Séisme : "Le calme des Japonais est impressionnant"

 
Quelques heures après le séisme de magnitude 8,9 qui a secoué le Japon, vendredi 11 mars, les images amateurs continuaient d'affluer sur Internet. En voici une sélection.
 
Un très violent séisme a frappé la côte nord-est du Japon vendredi, déclenchant un tsunami qui a tout balayé sur son passage : maisons, voitures et bateaux. Il s’agirait du plus fort tremblement de terre qu’ait connu l’archipel depuis 140 ans.
 
Un bilan provisoire donné par l’agence de presse japonaise Kyodo fait état d'au moins 1 000 morts. Entre 200 et 300 corps ont été découverts par la police sur une plage de la ville de Sendaï, située dans le nord-est du pays. Actuellement, près de 4,4 millions de foyers sont privés d'électricité dans la partie septentrionale de l'archipel. Près de 80 incendies ont été recensés en divers points de l'archipel.
 
Dans un supermarché de Tokyo pendant le séisme.

"La ville de Sendaï est plongée dans le noir"


Gwenael Le Youdec est professeur de français à Sendaï, dans la zone la plus touchée par le séisme et le tsunami. Nous l'avons contacté via Internet.

J’étais chez moi, au quatrième étage de mon immeuble, avec ma femme et mes deux enfants en bas âge. J'ai été surpris par la force mais aussi par la durée de la secousse. Le téléviseur, l'ordinateur, presque tout le mobilier est tombé. Nous sommes sortis et avons immédiatement été orientés vers un endroit à l’abri.

Je me suis aperçu que tous les trains étaient arrêtés. Des files se formaient devant les rares commerces de première nécessité restés ouverts. Quelques supérettes qui vendent au compte-gouttes et s’éclairent à la torche électrique ! Pas de nourriture donc et pourtant les gens gardent leur calme.
 
Une majorité des gens se déplaçaient avec des sacs contenant leurs affaires. Certains portaient des casques de chantier mais il faisait trop noir pour voir les dégradations sur l'immobilier et la voirie. Je n’ai vu aucune ruine. Actuellement, les réseaux sont saturés et je n’ai pu avoir personne au téléphone.

Nous nous trouvons pour la nuit dans le gymnase d'une école réquisitionnée comme refuge. La ville est plongée dans le noir. Tout le monde parle de la vague de 10 mètres qui a submergé le port. Les responsables des 'abris' ont distribué quelques bouteilles d'eau ainsi que des couvertures pour deux personnes mais les gens viennent déjà avec le nécessaire. Les Japonais ont  l’habitude, leur calme est impressionnant."
 
Une famille fuit sa maison pendant le tremblement de terre vendredi à Sendaï, dans le nord-est du pays.

"On a mis toute la vaisselle par terre pour éviter qu'il n'y ait trop de dégats"

Alireza Ayatollahi habite à Tokyo.

J’étais au bureau quand il y a eu une annonce dans tout l’immeuble. On a vu tout trembler, les ordinateurs, les meubles, etc.  Ensuite, on nous a donné des casques pour rentrer chez nous. Ici, à Tokyo, les gens ont en général entre 1 heure 30  et 2 heures de trajet par jour, mais les transports et l’électricité ayant été interrompus, ont a dû tout faire à pied. Certains ont mis 5 heures pour rentrer chez eux.

Je m’apprête à passer la nuit chez moi. On a accueilli des amis qui n’ont pas pu rentrer à leur domicile. On a mis toute la vaisselle par terre et vidé tous les placards pour éviter trop de dégâts. À l’heure où je vous parle (15h à Paris) les secousses sont encore très régulières. La nuit va être longue."
Dans le parc Disneyland de Tokyo, hier après midi. Postée sur Twitpic par mrdaps.
 
L'eau des égouts sort du sol et une bouche d'égout est expulsée par de la terre dans le centre de Tokyo. Posté sur Twitpic par Jarrod Lentz
 
Vue de la ville de d'Ichihara où le tremblement de terre a provoqué plusieurs incendies.

Billet écrit en collaboration avec Paul Larrouturou, journaliste.

Commentaires

J interviens ici concernant le titre de l article

J interviens ici concernant le titre de l article
Séisme : "Le calme des Japonais est impressionnant"

je veux dire au médias tel qu il soit qu il Il faut arrêter de dire que les japonais font preuve d un calme remarquable ,il suffit pour s en rendre compte de regarder toutes les chaines tv du japon pour s en rendre compte ,et non avec cette idéologie légendaire qui fait que les francais pensent qu ils font preuve d un sang froid imaginaires .Si vous regardez les vidéos de magasins lors des secousses ont voit les gens essayer de maintenir leurs rayons en place ,il n en va pas de même des gens qui ce trouvaient au bord du TSUNAMI et qui ont perdu un mari, une femme ,des enfants ,une famille entière ,leur maison ,leur vie
Alors un peu de décence SVP
je suis Résidant a TOKYO ,et j ai vu ou entendu des conneries incroyable ,en voici une autre dites par la ministre de l écologie soit disant que les gens fuit Tokyo ,c est n importe quoi ,les tokyoites continuent de prendre le train dans des files interminables tout simplement pour ce rendre au travail . Alors cette bourde en fait vient de l embrassade de France a Tokyo qui invitent tous les français a prendre a l avion pour leur retour en France ou tout simplement de s éloigner assez loin de TOKYO pour éviter la contamination nucléaire .
tout ca par manque informations disent ils .
Moi je ne paniquerais pas et je reste a TOKYO quoi qu il arrive
et croyez moi quand je vous dits que je ne suis pas le seul français a penser de la sorte .
Ma pensé va droit aux personnes qui ont perdues un ou des proches....

sur un des coms

Mdr. Il ne perd pas le nord, le "Team Observer." Chacal !

séisme " le calme des japonais est impressionnant jonhfox

je suis tout à fait solidaire de cet article. Ma fille réside également au japon et ne veut absolument pas en partir, elle me dit que les gens continuent de vivre normalement et que les gens essaient de rester calme, elle admire leur dignité dans ce grand désastre. Il ne faut pas dire que les Japonais abandonnent leur région ou leur pays, ils restent aupres de leurs morts et nous devons les admirer pour ça et tout leur courage ...comportement à méditer ....bravo..... et encore toute mon admiration à ce peuple qui a déjà tellement souffert.

Merci de votre commentaire.

Merci de votre commentaire. si vous souhaitez témoigner sur notre site, envoyez-vous votre numéro de téléphone à observers@france24.com. Cordialement.

A Niigata, les gens

A Niigata, les gens reprennent leurs habitudes de tous les jours (ils savent ce qui se passent de l'autre côté, partagent la douleur des gens en détresse, comme ne pas le faire quand on voit les mêmes scènes de drames pendant 48h à la télévision).

Les gens ici ne sont pas bêtes non plus, nous avons été touché il y a 7 ans par un gros tremblement de terre (avec une centrale à une centaine de kilomètres à Kashiwazaki dont un des réacteurs est sans cesse à l'arrêt), on ne rigole pas trop.

Les japonais sont habitués aux tremblement de terre mais quand on a senti la secousse de vendredi après-midi, tout le monde est resté immobile, se demandant si ça allait passer ou bien s'il fallait sortir des bâtiments (ici la secousse n'était que de Magnitude 4 mais elle a duré 2 minutes).

Tous les gens ne fuient pas Tokyo, mais certains expatriés français sont quand même partis dans le sud. Certains étudiants français à Niigata pensent repartir vers la France, d'autres y sont déjà rentrés.

Je suis aussi dégouté que vous par le battage médiatique des médias internationaux ne montrant que des scènes dignes d'un film hollywoodien. L'emploi des mots comme "la centrale a explosé" en premiers titres aussi. Tout le monde en entendant ça pense bien évidemment à Tchernobyl, on en est heureusement pas encore là.
Vous ne vous rendez pas compte du stress que cela occasionne chez les familles des expatriés (et le temps qu'il faut ensuite pour les rassurer sur notre situation).

Je me demande si on en parlerai de la même façon dans les médias français s'il y avait un problème avec une centrale en France. Je ne dis pas ça en particulier concernant France 24 mais envers les médias français en général.

condoleances

Algerien, c'est le seul moyen que j'ai pour temoigner au peuple japonnais ma grande tristesse.
le japon a relevé des defis beaucoup plus important que celui ci et s'en est tiré.
que dieu donne du courage aux mamans, aux peres et a vous tous. courage.

Séisme

Toutes mes condoléances et toute ma compassion au peuple japonais qui a su à travers les millénaires surmonter tous les handicaps générés par les éléments grâce à leur sagesse et à leur patience intersidérale! Faute de moyens, je ne peux que vous souhaiter de meilleurs horizons, des horizons plus calmes.

Vue de Tokyo

Moi j'etais au bureau aussi, au 31eme etage.
On a pas recu d'alerte, ca a tout de suite ete plus impresionnant que Mercredi dernier. J'ai regarde autour de moi mes collegue japonais mettre leur casques et se blottir sous leur bureau, j'ai bondit vers la cage d'escalier et commencer une longue descente. Une fois en bas tres peu de locaux descendaient et l'on fait seulement apres avoir ete convies.
Quelque heures plus tard, comme les transport train/metro etaient coupes. J'ai decide de rentrer chez moi a 30km du centre. Cela m'a pris 6 heures, soritr du centre a ete tres difficile vu que les trottoirs etaient bondes.
On a des secousses en moyenne toute les trente minutes. On est generelement prevenu 10-15s en avance, on a decroches les tableaux, vide les etageres afin d'eviter la casse. En general les repliques sont de 3 a 4 sur l'echelle de Richter.
Depuis cet apres midi et l'explosion la centrale numero 1 de Fukushima et les probleme sur la centrale numero 2 10km plus au sud on se sentais pas tres en securitee. On a maintenant des images qui montrent que seuls les panneaux en metal de la partie superieure ont ete affecte. De plus on est maintenant informe que le pire a ete evite. On essaye d'y croire et on esperes que la secousse d'hier n'etait pas un premice du "Big-One".

Contact Gwenal Le Youdec

Bonjour,

je suis journaliste à TV5 Monde, je cherche à joindre Gwenael Le Youdec, auriez vous son contact ?

merci beaucoup

DG

en réponse au journaliste de TV5 Monde

J ' ai lu votre message concernant mon fils résidant à Sendaï .Pour l'instant il m'est impossible de le joindre mais j'ai eu des nouvelles par son frère Samuel qui lui demeure à Tokyo et ce qu'ils craignent le plus , c'est le risque de contamination nucléaire .
Jacky Le Youdec



Fermer