À Cocody, les jeunesses pro-Gbagbo et pro-Ouattara s’affrontent à coups de gourdin

Capture d'écran de la vidéo ci-dessous.
 
À la veille du lancement de la campagne pour le second tour de la présidentielle, des affrontements ont éclaté entre des membres de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), le syndicat étudiant considéré comme pro-Gbagbo, et des jeunes du Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), un regroupement politique de l’opposition.
 
La campagne électorale pour le second tour a été lancée samedi 20 novembre. Laurent Gbagbo, le président sortant de la Côte d’Ivoire, candidat de La majorité présidentielle (LMP), affrontera l'ancien Premier ministre Alassane Dramane Ouattara, qui se présente sous la bannière du RHDP.
 
Vendredi, à la suite d'une altercation entre des étudiants des deux mouvements dans la cité universitaire Mermoz, à l’université de Cocody, des violences ont éclaté aux abords du campus. Le siège du RHDP a été encerclé et caillassé. Vingt personnes ont été blessées. Un journaliste français affirme avoir été pris à parti et agressé par des membres de la Fesci. Il est actuellement à l’hôpital à Abidjan. (Écouter son témoignage)
 
Les autorités ont appelé au calme le soir même. Le second tour de l’élection se tiendra dimanche prochain 28 novembre.
Images filmées et commentées par notre Observateur.
 
 
Contributeurs

"Les jeunes de la Fesci ont tous les droits, ils sont protégés par le pouvoir"

 
Christian était devant le QG de campagne du RHDP, le mouvement d’Alassane Ouattara, qui a été attaqué. Il a filmé la scène.
 
J’étais à la mairie de Cocody pour aller chercher des papiers et, en passant, j’ai vu qu’il se passait des choses inhabituelles devant la maison du Parti démocratique de Côte d'Ivoire [le RHDP a installé son siège dans les locaux du PDCI, le parti d’Henri Konan Bédié, NDLR]. En m’approchant, j’ai croisé des jeunes de RHDP en pleine fuite, dont certains étaient blessés. J’ai passé 45 minutes devant la maison du parti en filmant par intermittence, parce que si on m’avait vu, je me serais fait tabasser.
 
Les jeunes qui encerclaient la maison du RHDP étaient particulièrement énervés, ils faisaient n’importe quoi. Ils avaient des bouteilles, des gourdins et jetaient des pierres et toutes sortes de projectiles. J’en ai vu deux avec des pistolets, mais ils ne s’en sont visiblement pas servis.
 
En parlant aux gens, j’ai compris que tout a été déclenché par le fait que des jeunes du RHDP sont allés manger, après une réunion de leur parti, dans l'un des restaurants situés aux abords de la cité universitaire Mermoz,  où sont logés des membres de la FESCI. L’un des jeunes portait un t-shirt à l’effigie d’Alassane Ouattara. Des gars de la Fesci ont pris ça pour une provocation et les ont tabassés [selon une déclaration du responsable de la Fesci, les jeunes du RHDP étaient venus pour 'enlever' l'un des leurs, il s’agissait donc de 'légitime défense']. Lorsque les blessés sont revenus au siège du RHDP, d’autres membres du mouvement ont décidé de retourner à la cité universitaire pour se venger. En chemin, ils sont tombés sur les membres de la Fesci déjà en ordre de bataille, avec du renfort. La plupart des membres du RHDP ont fui ; quelques-uns se sont réfugiés dans la maison du parti qui a donc été attaquée par leurs adversaires.
 
La police n’a quasiment pas bougé, alors que des policiers ont été blessés dans les affrontements (Voir le témoignage du journaliste français).
C’est toujours comme ça : le patron de la police n’a pas donné l’ordre de calmer les étudiants parce qu’il sait que ces jeunes sont les protégés du pouvoir. Tout le monde a peur d’eux aujourd’hui. Ils ont tous les privilèges. C’est eux qui tiennent la cité universitaire. Des quotas de logements leur sont réservés et ils les louent ensuite à prix d’or. Ils taxent tous les commerces qui sont aux abords de la cité. L'un des leurs tient même une boîte de nuit sur le campus. 
D’ailleurs, parmi les membres de ce syndicat étudiant, tout le monde n’est pas à l’université. Certains étudiants non affiliés à la Fesci ont donc été délogés pour laisser la place à des membres du mouvement qui sont nourris, logés, blanchis et prêts à la bagarre. La Fesci est utilisée comme le bras armé du LMP."
 
Photos envoyées par notre Observateur.
 

Commentaires

Bagarre devant les locaux du PDCi

J'ai eu d'autres sources d'informations sur cette bagarre et il apparaît comme certain que le RHDP a fait appel à des loubards pour sécuriser son siège. Il leur avait été promis pour ce faire un salaire conséquent.
Après 2 ou 3 jours, ne voyant toujours rien venir, ils se sont énervés et ont pris en otage les personnes qui étaient à l'intérieur du local. Celles ci ont du faire appel par portable a certains de leurs adhérents pour les délivrer de cettefâcheuse situation. D'ou cette bagarre assez violente il est vrai !
Il n'en reste pas moins vrai que la Fesci doit être dissoute pour renaître sous une autre forme et ne plus s'occupper que du confort des étudiants et de TOUS les étudiants quel que soit leur appartenance ou sympathie politique.

Des démocraties à l'africaine

Les événements que les uns et les autres nous commentons, sont déplorables: il est étrange que lorsque des élections présidentielles ont eu chez nous, elles se terminent toujours dans la violence. Parce que l'un est encarté ici et l'autre là-bas, ils deviennent ennemis et en viennent à oublier qu'ils ont été amis, condisciples, qu'ils ont usé leurs fonds de culotte sur les mêmes bancs et que, au final, les seuls vrais vainqueurs ne seront pas ceux qui se sont battus

RHDP-FESCI

Je voudrais à celui qui a filmé la scène et qui a commenté la vidéo d'être réaliste. Il ne suffit d'accuser les autres, oui tu peux être de ton parti au quoi d'autres mais cela ne vous empêche pas de dire la vérité. Il y a longtemps que ce siège du PDCI est à moins de 700m du campus, mais jamais nous avions assisté à ces évènements.

Alors, il ne serait nécessaire d'attendre les éléments de la FESCi et ceux du RHDP au lieu de faire des suppositions comme quoi ils sont partis mangés dans un restaurant non loin du campus.

Arrêter de mettre de l'huile sur le feu, comme toi même tu RHDP, vous aviez fait la provocation et vous êtes les premiers à mettre la vidéo sur internet.

C'est facile pour toi d'attirer sur les scènes de guerres et de faire un film que tu reconnais facilement les éléments de la FESCi et nulle par tu as montré les éléments du RHDP.

Descend du nuage de rêve, car c'est même université qui t a formé.

Exactement !!

La cité Mermoz est à deux pas du Siège du RHDP, et cela depuis très longtemps et on a jamais eu ce genre d'échauffourées.
Alors, pourquoi aujourdhui??
Certainement il y a eu provocation de la part des militants RHDP.

La dissolution de la FESCI

La dissolution de la FESCI après les éléctions est un besoin évident. Le must aurait été de la dissoudre avant les élections...
Pour le pardon, mon cher, ainsi va la vie. Rousseau écrivait : "Je connais trop les hommes pour ignorer que souvent l'offensé pardonne, mais que l'offenseur ne pardonne jamais."

quand vous allez finir de

quand vous allez finir de vous battre vous ne serrez que des martyres pensez a votre avenir ils se réjouirons pendant vous qui avez manifestés personne n' ira sure votre tombe prier pour la nation au lieu de sortir vous faire tuer souvenez vous des ivoirien qui sont morts dans le passer personne ne parle d'eux que DIEU protège ce pays

Bonjour frère! Peut être que

Bonjour frère!
Peut être que tu as raison. Mais je voudrais juste savoir si seulement si un des candidats au premier tour à part le president Gbagbo ait pu avoir accès au campus pour sa campagne.
Le campus n'est pas la chasse gardée de la FESCI ni du LMP.
Merci!

RHDP-FESCI

moi j'ai été étudiant de 93 à 96 à l'université d'abidjan cocody en CBG mais la fesci n'était pas en son temps aussi violant.
Je pense qu'elle est aujourd'hui à l'image de son pere fondateur GBAGBO
c'est bien domage pour une jeunesse qui ne connait pas l'amour de son prochain et qui suit aveuglement un homme sans foi ni loi.
pour preuve : SORO GUILLAUME et BLE GOUDE ont reçu leur éducation de GBAGBO et nous savons qui sont il aujourd'hui. BLE GOUDE: quelqu'un qui est incapable d'avoir même une licence en 10 ans d'étude universitaire mais sait former des gens pour tuer.
Le monde entier s'en souviendra et GBAGBO l'historien en fera un memoir c'est sûr !

Christian c'est bien domage

Christian c'est bien domage que tu puisses ecrire des choses comme ca.
si tu ne le sais pas je te dirai que le derapage de la fesci a belle et bien commencer en 1990 sous ADO premier ministre de Boigny l'affaire Zebier ca te dit? qu'est que ADO chef du gouvernement a son temps a puis bien faire pour resoudre cela?.
pour revenir a ton histoire qui ne semble pas vrai du tout parce que comme la dit l'autre le siege du PDCI a toujour ete la et puis les restau autout de la cite son nul pas marque decu resto des etudiant FESCI. respecter un peux le peuple Ivoirien a la fin.



Fermer