 juin 2011.
 
 
Dès 8 heures, le vendredi 1er juillet, le public se pressait pour la suite des festivités. Photo publiée par OttawaArne
le 1er juillet 2011.
 
Photo publiée par leighev le 01 juillet 2011.
 
 
"Bienvenue au Canada, Kate". Photo publiée par OttawaArne le 1er juillet 201.
 
Des files se forment pour voir le couple princier au plus près. Photo publiée par OttawaArne, le 1er juillet 2011.

"La couronne britannique est à l’origine de la soumission politique du gouvernement canadien actuel"

Patrick Bourgeois est le président du Réseau de résistance du Québec. Il se bat pour l’indépendance du Québec.
 
Nous avons prévu de nous retrouver le 3 juillet devant l’Hôtel de ville de Québec pour dire que la monarchie britannique n’est pas la bienvenue chez nous. Nous sommes de fervents opposants à la couronne britannique, car elle est responsable de nombreux crimes à l’époque de la colonisation sur notre territoire mais aussi dans d’autres parties du monde comme en Australie.
 
La couronne britannique est aussi à l’origine de la soumission politique du gouvernement actuel. Nous rejetons le régime de monarchie constitutionnelle, que nous jugeons intolérable. Le gouvernement veut faire croire que des liens forts unissent le Québec et le Canada, que le jeune couple sont bien accueillis, que les temps changent. Cela ne nous étonne pas que des milliers de personnes se soient réunis à Ottawa pour voir Kate et William. Là-bas, la couronne britannique est un symbole fort du patriotisme canadien. Mais ici, au Québec, c’est différent. Selon un sondage, si 40% des Canadiens souhaitent l'abolition des institutions canadiennes héritées de la colonisation britannique, cette proportion atteint 70% au Québec. Aujourd’hui, 65% des Québécois se montrent surtout indifférents à la venue de Kate et William. 
 
Affiche contre la venue du couple princier au Québec.
 
En tant que citoyens, nous sommes également scandalisés par l’utilisation de l’argent des contribuables pour payer des voyages de luxe aux têtes couronnées. La couronne et le gouvernement ont caché les coûts réels de la visite de William et Kate. On nous a d’abord annoncé qu’elle coûterait 1,5 million de dollars canadiens [environ 1 million d'euros]. Mais certains avancent dans les journaux le chiffre de 5 millions de dollars canadiens. Ce chiffre n’inclut pas les salaires de ceux qui sont chargés d’assurer la sécurité tout au long du parcours du jeune couple.
 
Les agents de la gendarmerie royale du Canada (GRC), le FBI canadien, sont sur les dents depuis plusieurs jours. En 2009, j’ai dirigé la manifestation d’opposition à la visite du prince Charles au Québec. Nos militants ont bloqué l’accès à la caserne de l’armée canadienne où étaient attendus le prince Charles et son épouse, Camilla Parker Bowles. Lorsque la police s’est mise à matraquer, nous nous sommes assis sur le sol. Le prince Charles a alors été obligé de passer dans une ruelle, à travers les poubelles et les détritus. Nous étions très contents du résultat de notre action car nous sommes engagés dans une guerre d’images avec la couronne britannique.
 
Nous savons que cette fois-ci, cela va être plus compliqué. Les forces de sécurité sont mieux préparées. Je pense que Stephen Harper, le Premier ministre canadien, a été profondément humilié en 2009. Il veut aujourd’hui prendre sa revanche et montrer une image plus positive du pays avec la visite du couple royale.
 
Les agents de la GRC sont déjà venus à plusieurs reprises chez moi pour m’interroger. Mais ces opérations d’intimidation ne me font pas peur. Ils exercent aussi une pression sur les jeunes militants de notre mouvement, en débarquant chez leurs parents. Ces méthodes ont bouleversé certains de ces militants.
 
Mais, nous aussi, nous nous sommes organisés. Nous avons loué des autobus pour amener des gens de tous les coins du Québec. Nous avons loué du matériel pour faire un intense charivari dans la plus pure tradition canadienne, c’est-à-dire marquer notre désapprobation en faisant du vacarme le plus près possible de l’Hôtel de ville. Nous avons aussi d’autres surprises que nous ne dévoilerons que le 3 juillet. Nous espérons réunir tous nos militants, qui sont entre 300 et 500, mais aussi tous ceux qui veulent protester contre la couronne britannique."
 
k
Vidéo diffusée par le Réseau de résistance du Québec pour protester contre la venue du couple princier au Québec.
Billet rédigé en collaboration avec Cécile Loïal, journaliste à France 24.

Commentaires

J'espère pour les Québecois

J'espère pour les Québecois que les médiats n'ont pas parler de ce détail qu'est cette venue toute la journée. Parce qu'en France, on en a manger du mariage de William et Katt à leurs noces. Même si tu voulais rien en savoir, le fait d'allumer la télé t'y plongeais directement.

Aujourd'hui, c'était celui de truc et bidule à Monaco alors rebelote, le reste de l'actualité tombe à l'eau, il n'y a que ce pseudo-événement qui compte. Comme si les Français s’intéressait au menu du repas pour le mariage... non mais franchement, c'est de l'info ça?

J'ai cru que j'allais m'étouffer en mangeant car a un moment ya même eu en "information importante" deux info: "ils se sont dit oui !" et "une explosion dans une centrale nucléaire Française, de la fumée s'échappe du bâtiment".
Bin j'ai dû attendre pour avoir plus d'info sur ce qui m'intéressait réellement, je peux vous le dire.

Les médias Français sont de plus en plus pitoyable. Le vrai journalisme, je le trouve sur Arte ou sur Internet.

Il serait bien, tout

Il serait bien, tout premièrement, de voir à l'orthographe et à la syntaxe de votre écriture.

Les vrais journalistes ne font pas tant de fautes.......

Belle journée.

Commentaire inutile puisque

Commentaire inutile puisque je n'ai pas la prétention de me dire journaliste, contrairement à ceux qui sont payés nous matraquer d'informations people hautement inutiles et surtout barbantes.

Je pense que mes quelques fautes sont moins choquantes que votre cuisant hors-sujet. Quelque chose de plus utile à nous apporter par votre présence?

D'une autre époque...

Nous entretenons des liens étroits avec des Québecois et à plusieurs reprises nous nous y sommes rendus pour participer à leurs manifestations (cf. http://www.facebook.com/mouvement.ameriquefrancaise). En effet, la Monarchie ne soulève guère d'enthousiasme sauf pour lui rappeler que ce territoire, comme tenait à la rappeler l'écrivain et cinéaste Pierre Falardeau, "c'est un pays conquis et annexé par la force". Il faut revenir sur notre histoire de France pour s'en souvenir.



Fermer