Le vent de la contestation souffle sur Tunis

 
Des manifestations sont organisées depuis ce week-end dans différentes régions de Tunisie pour protester contre la répression des émeutes de Sidi Bouzid. Un mouvement qui touche aussi Tunis, la capitale, où plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées cet après-midi.
 
Depuis la tentative d’immolation d’un jeune homme qui dénonçait la précarité et le chômage, le 17 décembre, la ville de Sidi Bouzid (centre-ouest du pays) est en ébullition.
 
Après une semaine de manifestations et d’affrontements, la police tunisienne a fini par tirer sur la foule, faisant un mort, vendredi 24 décembre. Deux jeunes chômeurs se sont par ailleurs suicidés en signe de protestation. Le premier, mercredi, s’est électrocuté sur un pylône. Le second s’est jeté dans un puits dimanche soir.
 
Les incidents de Sidi Bouzid ont également enflammé les villes voisines, touchant, dimanche 26 décembre, Ben Guerdane, une ville du sud tunisien (près de la frontière libyenne).
 
Les autorités font mine d’ignorer ces manifestations, mais la population suit ces évènements sur la Toile ou par l'intermédiaire des chaînes d’information internationales.
 
Plusieurs manifestations de soutien ont été organisées ce week-end dans plusieurs villes du pays en signe de solidarité avec les habitants de Sidi Bouzid et pour dénoncer, de façon plus générale, le régime en place. Une manifestation a lieu en ce moment devant le siège de l’Union générale des travailleurs tunisiens, à Tunis.
 
Ce type de mouvement populaire est extrêmement rare en Tunisie, pays dirigé d’une main de fer depuis 1987 par le président Zine El Abidine Ben Ali.
Contributeurs

"Ils nous ont frappés avec des matraques et nous ont même jeté des pierres"

Lina Ben Mhenni est blogueuse et activiste, à Tunis.
 
Nous étions environ 500, mais il y avait encore plus de policiers. Nous nous sommes rassemblés sur la place Mohamed-Ali, devant le siège de l’Union générale des travailleurs tunisiens. Le cortège a tenté de quitter la place, mais la police nous en a empêchés. Ils nous ont frappés avec des matraques et nous ont même jeté des pierres. Il y a eu quatre blessés, mais les policiers ne nous ont pas laissés les transporter à l’hôpital. Bien sûr, les manifestants ont été pris en photo et aucun journaliste n’a été autorisé à s’approcher du rassemblement."
 
Vidéos du rassemblement postées par Slim Amamou.
 
Cet article a été rédigé en collaboration avec Sarra Grira, journaliste à France 24.

Commentaires

Mon pays et je l'aime

@Vince75
Le deal historique etait le suivant: nous n'avons pas besoin de chomeurs en Tunisie, nos chomeurs parlent francais comprehensible alors on les envoie en France. J'ai ete en France et en Italie et g vu des tunisiens qui agissent comme des barbares ce que ne peuvent pas se permettre s'ils etaient en Tunisie vu que la societe tunisienne fait de l'auto correction a ce genre de gens. On voit meme en France le racisme moderne: un ingenieur tunisien a moins de chances d'etre recrute que d'un ingenieur francais pour le meme niveau alors que dans d'autres pays developpes comme la Suede coller sa photo dans son cv est interdit par la loi anti-raciste. Un vieu israelite m'a dit un jour: la ou tu sens que les gens ne te respectent pas degage et prives les de ce que tu vends (dans ce cas les competences).

Un autre deal en Tunisie; on vous donne la stabilite et l'epanouissement economique, ne vous melez pas de la politique. Tabou historique en Tunisie. La situation a change: la jeunesse diplomee ne voit plus de future et les chances d'embauche pour un simple ouvrier en Tunisie est plus elevee qu'un cadre. Je suis de retour en mon pays natal apres 8 ans en Europe de l'est et je n'arrive pas a comprendre une chose: la je trouve un poste d'ingenieur en 2 semaines grand max et pour un salaire plus eleve qu'un citoyen europeen mais ici ca faits 4 mois que je suis chomeur de luxe. Imaginez-vous un ingenieur avec un stage de 2 ans et chomeur. Dans les cafes publiques on trouve plus de diplomes que des artisans. Pourquoi? parce que les artisans travaillent et n'ont pas le temps pour boire du the pendant des heures comme les diplomes chomeurs !!!

Nos presidents ont une vue strategique: on prefere avoir des chomeurs diplomes que des chomeurs ignorants et a leur place je partage leur attitude. Mais c'est temps deja de creer des postes pour nous aussi !!! Presque toutes nos boites d'informatique font de la sous-traitance pour des mutinationales. Mais on n'arrive pas a arracher d'autres marches et encore on n'ecoute que des mensonges des mass media et des statistiques locales. La langue de bois est partout. On pense que les employes du secteur publics sont payes pour mentir et non pas pour parler de la verite qui reigne dans le pays.

Le slogan de notre president est le Changement alors pourqu'oi on a l'impression que depuis 10 ans rien n'a change ??? Ils nous parlent d'adaptation aux concurrences du future mais on ne voit pas grand chose. Tout change: hier on disait: eduques-toi fiston/fille mais maintenant le slogan public est eduques toi ou ne le fais pas, le future y en a pas! .Nous ne voulons pas d'espoir, nous voulons des reponses. Nous ne voulons plus de formation qui nous prepare a etre des employes, nous voulons une formation qui nous prepare a etre des entrepreneurs et arracher notre part meritee du gateau car les competences il y en y trop en Tunisie.

Situation tunisie

Le régime policier est féroce mais le ras le bol est tel qu'il n'est plus possible de continuer ainsi, tout le monde est conscient que ce pays est gouverné par une mafia .
C'est un gouvernement qui ne tient pas compte du peuple mais uniquement des intêrets de la famille proche du président (écoutez ces slogans où l'on entends "trabelsi" > nom de famille de l'épouse du président)
Si on donnait au peuple l'occasion de s'exprimer sur le gouvernement , avec comme garantie de ne pas se faire arrêter et torturer lui et sa famille entière , vous n'en croirez pas vos oreilles .
En effet , ici , en Tunisie , on s'en prend à toute une famille , aussi bien les hommes que les femmes .
La politique est un sujet tabou , dans tous les endroits de loisirs , café , restaurant , cinema etc il y a des policiers en civils surveillant la population , le moindre écart est réprimé brutalement.
C'est aussi une occasion unique pour les peuples arabes de se défaire des chaînes de la dictature, qui arrange si bien l'occident .
Ce même occident qui , aujourd'hui , refuse de condamner cette répression , qui s'abat non seulement sur le simple citoyen , mais aussi sur les avocats et les journalistes ,blessés , kidnappés et torturés .

UN jour ou l autre ca devait arrivé

vive la tunisie tahia tounes mai il ni a pa d paix sans revolution san reaction , jespere que nos compatriotes sur le sol tunisien auront le courage daller jusko bout et je leur souhaite beaucoup d courage car ils vonte en avoir besoin pour faire evoluer leur pays sous les mains d un egoiste et dun egocentrique!!!

La situation en Tunisie est

La situation en Tunisie est bouillonnante. On ne sait pas encore quel chemin vont prendre ces manifestations, mais c'est quelque chose de très positif pour la population.

Le problème social majeur de la Tunisie est que ce vivier incroyable de personnes éduquées, d'hommes et de femmes qui ont des diplômes, qui pourraient oeuvrer pour la réussite du pays, sont laissés au banc de la société, sont chômeurs, tout simplement parce que la répartition du travail est basée sur le piston et la corruption d'un gouvernement qui tient plus du régime monarchique totalitaire que d'un gouvernement moderne. Imaginer la frustration que peuvent éprouver ces jeunes gens, qui ont des masters, parfois même des doctorats, sont qualifiés pour pourvoir à des postes importants et qui souhaiteraient s'épanouir dans un travail qui leur plait tout en faisant avancer les choses, imaginer la frustration qu'éprouvent ces jeunes gens quand ils voient cette place attribuée à un "fils/fille de" qui n'a comme argument que sa naissance et l'argent de ses parents.

Cependant, il faut bien comprendre qu'au delà même de l'aspect social du problème, qui est déjà à lui seul très conséquent, c'est le ras le bol d'une très grande partie de la population tunisienne qui s'exprime ici. Imaginez vous vivre dans un pays plein de valeurs et de traditions, riches d'histoires, de cultures et d'esprits vifs, qui est opprimé par une poignée d'hommes qui refusent de donner la parole au peuple simplement par égo, parce qu'il est dur pour eux de laisser leur place, par simple égoïsme! La politique devrait être une affaire d'hommes généreux, qui oeuvrent pour la population, et non pas pour leur propre prestige. La journée du 7 novembre résume assez bien cette idée: tant d'argent investit dans des défilés, des mascarades, pour la gloire d'un seul et unique homme, pour le prestige d'une seule famille, alors que de l'autre côté, la population meurt de faim. Aucune liberté de la presse, aucun moyen de s'exprimer. Trouvez vous ca normal que le JT tunisien soit composé à 75% d'informations sur le président, et que le reste n'est qu'un lot creux de reportages sans aucun but? Trouvez vous ca normal qu'après quatre morts et plusieurs blessés dans le pays, il n'y ai aucune ligne sur ces incidents dans le moindre journal?

Si la population mène bien cette révolte, on pourra enfin voir fleurir un pays libre, égalitaire, empreint de justice et surtout démocratique. Le danger de tout ceci serait de céder aux sirènes islamistes. Conserver la religion musulmane comme religion d'Etat n'est pas une mauvaise chose, très loin de là, elle est même chère a bon nombre de tunisiens, mais emprunter un virage complètement islamiste, et finir comme l'Iran ou l'Arabie Saoudite serait un immense gâchis puisque les efforts qui ont été fait par tous, notamment Bourguiba, pour l'épanouissement de la femme, pour la liberté de celle ci, finiraient à la poubelle. Il faut continuer dans cette voie, être progressiste, et surtout montrer que la population tunisienne est un formidable trésor et promet un épanouissement à la fois économique, social, culturel et bien entendu politique si on lui laisse le droit de s'exprimer

maladie du corps politique tunisien

je vous informe cher journalistes et tunisien en france,que le peuple tunisien attendais cette occasion pour s'exprimé avec patience et aussi je veut rependre au gens qui disent que le peuple tunisien garde le silence pour ces politiques intolérantes exercé par l'État mais on avais peur des conséquence cher journalistes je vous informe que nos DROIT D'HOMME ne sont pas respecter par la loi car depuis des siècle est la tunisie souffre d'une maladie au niveau de corps politique et le temps est venue pour défendre nos droits,et pour les gréve a tunis les agent de police qui leur salaires ne dépassent pas les 480 dinars nous terrifient c pour çà que les tunisiens garde le silence..........

oui à ben ali non à la mafia qui l'entoure

je pense que la plupart du peuple tunisien n'est pas forcement contre la personne de ben ali mais plutot il ne supporte plus l'idée que "les trabelsi"ont mains mises sur presque tout!! ras le bol de la corruption,des"tahhanas",y en a marre que tout s'achète avec de l'argent;beaucoup d'argent qui arrive enfin dans les poches des trabelsi et leurs collaborateurs...le peuple a la certitude que ce sont eux qui gouvernent et non pas ben ali....alors,c'est à celui ci de délivrer son peuple de ce cancer métastasé .

Vous contestez ce que vous provoquez

La Tunisie est l'un des pays les plus stable du continent. On n'aime pas les régimes autoritaires, c'est répugnant! Il n'empêche que pour une fois je pense que dans ce cas précis il est nécessaire.

En France on voit des tunisiens qui sont étudiants, sérieux et semblent avoir suivi les chances qui se sont présentées à eux, j'ai vu d'autres cas où malheureusement ce n'est pas le même cas: des accrocs à la taule, des gens qui ne se contrôlent ni avec leurs argent ni avec l'alcool comme s'ils avaient besoin d'être menacés pour éviter cet extrême.

Alors évidemment c'est mal vu de dire qu'une partie des tunisiens ont besoin de ce régime pour éviter la dérive, mais moi je sais que si régime autoritaire il y a ce n'est pas un hasard.

Il y a très certainement des problème sociaux qui empêchent le pays d'évoluer démocratiquement mais tout cela prend beaucoup de temps et il faut savoir attendre.

Je crois que la meilleure ouverture sociale pour la Tunisie est un début d'entrée dans les nouvelles technologies car c'est stupide de former des étudiants qui finissent tous en France ou en Europe quand on sait que la Tunisie est essentiellement touristique.

tu n'as rien compri mon

tu n'as rien compri mon pauvre à la situation en tunisie.

Assez d'exagerations

@Vince75
Le deal historique etait le suivant: nous n'avons pas besoin de chomeurs en Tunisie, nos chomeurs parlent francais comprehensible alors on les envoie en France. J'ai ete en France et en Italie et g vu des tunisiens qui agissent comme des barbares ce que ne peuvent pas se permettre s'ils etaient en Tunisie vu que la societe tunisienne fait de l'auto correction a ce genre de gens. On voit meme en France le racisme moderne: un ingenieur tunisien a moins de chances d'etre recrute que d'un ingenieur francais pour le meme niveau alors que dans d'autres pays developpes comme la Suede coller sa photo dans son cv est interdit par la loi anti-raciste. Un vieu israelite m'a dit un jour: la ou tu sens que les gens ne te respectent pas degage et prives les de ce que tu vends (dans ce cas les competences).

@tous
Un autre deal en Tunisie; on vous donne la stabilite et l'epanouissement economique, ne vous melez pas de la politique. Tabou historique en Tunisie. La situation a change: la jeunesse diplomee ne voit plus de future et les chances d'embauche pour un simple ouvrier en Tunisie est plus elevee qu'un cadre. Je suis de retour en mon pays natal apres 8 ans en Europe de l'est et je n'arrive pas a comprendre une chose: la je trouve un poste d'ingenieur en 2 semaines grand max et pour un salaire plus eleve qu'un citoyen europeen mais ici ca faits 4 mois que je suis chomeur de luxe. Imaginez-vous un ingenieur avec un stage de 2 ans et chomeur. Dans les cafes publiques on trouve plus de diplomes que des artisans. Pourquoi? parce que les artisans travaillent et n'ont pas le temps pour boire du the pendant des heures comme les diplomes chomeurs !!!

Nos presidents ont une vue strategique: on prefere avoir des chomeurs diplomes que des chomeurs ignorants et a leur place je partage leur attitude. Mais c'est temps deja de creer des postes pour nous aussi !!! Presque toutes nos boites d'informatique font de la sous-traitance pour des mutinationales. Mais on n'arrive pas a arracher d'autres marches et encore on n'ecoute que des mensonges des mass media et des statistiques locales. La langue de bois est partout. On pense que les employes du secteur publics sont payes pour mentir et non pas pour parler de la verite qui reigne dans le pays.

Le slogan de notre president est le Changement alors pourqu'oi on a l'impression que depuis 10 ans rien n'a change ??? Ils nous parlent d'adaptation aux concurrences du future mais on ne voit pas grand chose. Tout change: hier on disait: eduques-toi fiston/fille mais maintenant le slogan public est eduques toi ou ne le fais pas, le future y en a pas! .Nous ne voulons pas d'espoir, nous voulons des reponses. Nous ne voulons plus de formation qui nous prepare a etre des employes, nous voulons une formation qui nous prepare a etre des entrepreneurs et arracher notre part meritee du gateau car les competences il y en y trop en Tunisie.

juste pour répondre a cette

juste pour répondre a cette respectueuse personne, et qu'en pensez vous des illettrés de la France, certainement vous avez dans votre pays bien plus que nous d'alcooliques et de mafieux, ce fus un temps ou la France était considérée comme un pays développer aujourd'hui vous êtes loin de l’être, vous êtes un pays à la dérive avec vos scandales et vos difficultés à faire un choix, il faut savoir voir sa propre réalité et laver son sale linge avant de se prononcer sur les autres.



Fermer