Elle filme l’arrestation musclée d’une étudiante

Lorsque les policiers entrent dans la salle de classe pour interpeller une étudiante, Anna Bassett sort son téléphone portable et filme la scène.

L'intervention s'est passée le 15 mars dans une classe de l'Université de Milwaukee, dans le Wisconsin (nord des Etats-Unis). La jeune femme qui se fait interpeller, Robyn Fost, a ensuite été poursuivie en justice pour conduite violente. De nombreux internautes américains considèrent que l'interpellation était démesurée. D'autres affirment que la police aurait agi différemment si l'étudiante n'avait pas été afro-américaine.

Contributeurs

L'étudiante : "'Je ne bouge pas, il va falloir que vous me fassiez sortir de force"

"Ceux qui affirment qu'elle a été maltraitée parce qu'elle est noire sont écœurants"

Anna Bassett est étudiante à temps partiel à l'Université de Milwaukee. Elle a posté cette vidéo le 17 mars sur YouTube.

Le professeur [Kathleen Foley-Winkler] revenait sur l'examen que nous avions passé deux semaines auparavant. Elle venait de nous dire que nous devrions attendre encore un peu pour connaître nos résultats. Mais cette fille ne l'entendait pas de cette oreille.

Elle s'est excitée pendant 30 minutes ; je n'ai enregistré que la fin. Elle était agressive et injuriait tout le monde. A un étudiant qui lui demandait de s'assoir elle a jeté une bouteille en pleine figure. La professeur a dit qu'elle allait appeler la police et j'ai commencé à filmer. La police est arrivée cinq minutes plus tard. Quand ils sont entrés, elle s'est encore davantage agitée.

Je ne pense pas que la police soit allée trop loin et il me semble que les charges retenues contre l'étudiante sont justifiées. Elle s'en est même bien tirée, je trouve. Je ne sais pas ce que l'université va décider, mais je n'ai pas envie de la recroiser. Sur YouTube, des gens m'ont avertie qu'elle me cherchait.

Ceux qui affirment qu'elle a été maltraitée parce qu'elle est noire sont écœurants. Je suis absolument certaine que les policiers auraient agi de la même manière avec un autre étudiant, quelle que soit sa race.

L'Université de Milwaukee compte 23 000 étudiants. Nous avons besoin de la police, pas uniquement d'agents de sécurité. La police du campus [qui emploie 43 officiers à plein temps, ndlr] est une extension de la police municipale, ils sont donc munis de pistolets. Mais je ne me rappelle pas qu'ils s'en soient jamais servis. Leur travail au quotidien, c'est de repérer les mineurs qui boivent de l'alcool, ou qui fument des joints, ce genre de choses...

Je pense que dans l'ensemble les étudiants sont d'accord avec moi. J'ai été plusieurs fois félicitée pour la vidéo que j'ai tournée."

Commentaires

agression d`une etudiante.

Je pense que la police n`est pas venue de son chef. Encore faudrait il savoir que l`ecole est un lieu d`apprentissage de bons comportements et non un lieu de manifestation de mauvais caracteres. Il serait d`une part mieux d`intaurer l`etude de l`education civique au superieur. Les parents ont aussi leur part de responsabilite car l`education d`un enfant ne se limite pas seulement a l`ecole mais aussi a la maison. Ce genre de comportement doit etre visible qu`au primaire et non au superieur compte tenue de leur maturite civique. Je veux que les etudiants soient des models car ils sont deja les cadres du pays.

waoh !! c'est le mot que je

waoh !! c'est le mot que je ai trouvé à dire apres avoir lu quelques commentaires sur ce sujet trs passionnantes toujours l'eternel question du racisme
tout d' abord laissez-moi vous dire que internet est un outil fabuleux c'est en quelques sortes un psychatre jai remarque que les gens dans la vrai vie de tous les jours ne se dechainent pa quan il s'agit du racisme chacun controle ses mots mais une fois sur le net les gens lachent vraimen leurs sales idees deformees qu'ils on ds leur tete.
en tant que jeune africain residant dans un pays ou il cotoie le racisme
les blancs ou tout autres ont la trouille , le jour ou l 'homme noir va depasse de vos pauvres cliches bidon la vous auriez du souci a se faire
je pense que le racisme va aller dans l autre sens mais si ca existe meme maintenant
tout simplement je veu dire a mes freres les gars ces blancs n'ont rien pour nous , on n est pa nos parents et nos aieux nous on sait que ce vous valez
le monde change et l'etre humain aussi

Pfff pour les noirs, le

Pfff pour les noirs, le racisme est toujours une bonne excuse pour avoir le droit de tout faire!

Un grand bravo pour cette superbe intervention, ferme et parfaitement maîtrisée de la police américaine!

surement tu dois etre fruste

surement tu dois etre fruste pr reagir de la sorte
les noirs vont de l'avant mais avec leurs moyens limites
la machine est en marche tu va te retrouver en bas de l 'echelle sociale
haha

je pense qu'il faut cesser

je pense qu'il faut cesser ces genres de commentaires

Ne généralise pas, ça

Ne généralise pas, ça marche pour certains d'accord mais pas tous, et d'ailleurs tu retrouves ce genre d'excuses dans chaque communauté qu'elle soit juive, noire, arabe ou blanche. Tout dépend du lieu et de la personne. Ce genre de commentaire est vraiment inutile.

Une vidéo qui trahit le moi profond raciste de son auteur ?

"Le professeur [Kathleen Foley-Winkler] revenait sur l'examen que nous avions passé deux semaines auparavant. Elle venait de nous dire que nous devrions attendre encore un peu pour connaître nos résultats. Mais cette fille ne l'entendait pas de cette oreille. Elle s'est excitée pendant 30 minutes"
Des questions:
Existe-t-il selon la législation de l'université un délai pour proclamer les résultats et délivrer les étudiants de l'angoisse de l'attente?
Le professeur connaît-il un peu de la personnalité de son étudiante et aurait-il agit délibérement pour la mettre en colère?
Les résultats de cet examen sont-ils liés à un projet de l'étudiante?
Pourquoi l'auteur de la vidéo n'a-t-elle commencé à filmer qu'avec l'arrivée de la police comme si cette arrivée était un élement qui donnait un sens à l'évènement ou un sens qui lui manquait?On peut soupçonner l'auteur de la vidéo d'avoir longtemps souhaité du mal à cette autre étudiante car l'intérêt nouveau déclenché en elle par l'arrivée de la police révèle a révélé son manque d'amour profond pour cette étudiante et le désir de la voir être un jour coupable de quelque chose et punie avec la plus grande sévérité.Elle s'enfonce davantage dans son témoignage quand elle écrit"Je ne sais pas ce que l'université va décider, mais je n'ai pas envie de la recroiser"A mon avis, ce n'est pas l'arrestation qui est grave et à condamner avec autant de force,mais l'attitude et les propos de l'auteur de la vidéo.Si elle a reçu des félicitations, elle sait qu'il y a en elle quelque chose qui n'est pas du tout beau pour tout le monde.
Si cette fraction de la police américaine n'est pas raciste,l'auteur de cette vidéo est profondément suspecte de racisme.Cette vidéo est donc plus condamnable que les faits qu'elle a voulu mettre à jour.

bravooooooooooooo

bravooo guejo quelle belle analyse!!! tu as fait une vraie dissertation, cette fille qui a commence a filmer qu'a la venue de la police a certainement une grande mechancete dans son ame envers cette fille dont elle ignore la personalite les motivations les projets lies a cet examen comme tu l'as si bien dit, l'auteur de ctte video est allee tres vite en besogne et tirer des jugements et conclusions, c'est certainement elle qui a l'ame du raciste...

La tentation du racime imaginaire

@ Guejopaalgnane.

J’écrivais dans l’un de mes précédents commentaires : « Le problème avec les accusations de racisme, c'est qu'elles sont devenues tellement fréquentes qu'elles en perdent toute crédibilité. Au point où le véritable racisme finit par se fondre dans toutes les fausses dérives racistes et d'en devenir invisible ». Vos propos sont l’illustration parfaite de ce que je voulais dire.

La vidéo montre clairement une étudiante agressive, qui nuit volontairement, et au mépris de toutes les conventions sociales, au bon déroulement du cours. L’enseignante tente de la raisonner afin de poursuivre son enseignement, et finit par avoir recours à l’intervention de policiers lorsqu’elle constate que l’étudiante n’entendra pas raison.

Les faits sont clairs. Et pourtant, vous procéder à une incroyable distorsion de la réalité en suggérant que l’enseignante aurait volontairement retardé la remise des notes dans le seul but de provoquer cette étudiante, qu’Anna Bassett serait « profondément suspecte de racisme », que les policiers seraient possiblement racistes eux-mêmes (vous laissez planer le doute en introduisant le terme « si »). Si on poursuit un peu ce raisonnement, l’ensemble de la classe était probablement raciste également, puisque personne n’est intervenu en faveur de l’étudiante arrêtée?

La communauté noire internationale se doit de sortir de cette spirale paranoïaque et de voir du racisme partout. À mesure que nous sommes accusés de racisme à tort et à travers, nous finissons par le subir comme une agression. Et cette agression finit par se transformer en ressentiment contre la population Noire, ce qui crée une division inutile entre Blancs et Noirs. Ne pourrions-nous pas travailler de concert à lutter contre le véritable racisme, contre la véritable ségrégation, plutôt que de voir du racisme là où il n’y en a pas?

Laisser-moi tenter de répondre à certaines des questions que vous poser :

Il existe certainement une législation régulant la remise des notes. Mais je sais fort bien que des délais de remise de note dans les universités, il y en a souvent, pour un ensemble de raisons tout à fait légitimes. C’est frustrant, mais les étudiants apprennent à vivre avec, comme n’importe quel citoyen bien éduqué apprend à gérer les petites misères de sa vie.

L’étudiante avait vraiment besoin de ses notes dans un délai restreint? Elle aurait pu rencontrer son enseignante hors des heures de cours et prendre un arrangement privé avec elle. Si l’enseignante avait refusé un tel arrangement, il existe des médiateurs dans les écoles pour régler de tels problèmes.

Anna Bassett a commencé à filmer seulement à l’arrivée des policiers? Normal. Les jeunes aiment capter tout évènement exceptionnel qui leur arrive. Une arrestation en direct constitue un tel évènement et ne pouvait que titiller la fibre journalistique de notre Observatrice. Ou sa fibre « voyeuriste » si vous préférez. Aucun besoin d’impliquer le racisme ici.

patrick-l-existentialiste

vous vs justifiez vous etes racistes

VOUS N'ETES QU'UNE BANDE D'IGNORANTS

Existe-t-il selon la législation de l'université un délai pour proclamer les résultats et délivrer les étudiants de l'angoisse de l'attente?
Le professeur connaît-il un peu de la personnalité de son étudiante et aurait-il agit délibérement pour la mettre en colère?
Les résultats de cet examen sont-ils liés à un projet de l'étudiante?
Pourquoi l'auteur de la vidéo n'a-t-elle commencé à filmer qu'avec l'arrivée de la police comme si cette arrivée était un élement qui donnait un sens à l'évènement ou un sens qui lui manquait?On peut soupçonner l'auteur de la vidéo d'avoir longtemps souhaité du mal à cette autre étudiante car l'intérêt nouveau déclenché en elle par l'arrivée de la police révèle a révélé son manque d'amour profond pour cette étudiante et le désir de la voir être un jour coupable de quelque chose et punie avec la plus grande sévérité.Elle s'enfonce davantage dans son témoignage quand elle écrit"Je ne sais pas ce que l'université va décider, mais je n'ai pas envie de la recroiser"A mon avis, ce n'est pas l'arrestation qui est grave et à condamner avec autant de force,mais l'attitude et les propos de l'auteur de la vidéo.Si elle a reçu des félicitations, elle sait qu'il y a en elle quelque chose qui n'est pas du tout beau pour tout le monde.
Si cette fraction de la police américaine n'est pas raciste,l'auteur de cette vidéo est profondément suspecte de racisme.Cette vidéo est donc plus condamnable que les faits qu'elle a voulu mettre à jour.



Fermer