Les touaregs victimes de la sécheresse... et du gouvernement ?

 

Un Malien du nord devant son troupeau de bêtes, décimé par la sécheresse. Photo de Basinas.

Le nord du Mali connaît actuellement une sécheresse dévastatrice. La région de Kidal, réputée pour sa faible pluviométrie par rapport au reste du pays, est particulièrement touchée. Il n’y a plus assez d’eau pour les populations, ni pour les animaux. Selon un bilan récent de l’ONG Azhar, 90% du cheptel est menacé de mort. Dans le même temps, le gouvernement malien en profite pour écouler de vieilles graines qu'il avait en stock, sous couvert d'aide alimentaire.

À présent, les familles tentent de survivre en ralliant les villes. Dans les mémoires, la grande sécheresse de 1973-74 qui avait touché 38% de la population et tué les 2/5 du cheptel malien.

Toujours selon l’ONG Azhar, 160 tonnes de mil ont été distribuées fin avril à Tessalit, 120 tonnes à Aguel’hoc, la FAO distribue de la nourriture dans les écoles de brousse pour les femmes et les enfants. Le Sénégal et le Burkina-Faso ont aussi envoyé des vivres.

Merci à notre Observateur, Acharatoumane Moussa, pour son aide sur ce billet.

Contributeurs

"Le gouvernement a envoyé au nord d'anciennes céréales qu'il avait en réserve"

Basinas (pseudonyme) est un journaliste malien. Il vit à Kidal au nord-est du Mali.

J’ai pris ces photos le 27 et 28 avril dernier. Depuis 6 mois, le nord du Mali n’a pas connu de pluie. Les régions de Tombouctou, de Gao et surtout de Kidal à la frontière avec l’Algérie sont frappées par la sécheresse. Selon le gouverneur de la région, les bergers auraient perdu plus de 4 000 animaux notamment des brebis, des chèvres, des vaches et des chameaux. Or les Touaregs qui peuplent cette région dépendent de ces animaux pour leur survie. Le lait et la viande dont se nourrissent essentiellement les Touaregs commencent à manquer et de nombreux cas de malnutrition, notamment chez les enfants, ont déjà été signalés.

À son habitude, le gouvernement a fait appel à l’aide et aux dons. Des organisations gouvernementales et non gouvernementales ont répondu favorablement à sa demande en envoyant des aides financières ainsi que du fourrage et des céréales notamment du mil. Les aides alimentaires ont été centralisées dans la capitale Bamako au sud du pays.

Mais un ami douanier à Mopti, à 650 km de Bamako, m’a affirmé que les camions chargés de céréales sont partis de sa ville et non de la capitale. Le gouvernement aurait stocké les nouvelles graines à Bamako et envoyé au nord des céréales plus anciennes qu’il avait en réserve. Cette attitude de la part du gouvernement ne surprend pas. Les habitants du nord, notamment les Touaregs, font régulièrement face à des attitudes discriminatoires que ce soit dans la distribution des aides ou à l’embauche."

Aguel'hoc en pleine sécheresse

Notre Observateur nous a fait parvenir des photos d'Aguel'hoc qu'il a prises fin avril.

Commentaires

je craint que le

je craint que le gouvernement ne garde tout l'argent pour lui ...

Mali

Mes pas m'ont amené à Kidal....
Déjà, en 2006 il n'y avait guère d'eau;
Dans ce pays tout le monde fore, les libyens, les chinois, les français et d"autres....
L'eau est de plus plus en profondes et d'une qualité incertaine;
Pauvre peuple qui qui ne pourra plus vivre dans son univers le désert
Quid de demain, du reflux des touaregs vers le centre du Mali pour vivre et manger.M
Combien de conflits ethniques en préparation sous les yeux du Monde.
Bien sure il y a de l'or et du pétrole dans cette région. ces richesses attisent bien des convoitises, mais je doute qu'elles profites aux hommes bleus.
Trop libres, trop fière, enfin trop...des hommes des vrais qui ont le sens de la vie et de l'hospitalité et de la tolérance.

Les touaregs au Mali

A l'international, on ne s'émeut que des touaregs au Mali. On les considère comme des victimes alors qu'il n'en est rien. Ils sont victimes de quoi?
Se considèrent-ils comme étant des maliens à part entière? Essaient-ils de s'en sortir?
Au Mali la sécheresse touche toute la population et notamment le Nord du Mali. Il a fait constamment chaud au Mali tout le long de l'année. Même les périodes de l'année(novembre-février) où il faisait froid(10-15°), il a fait chaud, très chaud. Personne n'a été épargnée. Le sud aussi a été très affecté par ce problème.
Souvent dans le sud, lorsqu'il y a des problèmes de famine, les ressortissants de cette zone se mobilisent pour apporter de l'aide: nourritures etc..car ils se savent maliens et ils essaient de se prendre en charge et ils n'attendent pas tout du gouvernement.
Dans le nord, il n y a certes pas que des touaregs. Mais parlons des de ceux-ci, de ceux-là qui ne savent pas de quel bord ils sont. Maliens? Algériens? Nigériens? Ceux qui changent de bord selon leurs envies, n'essaieront pas d'avoir une issue favorable à leur situation. Comment peuvent-ils financer des armes alors qu'ils meurent de faim, c'est ahurissant!!
Au Mali, les gens n'attendent pas grand'chose du gouvernement. Ce problème ne touche pas que les touaregs.
Pour terminer, arrêtez de dissocier le Nord du reste du pays. ça fait partie intégrante du Mali. Les touaregs qui sont des maliens vivent comme les autres maliens.

Je pense que le problème se

Je pense que le problème se situe au niveau des mentalités. Les gens savent depuis longtemps que la terre est dans un cycle de changement climatique prononcé. Alors que chacun d'eux peut faire quelque chose, ils attendent tout du gouvernement. Si ils avaient commencer par vendre une partie des animaux, ils auraient pu sauver l'autre partie. Il faut de plus en plus être stratégique

les touaregs victimes de la secheresse et du gouvernement

Moi je pense le contraire, pour que les mentalités évolue il faut d'abord quelles soit informer par rapport a une question pour avoir des prises de positions. Si toi tu sais par le bien de nouvelles technologies que le climat change, moi mes parents qui vivent dans le Sahara n'en savent rien, et quand vous avancer une hypothèse please ne la généraliser pas car le monde n'est pas au même point d'information.

moi pour rien au monde je ne vendrais mon troupeau pour quoi que se soit, car je vie de ça, et s'est ce qui fait mon existence et je sais que je peux continué a vivre ainsi si on respectais ma manière de vivre et me laisser la liberté de définir mon devenir, je pense que tout cela peut être éviter sans problème, ne vous faite pas a promotion de la disparition du nomadisme pastoral, car il est intouchable, tout ce que tu peux imaginer comme bonheur s'y trouve!

Wassalamahaleikoum

liban non

il faut arrêter lindustrie de l'or et le coton partout en afrique

Les touaregs victimes de la sécheresse... et

C'est absurde le contenu de cet article. La secheresse au sahel est connu de tout le monde dire que le gouvernement ne fait releve d'une absurdite totale. Combien de milliard de francs CFA sont investi chaque annee dans l'elevage. Il faut que les pastoralistes Africains sachent que le mode d'elevage prestige n'a plus sa place dans cette zone soumise a une secheresse sans precedent. J'etais au Kenya recemment labas la situation est pire qu'au Nord Mali. Il est temps que les Maures, les touaregs, peulhs meme les massai comprennent qu'ils doivent aller au destockage de leur betail. Les risques climatiques s'accentuent d'annee en annee.

les touaregs victimes de la secheresse et du gouvernement

Se qui est absurde s'est ce que vous raconté, les milliards dont vous palier si bien, je suis bien curieux de te voir partir a kidal pour nous les montré, tu sais on ne parle plus par plaisir aujourd'hui, et quand il y a une vérité il faut la reconnaitre même si elle fait mal, car cette sécheresse était prévisible il y a une année de cela, et aucune précaution de la part de nos autorité pour éviter cette catastrophe, même une sensibilisation au près des nomades pour juste les informer par rapport a cette sécheresse, mais rien. Nous sommes tous des maliens, mais reconnaissez que vos ne parliez de nous que quand vous avez besoin de fonds pour construire les villas de la sécheresse a Bamako, car s'est ça la realiter et le monde entier est au courent.

Donc nous dire d'abandonner notre élevage, moi je pense que se n'est pas une solution, essayer plutôt d'aider un peu ses nomades a sauvegarder ce qui peut l'être encore aujourd'hui, et ne vous étonner pas qu'on s'apprend au gouvernement, car si les touaregs subissent toutes ces injustices s'est bien de sa faute, il faut dire les choses telles quelles sont, quand il y a un désordre dans une famille le premier responsable s'est le chef de famille, et le chef de famille du grand mali s'est bien son gouvernement, et il doit répondre aujourd'hui face a cette catastrophe?

meilleurs Messages et bonne compréhension

Moussa AG

Salut mon frère je veux

Salut mon frère je veux juste vous dire que ce qui arrive à nos parents du nord est déplorable mais ils doivent s'adapter aux effets du changement climatique bien sur avec l'aide du gouvernement.Comprenez aussi qu'ils ne doivent pas tout attendre du gouvernement.La région de Kidal a la chance d'avoir l'aide de l'état ,il y a des familles au sud du Mali qui boivent seulement l'eau turbide et dorment.Les éleveurs doivent s'orienter de plus en plus vers l'élevage moderne changement climatique oblige.

commentaire sur l'article

je suis dzl du contenu de cet article dire que le gouvernement n'a rien fait c'est n'est pas serieux du tout. la region de kidal est la seule a beneficier de l'appui de l'etat et ses partenaires. je suis d'acord que la nature n'est agreable et difficile a vivre mais c'est un cas general presque les quatres regions du nord Mopti timbouctou gao et kidal sont tres chaud cette annee . c'est le resultat des changement climatique et les pechés des hommes.
et ce que nos parents eleveurs et nomades doivent comprendre l'elevege de prestige s'est fini ok il faut vendre les animaux et invertir dans autres chose.
Si non soiyont honete dans les propos ok
je me souvien a la derniere rencontre avec les autorites malienne ils ont declaré betement que certaine commune ne sont pas en situation de crise alimentaire mais de crise economique. dons ne necessite pas un aide alimentaire.
Ils racontent des fouteses quoi les gens ont faim ,il faut le dire et le chanter s'il le faux mais c'est pas seulement les touregs c'est tous les populations du Nord ok



Fermer