"J’ai testé le Quick Burger 100 % halal"

Affiche du Quick halal de Roubaix. Photo publiée sur Flickr par somebaudy, le 4 mars 2010.

 

La chaîne de fast-food Quick élargit aujourd’hui son réseau de restaurants halal. Notre Observateur a testé l’un d'eux.

Le 30 novembre 2009, la chaîne Quick a lancé une opération présentée comme un coup d’essai : convertir en mode halal huit (dont quatre en Île-de-France) de ses 362 restaurants français. En clair, il s’agit d'y remplacer le bacon par de la dinde fumée et de servir de la viande de bœuf certifiée halal. L’initiative a évidemment provoqué une polémique avec, dans les premiers rôles, la femme politique d’extrême droite Marine le Pen, mais aussi le maire de la ville de Roubaix, qui est allé jusqu’à menacer d’intenter une action en justice contre la chaîne de restauration, avant de se rétracter.

Le test semble néanmoins concluant pour la chaîne de fast-food puisque Quick décide aujourd’hui de faire passer 14 autres de ses restaurants en mode halal. Le marché de l’alimentation halal en France est considéré comme un commerce fructueux puisqu’il génère quelque 5,5 milliards d’euros par an.

Contributeurs

"Ouvrir un Quick halal revient maintenant à désigner un quartier comme une zone à problèmes"

Kadour Haddadi est intermittent du spectacle. Il habite à Roubaix, à 50 mètres d’un Quick halal.

Évidemment, lors de son ouverture, le Quick halal a suscité l’enthousiasme de la communauté musulmane de la ville. Je me rappelle très bien de la file d’attente devant l’enseigne. Il faut dire que c’était inattendu puisqu’aucune demande de ce genre n’avait été formulée par les consommateurs musulmans de Roubaix. Quick a tout simplement suivi une logique de rentabilité. Il est clair que l’enseigne attire beaucoup plus de monde avec cette nouvelle formule [les ventes du Quick de Roubaix ont triplé lorsqu'il est passé au halal, puis se sont stabilisées ensuite au double]. Peut-être aussi que cette décision a été prise après l’échec de Mc Donald’s à Tourcoing, qui a fini par mettre la clé sous la porte.

Pour ce qui est de l’interdiction des sandwichs au bacon, je n’en vois pas l’intérêt. On servait bien des burgers au poisson aux musulmans avant ; rien n’empêche qu’on continue à proposer du bacon aux non-musulmans, en plus de la viande halal.

Au final, je trouve cette histoire banale et je pense qu’on fait beaucoup de bruit pour rien. Je pense que c’est le climat actuel qui est propice à la polémique et qui a, par exemple, poussé le maire de la ville à faire des déclarations qu’il a lui-même ensuite qualifiées de maladroites.

La chaîne ouvre ses restaurants halal dans des endroits où elle pense qu’ils seront rentables, en l’occurrence là où il y a une forte communauté musulmane. Le problème, c’est qu’ouvrir un Quick halal revient maintenant à désigner un quartier comme une zone à problèmes. Pour certains, l'islam deviendrait trop visible. Cela sème la confusion dans les esprits et nourrit des raccourcis à visée électoraliste en transformant un sujet anodin en poudrière."

Vitrine du Quick de Roubaix. Photo publiée sur Flickr par somebaudy, le 4 mars 2010.

Affiche du Quick halal d'Argenteuil. Photo publiée sur Al-Kanz, le 7 décembre 2009.

Commentaires

si vous aimez les animaux

si vous aimez les animaux boycotter quick

ns oubliez la viande halale c'est des souffrances inutiles infligees aux animaux pour satisfaire des arriérés du bulbe

je boycotte quick car j'aime les animaux

Boutons les religions hors

Boutons les religions hors des restaurants et de l'espace public !
01 Septembre 2010 Par Claude-Marie Vadrot Mettons donc joyeusement et sereinement les pieds dans le plat : que l’on m’épargne, que l’on nous épargne l’étalage et la promotion commerciale des superstitions qui débouchent sur le communautarisme repris au bond du profit par les « restaurants » Quick qui n’ont d’ailleurs des restaurants que le nom. Ni les Juifs, ni les Musulmans, ni les Catholiques, ni les Bouddhistes ne sont fondés à réclamer et à obtenir que dans l’espace public, soit installé le « respect » des préférences alimentaires, des habitudes vestimentaires ou des jours et heures de prières des uns ou des autres. Ce qui aboutirait à ce que les écoles et les administrations ne fonctionnent plus trois ou quatre jours par semaine, que les élèves se croisent les bras au rythme de leurs croyances ou bien qu’ils refusent les sorties ou les stages de terrain universitaires au nom de la crainte de la mixité ou de la fréquentation des autres croyances et habitudes comme je l’ai constaté à l’université.
Ces habitudes et choix vestimentaires ou alimentaires relèvent toutes et définitivement de la sphère privée. Là où chacun a le droit de prier le dieu de son choix et de manger ce qu’il veut. Les croyances et les rites des uns et des autres relèvent de la quiétude des églises, des mosquées, des temples et de synagogues dans lesquels chacun a le droit de pouvoir prier sous le « regard » du dieu de son choix. Mais la rue et tous les établissements publics doivent échapper à toutes les religions et à leurs manifestations ostensibles, qu’il s’agisse des croyants prosternés dans les rues ou des processions qui baladent les vierges ou le christ dans les rues de Paris ou des villes de province. Je me battrais pour que les uns et les autres puissent construire partout leurs lieux de prières abritant leurs dévotions comme je me battrais pour que ces uns et les autres n’en sortent pas ou n’en sortent plus. Et pour qu’ils gardent pour eux les signes extérieurs de leurs très respectables fois, ce qui va des kippas aux croix en passant par les foulards et autres voiles qui enferment les musulmanes.
A tous les adeptes d’une quelconque religion il faut répéter : croyez et éventuellement multipliez, mais foutez nous la paix, ne nous imposez pas vos interdits et vos ostentations qui n’ont pas grand chose, sinon rien à voir avec la Foi. Faut-il que l’Etat et la République soient en mauvais état pour que l’on doive rappeler à tous que la France est un Etat laïc qui respecte toutes les croyances à condition qu’elles n’empiètent pas sur l’espace public. Ce qui n’est plus le cas ; y compris quand les évêques réclament le mercredi des élèves pour le catéchisme.
Manque de tolérance ? Non, pas vraiment, mais lassitude et colère que des minorités qui fréquentent des lieux de culte m’imposent leurs rites et rêvent de les « externaliser » et de les imposer à l’immense cohorte des laïcs, qu’ils aient ou non une foi. Que les plats casher ou hallal figurent dans des magasins au même titre que le bio, soit, mais qu’ils les colonisent ou les investissent aux dépends du reste, c’est définitivement non. Un non aussi ferme que pour les déguisements vestimentaires dégradants pour les femmes.
Les mêmes qui prônent la tolérance pour ses débordements fustigent les Roms parce qu’ils sont « différents ».

pourqoi manger halal en

pourqoi manger halal en france?
ce n est pas a la france de s adapter au culture orientale , mais au peronne venu de ces pays de s adapter a la culture francaise!

Désolé votre idée ne

Désolé votre idée ne passe pas. Il y a des français souche convertit en Islam. Vous en faites quoi?

Marre de ces grandes sectes

Marre de ces grandes sectes qui veulent imposer leurs lois . Nous sommes un pays LAIC où les athées sont de plus en plus nombreux y compris chez des musulmans d'origine .

Bouhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh!!!!

Bouhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh!!!!!

La France est une

La France est une république laique, et je suis athée, je n'ai rien contre les musulmans, maic cette religion se voit trop, tout le monde à droit d'avoir la religion de son choix, hors, avec un Quick Halal, les non musulman, ou athées n'ont plus le choix, on doit manger musulman ou... musulman!!!!!
C'est inacceptable!!!!!!!!!!!!

tout le monde mange pareil un point c'est tout, sinon, allez vivre en Arabie SAoudite, ou en Afghanistan!!!!

Quick justifie son action

Quick justifie son action dans un communiqué de presse et insiste sur le fait suivant :
"Halal signifie licite, plus simplement ce qui est permis pour un musulman. La certification halal de la viande indique que la méthode d’abattage rituel a été respectée.
Cette certification est attribuée par un organisme certificateur agréé."

http://groupe.quick.fr/sites/default/files/press/pdf/Communique_de_presse_Quick_31_aout_2010.pdf

Pour ceux que cela intéresse, voici ce qu'est un abattage rituel respecté (abattoir belge, mais cela ne change rien au principe nécessaire à la certification hallal).

ATTENTION, SCENE DIFFICILE POUR LES PERSONNES SENSIBLES.

http://www.dailymotion.com/video/xba1z9_abattage-sans-etourdissement-la-rea_animals

l'abattage rituel est

l'abattage rituel est définitivement polémique...

http://www.oaba.fr/pdf/reglementations/lettre_ouverte.pdf

... même si je ne milite pas pour la défense des animaux .

hamburger halal ou pas ,

hamburger halal ou pas , coran , bible , tout à la poubelle .
Assez de ce qui détruit la santé physique ou morale des gens .



Fermer