Une grève de la faim pour gagner son pain

Les grévistes devant le siège de la commune de Hassi R'mel. Sur la banderole on peut lire "Grève de la faim entamée".

De jeunes chômeurs ont entamé depuis le 3 août une grève de la faim à Hassi R’mel, dans le Sahara algérien. Ils dénoncent une politique de favoritisme dans l’accès à l’emploi.

C’est devant le siège de la commune de Hassi R’mel, dans la Wilaya de Laghouat que les protestations ont lieu depuis presqu'une semaine. Située en plein cœur du Sahara algérien, cette commune abrite le plus important gisement de gaz naturel de tout le continent africain. Pourtant, c’est contre la précarité de leur situation économique que les manifestants protestent. Entamé par une poignée de jeunes, le mouvement a pris de l’ampleur et a gagné le soutien de la population.

Contributeurs

"Les travailleurs des autres régions bénéficient de pistons"

Youcef Boumidouna est le porte-parole du mouvement des grévistes.

Nous avons entamé notre grève de la faim le 3 août. La principale raison de notre mobilisation est le chômage. Hassi R’mel est riche en gaz naturel et pourtant nous ne sommes pas embauchés. Ce que nous dénonçons à travers cette grève et ce sit-in, c’est une politique de favoritisme : des travailleurs venus des autres régions du pays sont embauchés alors que nous vivons dans des conditions précaires.

Nous sommes tous des Algériens, nous n’alimentons aucune rancœur envers ces employés. Nous voulons juste que les promesses émises par le Président Bouteflika soient réalisées, à savoir donner la priorité de l’embauche aux jeunes travailleurs de la région. D’autant plus que les travailleurs venus d’ailleurs ne sont pas plus compétents que nous. Ils ont juste de meilleures "relations" qui leur permettent d’accéder aux faveurs des employeurs. En clair, c’est une affaire de "piston".

Nous sommes passés d’une dizaine de grévistes il y a quelques jours à trente-six aujourd’hui. Il faut dire que toute la population de Hassi R’mel s’est solidarisée avec nous. Ils ont même menacé de venir s’installer avec femmes et enfants devant le siège de la commune jusqu’à ce qu’on ait recouvert tous nos droits.

Ce passage à l’acte vient parachever tout un processus de vaines requêtes auprès des responsables locaux. Le Président de la commune tout comme le gouverneur sont actuellement en congés. Le maire nous a dit qu’il ne pouvait rien faire pour nous. Quant aux élus de notre localité, ils ne cessent de répéter que leur pouvoir est limité.

Le niveau d’éducation des grévistes varie, mais il y en a parmi nous qui sont diplômés de l’université et qui n’arrivent pourtant pas à trouver du travail. Ce que nous réclamons ce sont d’abord des postes de travail fixes. Nous appelons ensuite à ce que les autorités règlent le problème du logement, et enfin à constituer un comité indépendant pour enquêter sur la manière avec laquelle les embauches se font.

Nous espérons que les responsables sortiront bientôt de leur surdité, car la situation devient grave. Hier, cinq de nos camarades ont été hospitalisés et aujourd’hui un autre a été transporté d’urgence, son état est jugé inquiétant. Il aura fallu la médiatisation et la mobilisation de la population pour que les autorités se décident enfin à discuter avec nous : Nous avons une réunion avec quelques responsables dans les heures qui viennent.

Photos et enregistrement du sit-in devant le siège de la commune

Les grévistes devant le siège de la commune. Sur les banderoles on peut lire quelques slogans (de gauche à droite):"Non au chômage, grève de la faim" et "Sit-in pacifique et démocratique".

Un des grévistes hospitalisés.

Vidéo montrant les grévistes attendant l'ambulance qui transportera un de leurs camarades qui se trouve dans un état critique. On entend l'un d'eux déclarer qu'ils ont appelé les secours à 15h15. Ceux-ci n'arrivent qu'à 16h22.

Commentaires

un pays qui devrait être un paradis.

Avec ses ressources et le fait qu'il est indépendant depuis des décennies, L'Algérie se beau pays devrait être un paradis…malheureusement ce n'est pas le cas…de par la volonté de quelques malfaisants, comme dans la plupart des pays…

Ces mêmes malfaisants préfèrent investir dans les policiers robocops…

Cherchez quel pays, qui sur les mânes pétrolifères donne une pension à chaque citoyen…

A noter

Bonjour,

Nos excuses pour cette négligence. Il ne s'agit nullement d'un deux poids deux mesures comme le suggèrent vos commentaires mais, l'article datant de quelques jours, nous n'étions pas revenus dessus. D'ailleurs, d'autres commentaires tout aussi virulents ont été supprimés. Notre ligne est la même pour tout le monde.

haha

hahahahahhahahahhahhahaaaaaaaaaaaaaaaa

à jamais

Outrée

Je suis effectivement outrée de voir également de tels propos de haine envers les maghrébins, complètement hors de propos avec l'article ! Où est donc le modérateur ?
C'est tout bonnement scandaleux de laisser ainsi s'exprimer des personnes dont le coeur est nourri de violence et de haine envers d'autres personnes...

La france24 toujours rancunière, un demi siècle après!!!

France 24 devrait avoir honte d'avoir laissé apparaitre des postes aussi insultants envers l'Algérie. Le deux poids deux mesures, hein Monsieur France24!!!
Mes précédents commentaires sur d'autres articles ont été tout bonnement censurés, pourtant dans un langages respectueux, mais avec des idées qui ne vont pas le sens souhaité par France24...

algérie

que puis-je faire pour vous ? sophie

c est la meme chose dans tt

c est la meme chose dans tt le pays
monque d enplois stables et la cherté de la vie augment de plus en plus
le povre devien d plus en plus povre et le contrair por les riches "les méliotaires et les politiciens

L'algérie avance t-elle ?

Je trouve ça triste, c'est sûr on se demande toujours fatalement si la rente pétrolière est bien utilisée... Mais je crois que les algériens sont en général en faveur d'un régime à moitié théocratique... Il faut qu'ils en acceptent les conséquences comme le clientélisme, la corruption....

L'ânegerie avance-elle?

L'Algérie ne fera que reculer puisque nous acceptons tout, nous subissons tout, on est fondamentalement contre l'évolution, on prétend être des musulmans mais en fait nous ne cultivons que la haine, la destruction et l'hypocrisie sans parler de l'égoisme et de l'opportunisme à outrance...ni la grève de la faim, ni aucune protestation ne réglera nos problèmes car sur fond de méfiance et de suspiscion on ne croit plus à rien de bien...
Signé Dalyna

algerie

Bjr
helas cet intervenant a raison !
qui n'avance pas recule.. !!
il est certain au lieu de ressasser la colonie.. il serait plus judicieux de penser a travailler pour gagner son pain.. !
si les gouvenrants ne font rien pour obliger les entreprises ext d'embaucher les "locaux".. ceux çi n'avaient que faire obligation dés les depart des grands travaux. !
il y a 50 ans l'algerie..
il y a 50 ans la chine.
la chine etait "ras de terre".. a ce jour elle est 2 eme mondiale..?
culture..? Culte du travail l'autre culte de la priere..?
resultats.. : les chinois exportent leurs travail et technique.. !!
un = réaliste
l'autre.. idéologie au resultat nul....
la chemise blanche la cravate de diplomate les souliers vernis.. ne sont que "frime" = rien dans l'estomac !



Fermer