Acclamée à Yopougon, l’armée en profite… pour piller

 
Notre Observateur a filmé les scènes de liesse dans les rues de Yopougon, dans l’ouest d’Abidjan, après que l’armée d’Alassane Ouattara, président de Côte d’Ivoire, a réussi à maîtriser les mercenaires pro-Gbagbo qui semaient la panique dans la commune. Mais le comportement de certains soldats laisse un goût amer à notre Observateur.
 
Les derniers combattants fidèles au président déchu Laurent Gbagbo étaient retranchés depuis le 11 avril dernier à Yopougon, une commune qui leur était majoritairement favorable. La dernière poche de résistance d’Abidjan a été, jusqu’au 4 mai, le théâtre d’affrontements d’une rare violence entre les miliciens et les Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI, fidèles à Alassane Ouattara), obligeant la population à fuir ou à vivre retranchée.
Contributeurs

"Hier soir, pour la première fois depuis très longtemps, on a pu rester dehors au-delà de 19h30"

Lookman est un de nos Observateurs à Yopougon. Il a filmé ces images.
 
Mardi, alors que la commune n’était pas encore entièrement sous contrôle, j’ai entendu des éclats de voix. Les gens commençaient à sortir. Ils courraient à la rencontre de soldats FRCI en les acclamant. Des tirs de joie continuaient de résonner et les femmes chantaient.
 
Images filmées par notre Observateur mardi 3 mai, alors que les FRCI poursuivaient l'offensive pour déloger les derniers miliciens pro-Gbagbo. Dès mardi, la majorité de la commune était sous contrôle de l'armée. Les habitants sont sortis dans les rues, jonchées d'ordures, pour acclamer les FRCI. 
 
Notre Observateur a filmé cette vidéo mercredi 4 mai, alors que Yopougon est officiellement passée sous contrôle des FRCI. Plusieurs résidents se sont rassemblés aux abords des routes, applaudissant les FRCI à chaque passage d'un véhicule de l'armée. 
 
Nous avons appris mercredi que les soldats étaient parvenus à faire tomber le quartier d’Attécoubé et la base navale de Locodjoro, les deux derniers quartiers où s’étaient retranchés les combattants pro-Gbagbo. Dans la presse locale,  on dit que certains Libériens seraient parvenus à s’échapper en pinasse par la lagune et auraient rejoint la ville de Dabou [située à 40 kilomètres à l’ouest d’Abidjan]. Aujourd’hui, ces fuyards doivent être quelque part dans la nature.
 
Des femmes de la commune se sont rassemblées en scandant "Merci, merci" et "ADO" (pour Alassane Ouattara). 
 
"Les habitants avaient fini par recouvrir les cadavres qui jonchaient les rues de tas d’ordures, pour en couvrir l’odeur"
 
Mais l’important aujourd’hui, c’est que la vie reprenne son cours. Les décharges à ciel ouvert, présentes un peu partout dans la commune, vont pouvoir disparaître. Les habitants avaient fini par recouvrir les cadavres qui jonchaient les rues de tas d’ordures, pour en couvrir l’odeur [plus de 60 cadavres ont été retrouvés en deux jours à Yopougon, selon la Croix-Rouge ivoirienne qui a pu entrer dans la commune quand les combats ont pris fin]. Tout est plus serein désormais : hier soir, pour la première fois depuis très longtemps, on a pu rester dehors au-delà de 19h30, alors qu’avant, les combats nous obligeaient à nous cloîtrer chez nous après cette heure. Et nous avons passé la nuit sans entendre de coup de feu.
 
"J’ai vu certains soldats des FRCI défoncer la porte des maisons abandonnées et repartir avec un butin de guerre"
 
Notre Observateur a vu un membre des FRCI remplir une voiture d'objets volés lors de la perquisition d'une maison. Ces derniers jours, l'armée a procédé à des fouilles de plusieurs habitations abandonnées afin de mettre la main sur toutes les armes de la commune. 
 
Mon sentiment est pourtant mitigé. D’un côté, je suis soulagé, mais de l’autre, nous sommes très vigilants à l’égard de certains soldats des FRCI qui profitent de la situation pour faire leur loi. Hier, j’en ai vu qui tirait en l’air pour nous faire rentrer dans nos maisons et en profiter pour voler nos voitures. D’autres défoncent les portes des maisons abandonnées et repartent avec un butin de guerre. Ils sont tellement nombreux qu’on ne peut pas savoir à quel commandement exact ils appartiennent."
 
Ce billet a été rédigé avec la collaboration de Peggy Bruguière, journaliste à France24. 

Commentaires

pillage à yopougon

J'ai perdu le gout de vivre à Yopougon, cité mamie Adjoua , après les miliciens , les bombardements les meutres impunis, Aujoud'hui le messie est désormais le bourreau.
Qui n'a pas acclamé les FRCI aujourd’hui ont à tendance à regretter leur venue à Yopougon aussi Abidjan. J'ai été témoins de plusieurs pillage de véhicules, après la libération ou on pensait tout rentré dans l'ordre c'est la, le revers dans mon quartier.
Des hommes armées membre du FRCI en armes depuis 2 jours profitant de la pluie et de la nuit pillent les pauvres individus dans ce quartier résidentiel que j'habite.
J'ai voté Ado mais j'ai pas voté ça. je suis écœuré endeuillé sans âme face à tout cela .Que peut t’ont face à des hommes en armes chez le voisin (seulement appelé au secours mais lorsque personne réagit ) On ne peut que remettre son destin à Dieu en Attendant son tour.
le 07 et 08 Mai deux personnes en ont fait les frais à mamie Adjoua près du CHU de yopougon et ça continue personne ne réagit. Si cétait ça Ado je préfère retourner à Bédié que j'ai pas bien connu mais qui nous garantissait la paix et le Bienêtre.
2ième facette en Abidjan les FRCI dans les Maquis en armes qui font la bagarre terrorisent et roulent à tomber ouvert, de plus sur la bande blanche sans permit et sans avoir appris à conduire aucun respect du code de la route, en plus ce ne sont même pas des intervention puisse qu'il sont dans ces véhicules musique à fond (marcory , yopougon etc..).
c'est grave je ne parle que de ce que j'ai vu imaginer ce que les autres ont vu.

Que DIEU protège la COTE D'IVOIRE. ADO tu as notre destin en main prend les décisions qui sauves donne nous des SOLUTIONS pas des emmerdes.
Je suis RHDP , RDR mais je regrette tout ça.

Proposition: Sur chaque tenue de FRCI ajouter Macaron FRCI + zone d'intervention
Sur les véhicules FRCI 4*4 mètre les numéros comme les cecos (51 ; 12 ; 19 etc..) dans le temps gbagbo pour les identifier tout ceux qui seront FRCI tout autres type de véhicules sans macaron et numeros sont considérer comme pillards et Ennemie publique donc miliciens.

A bon attendeur Salut.

ya rien qui prouve que c`est du vole

je suis desole, que notre observateur dise que ce sont des FRCI qui sont la s`emparer d`un butin de guerre, car ya rien qui prouve d`abord que ce sont des FRCI, et aussi ya rien qui prouve que ces gens qui on defoncer la maison que la maison ne les appartienne pas.
donc on a besoin de plus de credibilite dans les infos, sinon c`est pour salir le nom des FRCI.
merci

c'est irresponsable de dire qu'il n'y aucune preuve

je penses bien que ces gens dont appelle FRCI ne sont pas en majorité ivoiriens.
ils sont tous des rebelles car quand on parle d'une force républicaine elle n'est jamais composé d’étrangers. et j'ai même vécu car je vis aussi a yopougon je me suis exilé car j'ai été indexé et mon neveu a été traumatisé pensant que j’étais un milicien. Hier la maison du voisin a été cambriolée par les même forces rebelles d'Alassane elles ne sont ni ivoirienne ni je ne sais quoi.Je penses qu'il faut reconnaitre ce que dit l'observateur car c'est cette meme chaine de télé qui a fait la propagande pendant plus 10 ans.et si vs refusez ce que dit cette chaine sachez donc maintenant que les choses peuvent changer un jour car vous fait que dire des mensonges depuis le début.
une force est républicaine quand elle défend les institutions d'un pays mais non pas quand elle pille les bien et fait de l’épuration ethnique. soyez sure d'une chose la fin justifie les moyens, car on paye toujours pour ce qu'on fait mais non pas pour ce que les autre nous font.

L'OBSERVATEUR NE S'EST PAS TROMPE MAIS...

Effectivement ces faits ont ete plusieurs fois observes dans la commune par certains membres des FRCI,mais nous avions pu remarquer que la direction des FRCI a fait arreter et continue de punir les brebis galeuses.Malheureusement,le fait de considerer vos compatiotes de FRCI,comme des etrangers me semble grave. J'ai l'impression que vous ne connaissez pas suffisamment la cote d'ivoire.Ne pensez pas que le pays s'arrete et se limite aux individus de votre region.Ce sont ces FRUSTRATIONS a l'egard de certains compatriotes qui ont contribue a la guerre dans le pays.
En outre FR24 ne fait que son travail ,elle est a la recherche d'infos. Si elle etait partisane comme on le voit au pays cet article n'allait pas passer.RIEN QUE LES FAITS(SACRES) ET LE COMMENTAIRE EST LIBRE .

frci

je comprend ta desolation parce que t'es devenu aveugle je ne sais pas dans quel quartier tu vie mais ce qu'ils font ces gars venus de nulle part est connu de tous.mois jai vote ado mais je regrette c'etait un peche ses elements mon vole ma voiture que jai pas retrouve jusqu'au aujourdhuit.et je ne peux rien faire que de les accuser quant on sait que c'est eux qui controlent maintenand le pays .mais a mon avis ado meme ne les maitrise pas et ils sont un os dans sa gorge.

Pillage à Yopougon

C'est très facile d'accuser tout le monde dans ce chaos...N'oubliez surtout pas les enfants de coeur qui étaient en prison,sont maintenant dans la nature ! ! !

by Anonymous01

Effectivement c'est n'est pas étonnant parce que certains dignitaires LMP n'ont pas été bien inspiré quand ils ont dévalisés les domiciles des dignitaires RHDP. C'est regrettable mais c'est comme ça !

pitie

vous dites que vous voulez changer les chose alors arrêtez de faire des erreurs que les autres on faites. et dirigez le pays que la France vous a donner, et surtout pitié ya no parent la bas
si vous voulez prenez tout l'Argent du pays mais laissez ce que des gens ont mi des années acquérir.

Ah donc vous repetez ce que

Ah donc vous repetez ce que vous reprochiez aux autres. Si encore vos reproches sont fondes! C'est ceux qui ne vous connaissent pas qui sont surpris.....

Retour de bâton

Je suis sûre que ceux que vous appelez "les autres" auraient agis différemment s’ils avaient pensé un seul instant au "retour du bâton" Mais hélas ! Que voulez-vous ? Quand on arrive à vous convaincre que le bon Dieu se trouve dans la poche de Gbagbo et de sa femme, vous êtes en droit de vous croire immortel ! Le réveil est difficile, mais du courage ! Ça ira !!!



Fermer