Quand les motos chinoises rechargent les téléphones maliens

Notre Observateur montre à Fatoumata comment recharger son téléphone en utilisant la batterie de sa moto à Ségou au Mali.
 
Au Mali, quasiment tout le monde a un téléphone portable et le réseau téléphonique couvre bien le territoire mais une grande partie des petits villages ne sont pas desservis par l'éléctricité. Il faut donc être créatif pour recharger son portable. Notre Observateur a une solution efficace et originale.
Contributeurs

"Ici le problème ce n'est pas le réseau, c'est l'électricité."

Boukary Konate est blogueur et enseignant en français et bambara au Mali.
 
Au Mali, désormais tout le monde a un téléphone portable. Les deux opérateurs téléphoniques (dont Orange Mali, une filiale de France Télécom, NDLR) couvrent tout le pays. Et les téléphones dans les villages ont profondément changé la vie des Maliens. Avant, les villageois devaient voyager toute une journée et faire le tour de parfois 20 villages afin de faire connaître les derniers mariages, baptêmes et décès. C'est maintenant du passé. Plutôt que de payer un demi-litre d'essence à 350 Francs CFA (0,53 euro), les villageois cotisent pour mettre 200 Francs CFA (0,3 euro) de crédits dans un téléphone. C'est plus économique et ça ne sert pas seulement à donner des nouvelles du village mais aussi à en prendre de ceux qui sont partis à l'aventure en Côte d'Ivoire ou en France. Les grands-parents ne s'inquiètent plus pour rien.
 
Enfin la généralisation des téléphones portables au Mali fait gagner un temps immense aux agriculteurs. Les bergers peuvent épargner les espaces agricoles des villages qu'ils traversent. Ils appellent leurs collègues pour savoir où passer avec leurs vaches, moutons et chèvres afin d'éviter les champs en culture. Et après la récolte, plus besoin de faire le tour de tous les marchés pour connaître le meilleur prix pour vendre ses céréales : un coup de fil suffit.
 
Mais le problème au Mali, ce n'est pas le réseau, c'est le manque de prises électriques. La plupart des petits villages vivent sans électricité.Les groupes éléctrogènes sont rarissimes. Il y a des plaques solaires mais elle n'arrivent pas à satisfaire les besoins de tout le monde. Donc beaucoup de Maliens ont un téléphone déchargé et sont injoignables.
 
Alors il existe une solution originale. Comme au Mali, chaque famille possède une moto pour se déplacer, je fais le tour des villages pour leur montrer comment recharger son téléphone sur la batterie de la moto la plus fréquente dans le pays. Une moto chinoise surnommée "Jakarta". La technique est très simple. Il suffit de brancher son téléphone au chargeur, comme si on avait l'éléctricité puis de connecter avec des pinces les branches du chargeur au "plus" et au "moins " de la batterie sous la selle. Ca charge beaucoup plus vite qu'avec un panneau solaire. Par contre, attention, il ne faut surtout pas allumer la moto pendant le chargement sinon la batterie explose.
 
Alors je lance un appel à tous ceux qui pourraient me soutenir dans ma démarche d'organiser des ateliers pour apprendre aux gens à recharger le portable sans utiliser d'électricité.
 
 
Photos prises et publiées avec l'aimable autorisation de Boukari Konate. Retrouvez demain une vidéo de démonstration de notre Observateur.

Commentaires

La trouvaille de M Boukary

La trouvaille de M Boukary est tres ingenieuse et je l-en felicite . Cependant j aimerai savoir si ca ne marche uniquement qu avec ces fameuses motos "Jakarta". Merci a l'avance

Belle initiative d'innovation sociale

Bonjour Boukari,
je suis trés intéressé de vous iler un coup de main....je te propose de prendre contact pour discuter, mon mail doudou@wiserearth.org.
Best

Ali Farka Toure

Superbe debrouille a l'africaine. Puisque tu as la chance de vivre au Mali, aies la gentillesse de faire quelque chose sur AFT et l'emplacement de sa tombe. Je revois un soir d'hiver et une ville toute blanche de neige, et lui reprendre une seconde Amandrai pour le plaisir de nous tous. C'est bien avant qu'il ne pense encore a "Savane".

recharge des téléphone au Mali et déchager des vies au Sénégal

Ces fameux ''JAKARTA'' cause beaucoups d'accident dans une des régions du Sénégal qui s'appelle ''la capital des vélos moteurs'' (Kaolack).En effet ces accidents sont dus à l'excés de vitesse dont ces deux rous sont les maitres à la matiere.Ainsi comme cette derniere est utilisé comme vélo taxi,les conducteurs en voulant aller plus vite avec leur client finissent à l'amener le plus vite à l'au dela. QUE DIEU LES PARDONNE TOUS ET LES ACCUEIL A SON PARADIS.AMEN

téléphones Maliens et motos chinoises

Il fallait y penser! Vivement des téléphones à rechargement en balançoire ou solaire pour l'Afrique;

Quand les motos chinoise recharge les téléphones maliens

C'est une excellente idée. Je vous (Bakari Konaté) suggère de trouver un moyen de protéger la trouvaille et de la proposer aux chinois comme moyen d'améliorer le système et de l'intégrer à l'engin pour la sécurité au niveau de l'utilisation. Je suis certain que les ingénieurs chargés de de la conception des motos Jakarta dispose de plus de moyen pour la recherche et le développement.

Bravo!

Bravo à "notre" Boukary (avec un Y, je crois), pour son talent, son sens journalistique, ses blogs (Fasokan, Mondoblog, etc) et maintenant, sa première publication sur France 24 Les observateurs.

Salut Boukary, C’est très

Salut Boukary,

C’est très habile cette solution que tu proposes, comme quoi tout est possible : j’y penserai à l’occasion. Par ailleurs, tu brosses assez fidèlement la réalité dans nos villages. C’était un plaisir de lire ton texte si bien écrit.

I ni tché!

qu'on nous explique

qu'on nous explique reellement comment ça se faire
parce si c'est notre chargeur conventionnel utilisé sur la prise de courant
je ne pense pas que se soit possible d'autant plus qu'on n'a a l'entree un transformateur abaisseur
qui ne fonctionne pas en courant continu
alors la batterie de la moto nous delivre un courant continu.
je ne comprend pas



Fermer