Les arbres à araignées, fantômes du Pakistan inondé

Des arbres pris au piège des toiles d'araignées dans la vallée de Sindh. Photo : Russell Watkins / DFID.
 
Il y a près d’un an, le Pakistan était frappé par des inondations sans précédent. Parmi les conséquences de cette catastrophe, ces figures fantomatiques font certainement partie des plus étonnantes. 

Il a suffi d’une semaine en juillet 2010 pour que tombe sur le Pakistan l’équivalent de dix années de précipitations. Les pluies torrentielles ont fait des milliers de morts et 21 millions de sinistrés, tué des dizaines de milliers de têtes de bétail et provoqué plus de 7 milliards d’euros de dégâts.

Une étude de l’American Geophysical Union a récemment établi que les conséquences auraient pu être limitées si les autorités pakistanaises avaient su exploiter les données météorologiques dont elles disposaient quelques jours avant la catastrophe.  

Postées sur Flick par UK Departement for International development. Photo : Russell Watkins


Ces photos ont été prises dans la vallée du Sindh, située dans la province du même nom dans le sud- est du Pakistan. Parmi les zones les plus touchées, le Sindh est celle où la décrue a été la plus lente.
 
Contributeurs

"Il ne s’agissait que de petites araignées inoffensives mais elles étaient très nombreuses"

 
Russell Watkins travaille au Département pour le développement international (DFID), une organisation gouvernementale britannique chargée de promouvoir le développement et de réduire la pauvreté. 
 
Je suis allé prendre ces photos en décembre 2010. On ne sait pas exactement quand est apparu le phénomène. Les habitants, qui avaient quitté la région en août, au moment des inondations, ont découvert ces arbres à leur retour en novembre 2010. Ils n’avaient jamais rien vu de tel auparavant.
 
Avec la montée des eaux, les araignées sont, petit à petit, instinctivement montées dans les arbres pour se protéger. L’eau a mis tellement de temps à redescendre que ces arachnides réfugiés ont fini par coloniser des arbres entiers. Et les toiles qu’elles ont tissées sont finalement devenues d’étranges curiosités. Il ne s’agissait que de petites araignées inoffensives, mais elles étaient très nombreuses.
 
"Les araignées auraient permis de réduire le nombre de contamination par la malaria"
 
Les habitants nous ont affirmé que ces toiles d’araignées auraient permis de piéger une grande partie des moustiques, particulièrement nombreux autour des zones marécageuses. Aucune vérification scientifique n’a été faite mais selon eux, elles auraient permis de réduire le nombre de contamination par la malaria.
 
Des collègues sont retournés sur les lieux dernièrement. Ils ont pu constater qu’avec le retrait des eaux, ainsi que le retour des pluies, les toiles d’araignées avaient commencé à disparaître. Mais les arbres, asphyxiés, n’ont pas survécu à l’invasion.
 
Aujourd’hui, il reste encore un million de personnes sans abri dans la région du Sindh. Nous travaillons toujours à la construction de logements et à l’acheminement de médicaments et de nourriture. C’est vraiment un travail de longue haleine.”
 

Toutes les photos ont été postées sur Flickr par UK Departement for International development. Photo : Russell Watkins
 
 
Billet écrit avec la collaboration de Ségolène Malterre, journaliste à FRANCE 24.

Commentaires

Ce qui excuse Dieu, c'est

Ce qui excuse Dieu, c'est qu'il n'existe pas.
Stendhal

gg

seul dieu est grand, et il ne cesse de nous montrer sa grandeur

Dieu aime frimer?

Dieu aime frimer?

Dieu ?

Dieu aurait été à l'origine de ces innondations ? Et bien je ne le félicite pas pour les milliers de morts innocents, pour la plupart des gens déjà très pauvres à la vie très dure.
...

Dieu ne te demande pas ton

Dieu ne te demande pas ton avis. Il serait légitime que l’être humain tue ses semblables par milliers par des guerres, pour de l'argent, par luxure et que Le Créateur n'est pas le droit de lui reprendre la vie, en le mettant simplement face aux éléments de la nature dans lesquelles il puise chaque jour sans raison gardée ? Ces événements devraient nourrir la conscience humaine, et ils persiteront, ils sont de l'ordre des choses.

Dieu est amour, il

Dieu est amour, il n'intervient plus depuis longtemps dans la vie de l'homme, les catastrophe naturelles ont toujours été. C'est l'homme qui a construit dans des zones à risque. C'est SA faute... C'est n'importe quoi de dire que dieu tue, il nous a donné la vie, j'imagine sa grande tristesse de nous voir mourrir. Malheureusement nous avons choisi de ne plus lui obéir alors démerdons nous!!!

...

N'est-ce pas un peu étrange, toutes ces personnes qui prétendent connaître "dieu" et ses motivations ? Pour un croyant, reconnaître l'existence de tous les êtres et choses comme étant un "tout", que l'on ne peut jamais vraiment appréhender ni comprendre entièrement, serait déjà faire preuve d'humilité.

Vous avez une phrase pour ça : "Les voies du seigneur sont impénétrables".

Des gens sont morts, c'est triste, et c'est surtout violent. Ajouter à la mort des extrémismes religieux me semble loin de toute compassion ou d'empathie.

Misérables mortels

Bonjour mes fidèles,

N'ayant plus de jus pour ma cibi, j'ai pensé que vous envoyer un message par pluie diluviennes serait du plus bel effet.
Continuez d'expliquer l'inexplicable par mon nom, car je suis sources de miracles décrits dans de vieux best-sellers. Ainsi, peut être que dans l'impalpable au-delà, vous pourrez: soit couchez avec plus de vierges que vous n'en avez jamais connu dans votre vie de miséreux, soit rencontrer de délicieux trans-genres avec des ailes en plumes.
A très bientôt,

Le grand architecte

sur les arbes araignées

tout à fait d'accord avec vous dieu est grand, avant cette catasrophe, des gens dans ce pays ont commis.
d'horrible choses le 28 mai 2010, 200 personnes furent tuées gratuitement femme enfants jeune vieu.
furent tué par des gens assoifè de sang, un vendredi dans la mosquèe en pleine prière de fajr.
On dit que c'est celle où les portes du paradis sonty ouverte aux hommes.
les secours ne sont pas arrivé les gens bkaissé ont du eux même se défendre en prenant l'armes des senguinaire. lorsque ces gens furent enmmené a l'hôpital ils furent, éxécuté.
les familles des victimes sont des pacifiques donc ils ont simplement prier.
sans violence dieu a entendu leur prières puisque comme cal fut pour noué le pakistan fuent innondè a son tours, mais aucun pays ne leur est venu en aides jusqu'à aujourd'hui Dieu n'est -il pas capable de se défendre et de défendre ses serviteurs ? mais l'homme continue a fair du mal sans se sousier des conséquances.

Sur les arbes araignées

Affligeant

Ces inondations avaient été annoncées et localement bien définies, c'est bien l'erreur de quelques responsables " irresponsables" qui n'ont pas tenu compte de ces informations pour protéger la population qui doit être mise en avant et non la punition de dieu.
Bien des vies auraient pu être sauvées si ces "responsables" locaux avaient simplement fait correctement leur travail en tenant compte des informations a leur disposition et en prenant les bonnes décisions. A moins que cela ne fut volontairement défini, ce qui est aussi possible, malheureusement.
Il est vraiment affligeant de constater que lors de chaque catastrophe naturelle, des personnes invoquent dieu ou la religion, cherchant ainsi a justifier cette catastrophe par une punition divine.
Nos ancêtres dans leur cavernes ne faisaient pas autre chose lorsque la foudre, les tremblements de terre, les éclipses et tous les autres phénomènes naturels les faisaient trembler de peur, mais cela se passe encore aujourd'hui, c'est bien ce qui est affligeant, car des croyances se voient ainsi instrumentalisées a des fins de propagande passéiste.

Nous sommes au 21° siècle et des hommes pensent encore que tous les malheurs sont lancés par des divinités aux hommes qui ne les respectent pas.

Affligeant



Fermer