Les bloggers racontent la véritable histoire de la guerre contre le narcotrafic

Capture d’écran d’une vidéo postée sur Blog del Narco qui montrerait "El Ponchis", un des barons de la drogue mexicain, torturer et exécuter une personne.
 
Blog del Narco, un blog anonyme, est devenu la principale source d’informations des Mexicains concernant la guerre contre les cartels de la drogue. Un sujet que les médias ne peuvent plus –ou n’osent plus- aborder.
 
Protégé par l’anonymat et la sécurité informatique (changements d’adresse IP réguliers et hébergement à l’étranger), Blog del Narco publie tout, même le pire, de ce qui fait le quotidien des gangs de narcotrafiquants mexicains : enlèvements, meurtres et tortures. Ouvert en mars 2010, le blog est devenu incontournable après avoir posté une vidéo sur laquelle un gardien de prison libérait, la nuit venue, ses prisonniers pour qu’ils puissent aller régler leur comptes. Suite à la publication de ces images, une arrestation massive a eu lieu. Aujourd’hui, le blog compte plus de trois millions de visiteurs par semaine.
 
FRANCE 24 a essayé de contacter Blog del Narco pour une interview, en vain. Dans un des rares entretiens par email qu’ils aient donné, les deux auteurs, qui se présentent comme un informaticien et un étudiant en journalisme, ont dévoilé au site Bakchich que "seulement trois personnes connaissaient leur identité et que c’était déjà beaucoup trop".
 
Depuis 2007, plus de 30 000 personnes sont mortes dans des violences liées aux trafics de drogue au Mexique. Le pays est par ailleurs devenu un des endroits les plus dangereux au monde pour les journalistes : au moins trente reporters ont été tués ou ont disparu depuis 2006 et plusieurs rédactions ont été la cible d’attaques et de tirs.
 
Capture d’écran d’une vidéo postée sur Blog del Narco sur laquelle une femme, identifiée comme Juan Gabriela Marquez Saba de Torreon, avoue avoir racketté des commerçants pour le compte de l’organisation criminelle La Linea. Elle a été tuée d’une balle dans la tête et son corps a été retrouvé le 12 octobre.
 
Capture d’écran d’une vidéo sur Blog del Narco qui montre l’interrogatoire de Mario Angel Gonzalez Rodriguez, frère de l’ancien procureur de Chihuahua, par un groupe d’hommes masqués et lourdement armés.
Contributeurs

"Les bloggers veulent compenser l’absence d’information dans les médias mexicains"

Corajecivil (pseudonyme) est l’auteur du blog Mexicanos al Grito (Le cri des Mexicains) qui publie et commente des faits de "corruption, de violence ainsi que d’autres réalités mexicaines."
 
Le gouvernement ainsi que les grands médias ont chacun leurs raisons de ne pas parler de ces évènements. Les autorités s’inquiètent des informations qui pourraient ternir leur réputation (corruption, mauvaise gestion, insécurité…). Et les médias ont peur car les reporters qui couvrent ces histoires sont régulièrement menacés, voire assassinés. Résultat : le gouvernement et les médias travaillent ensemble à filtrer les informations qu’ils ne veulent pas voir publiées. Et c’est ce vide informatif que les bloggers tentent de compenser.
 
"La plupart des contenus semblent venir des trafiquants eux-mêmes"
 
 
La plupart des contenus postés sur Blog del Narco sont d’une violence et d’une cruauté insoutenables. Personnellement, je ne vois pas l’intérêt de regarder de telles choses. Pourtant, ces images reflètent une certaine réalité et les informations qu’elles fournissent sont, à mon sens, plus fiables que ce que diffusent les grands médias.
 
Les journalistes affirment qu’ils ne peuvent pas aborder certains sujets sans mettre leur vie en péril. C’est la même chose pour les gens qui parlent de ce qui se passe en bas de chez eux, c’est pour ça qu’ils le font anonymement. Et c’est toute la force de Blog del Narco : les gens peuvent envoyer des contenus en restant totalement anonyme, qu’ils soient des citoyens lambda ou des trafiquants de drogue.
 
Beaucoup ont évidemment un intérêt à rendre ces images publiques. La plupart des contenus semblent venir des trafiquants eux-mêmes. Ils utilisent le blog pour envoyer des mises en garde ou comme un moyen d’intimider leurs ennemis. Il y a aussi des photos de scènes de crime uniquement accessibles aux militaires ou à la police, ce qui laisse penser qu’eux aussi contribuent. Bien sûr, tout ce qui est publié sur ce blog n’est pas fiable à 100 %, mais les commentaires des lecteurs - via le forum – servent à filtrer les intox.
 
"Ces blogs sont aussi une mémoire historique"
 
 
Ces blogs sont aussi une mémoire historique, une façon d’archiver des faits qui sinon, seraient ignorés ou oubliés : les psychopathes, les tueurs en série, les toxicomanes, les morts, les mutilés, les cadavres pendus sous les ponts, les démunis, les orphelins, les veuves, les corrompus, les politiciens cyniques, la justice vendue, les hommes d’affaire sans vergogne…Tout ça existe et les gens ont le droit de savoir."

Quelques images postées sur Blog del Narco ATTENTION CES IMAGES PEUVENT CHOQUER

Une voiture de police après une embuscade montée par des criminels à Lagos de Moreno, Jalisco en novembre 2010.
 
 
Plusieurs détenus de la prison de Matamoros tués après une fusillade le 9 aout.
Cet article a été rédigé en collaboration avec Lorena Galliot, journaliste à France 24.

Commentaires

les narcos

on est pas plus en sécurité chez nous avec l'état qui nous racket et laisse les pilleurs en tout genre racler nos fonds de poche et laisse aussi l'insécurité et la violence prendre possession de ce pays.
cette violence invisible qui porte les gens au bord du déséspoir et de la pauvreté , qui les poussent au suicide ou à toutes malhonetetés. bien sur on crève en silence mais c'est encore plus choquant parce que l'enemi ne dit pas son nom.

les narcos

Bonsoir ,

Il n'y a pas 30 000 morts violentes chez nous
Il n' y a pas eu 30 journalistes abattus
Vous comparez ce qui n'est pas du tout comparable

Appamée



Fermer