Un ministère égyptien élit domicile… dans une synagogue

Fonctionnaires à leurs bureaux, à l’intérieur de la synagogue. Photo : Mostapha Hossein.

Dans un quartier populaire situé dans l’est du Caire, des fonctionnaires du ministère de la Solidarité sociale travaillent au milieu des inscriptions hébraïques et des étoiles de David. L’administration a en effet choisi de s’installer… en plein cœur d’une synagogue !

Jusqu’à la révolution de 1952 qui porta Nasser au pouvoir, le quartier de Hadayeq el-Qubba, où se trouve cet ancien lieu de culte - non loin du palais du roi Farouk -, abritait la bourgeoisie cairote et étrangère.

La communauté juive égyptienne, forte de plus de 75 000 personnes avant la création de l’État d’Israël en 1948, comptait en 2004 moins d'une centaine de membres.

Contributeurs

"Au Caire, seules 13 des 29 synagogues qui existaient avant 1952 sont encore des lieux de prière"

Le blogueur Mohamed el-Dahshan a récemment publié, avec la journaliste Lina Atallah, un billet sur cette synagogue.

Une amie journaliste m’a parlé de cette synagogue. Nous nous y sommes rendus début décembre. Une trentaine de fonctionnaires du ministère de la Solidarité sociale prenaient leur petit déjeuner traditionnel. Ils nous ont raconté qu’ils occupaient les lieux depuis une douzaine d’années, mais ne connaissaient pas l’histoire de la synagogue.

Nous avons alors enquêté dans le quartier. Les voisins se souvenaient que le bâtiment avait abrité une synagogue jusque dans les années 1960. Puis, les autorités s’en seraient saisies, transformant l'édifice en une crèche publique d'abord, puis en un bureau du Parti national démocratique, et enfin en une antenne du ministère de la Solidarité sociale. Des inscriptions sur les murs extérieurs témoignent de cette transformation successive.

On peut lire sur l’inscription murale, à droite de l’image : Assemblée générale des crèches - Gouvernorat du Caire - Crèche "Al-Wayli" 1. Photo : Mostapha Hossein.

Une pancarte du Parti national démocratique, à l’entrée de l’ancienne synagogue. Photo : Mostapha Hossein.

Sur le mur extérieur de la synagogue, deux pancartes de l’antenne du ministère de la Solidarité sociale, à Hadayeq el-Qubba. Photo : Mostapha Hossein.

Nous avons tenté de contacter le gouvernorat du Caire pour mieux comprendre le statut juridique de cet ancien lieu de prière, mais nous n’avons pas eu de réponse. Seul un fonctionnaire nous a confié, sous couvert d'anonymat, que les autorités avaient mis la main sur ce bâtiment car il n’avait pas de propriétaire connu.

Nous avons ensuite discuté avec Carmen Weinstein, la présidente du Conseil de la communauté juive en Égypte. Selon elle, cette synagogue a été construite par les Adda, une riche famille qui a fait fortune dans le secteur bancaire et le commerce de tissus, dans les années 1940. Mais tous ses membres ont quitté le pays depuis des décennies. Il faut savoir que de nombreuses familles juives nanties ont émigré après la révolution de 1952 et l’agression tripartite de 1956 [date de l'intervention militaire menée par la France, Israël et la Grande-Bretagne sur le canal de Suez, après sa nationalisation].

Notre billet a suscité l’intérêt et l’étonnement de quelques personnes, mais c’est surtout l’indifférence qui prévaut au Caire sur ce genre de sujet, une ville où seules 13 des 29 synagogues qui existaient avant 1952 sont encore des lieux de prière."

À l'intérieur de l'ancienne synagogue

Verset de la sourate Al I’mran accroché sur l’un des murs de l’ancienne synagogue. Photo : Mohamed el-Dahshan.

 À l'intérieur de l'ancienne synagogue. Photo : Mohamed el-Dahshan.

Poster de Nasser collé sur l’inscription hébraïque "La porte des justes". Photo : Mohamed el-Dahshan.

La coupole centrale de la synagogue. Photo : Mohamed el-Dahshan.

Les bureaux des fonctionnaires du ministère de la Solidarité sociale. Photo : Mohamed el-Dahshan.

Commentaires

Synagogue

J'ai étais surpris de revoire cette synagogue que j'ai fréquenter assuduement pendant ma jeunesse.Mon Grandpère étais le "Gabay" de cette synagogue,il s'appelais Litmann Braustein.
Ronald Harari
São Paulo,SP Brésil

Une sourate bien choisie

Afficher la sourate Al I'mran dans une synagogue au Caire n'a rien d'un hasard.

http://fr.assabile.com/quran/surat-003-aal-e-imran.htm

Afficher cette sourate dans une synagogue égyptienne c'est un peu comme placarder les caricatures du prophète dans la grande mosquée de Jérusalem ...

sinagoga,il cairo

ha tutta l'aria di Essere un'esproprio. Senza etica e morale sotto da sola per la Loro curiosi, a metà spiace, dall'egitto si è visto di meglio

Je pense que ceci reflète

Je pense que ceci reflète le même comportement dans tous les pays arabes et musulmans envers la communauté juive!! Et si vous voulez savoir plus ,je serai prêt à vous exposer des enquêtes concrètes dans d'autres pays arabes..



Fermer