Dix ans après Copenhague, seront-ils "désolés" ?

Le président de la France, Nicolas Sarkozy. © Greenpeace/Christian Åslund 

A l'aéroport de Copenhague, les passagers sont accueillis par une série d'affiches de ce type. De quoi le président Sarkozy sera-t-il désolé en 2020 ? D'avoir échoué sur le dossier du réchauffement climatique dix ans plus tôt, au sommet de Copenhague.

Les dirigeants de 191 pays ont été invités au sommet des Nation unies sur le changement climatique qui se déroulera entre le 7 et le 18 décembre dans la capitale danoise. Jusqu'à aujourd'hui, 67 chefs d'Etat ont confirmé leur présence.

Barack Obama, le président des Etats-Unis. © Greenpeace/Christian Åslund   

La chancellière allemande Angela Merkel. © Greenpeace/Christian Åslund  

Le présient du Brésil, Luiz Inacio Lula da Silva. © Greenpeace/Christian Åslund 

Contributeurs

"Ce que nous demandons à Brown, Sarkozy, Merkel et tous les autres dirigeants européens, c'est de faire pression sur Obama"

Martin Lloys est le responsable de Greenpeace International à Amsterdam.

Pour cette campagne, nous avons choisi les chefs d'Etat que nous sommes sûrs de voir au sommet. Ce qui explique par exemple que Hu Jintao ne soit pas dans la liste. Ce que nous souhaitons, c'est qu'ils se voient sur les affiches en arrivant au Danemark.

Nous sommes déçus de l'attitude de la France vis-à-vis des pays en développement. La politique française a été de ne pas les aider du tout, mais de leur demander beaucoup. Nous pensons que la France devrait leur offrir un vrai soutien et des financements pour qu'ils puissent atteindre leurs objectifs. La France n'a pas beaucoup avancé non plus. Son taux d'émission de carbone a seulement baissé de 5 % depuis 1990, contre 17 % au Royaume-Uni.

Le Royaume Uni a, c'est vrai, réalisé quelques avancées. Gordon Brown a pris des initiatives pour que le débat devienne international, mais son gouvernement a récemment évoqué l'idée de construire des centrales alimentées au charbon. Et on a du mal à croire que le pays fait des efforts pour limiter ses émissions de carbone et pour empêcher le réchauffement climatique quand, en parallèle, il investit dans le charbon.

Ce que nous demandons à Brown, Sarkozy, Merkel et tous les autres dirigeants européens, c'est qu'ils fassent pression sur Obama, qui nous a vraiment laissé tomber. Il ne viendra d'ailleurs pas au même moment que les autres chefs d'Etat, ce qui signifie qu'il n'aura l'occasion de négocier avec aucun d'entre eux [Obama a annoncé plus tard qu'il viendrait finalement au même moment que les autres chefs d'états le 17 décembre.] 

La première chose que les Etats-Unis doivent faire, c'est prendre ce problème au sérieux. Leur proposition de réduire leurs émissions de carbone de 4 %, sur la base de 1990 n'est absolument pas suffisante. L'Union européenne a proposé de baisser de 20 à 30 %, le Japon de 25 % et la Norvège de 40 %. Nous avons besoin d'une baisse de 40 % du groupe des pays industriels pour qu'il y est un impact.

Nous sommes bien plus satisfaits de la façon dont les pays en développement envisagent cette rencontre. Ces dernières années, ils ont fait des propositions ambitieuses. La Chine a dit qu'elle réduirait de 40 à 45 % l'intensité de ses émissions de carbone [l'intensité carbone se définit par la quantité de gaz à effet serre rejetée par point de PIB, ndlr] d'ici 2020. Ce qui est un bon début pour lancer des négociations. L'Inde vient d'annoncer qu'elle envisageait, elle, une réduction de 20 à 25 %. Le Brésil et l'Indonésie ont aussi proposé une baisse de leurs émissions, ainsi que des réductions significatives de la déforestation. C'est assez gênant de se dire que les pays riches n'ont apparemment pas la volonté d'en faire autant."

Le Premier ministre britannique, Gordon Brown. © Greenpeace/Christian Åslund

Le Premier ministre polonais, Donald Tusk. © Greenpeace/Christian Åslund

Le Premier ministre espagnol, Jose Luis Rodriguez Zapatero. © Greenpeace/Christian Åslund

Le président de la Russie, Dmitri Medvedev. © Greenpeace/Christian Åslund  

Le Premier ministre canadien, Stephen Harper. © Greenpeace/Christian Åslund  

Le Premier ministre australien, Kevin Rudd. © Greenpeace/Christian Åslund  

Commentaires

Question à M. Lloyd

Est-il vrai, comme on me l'a affirmé lors d'une formation, que le principal apporteur de fonds de Greenpeace (France ou Europe?) n'est autre que TOTAL ?

Voyez "Chomsky et compagnie"

Voyez "Chomsky et compagnie" des Mutins de Pangée. A tous ceux qui laissent ces commentaires grotesques sur le réchauffement, la désinformation ...

alexandros grigoropoulos andreas

pensées à sa famille.

je demande à l'ensemble des occupants actuels de la Grèce de cesser toute manifestation. maintenant, il faut vous préparer à m'accueillir un jour non ?

le flic

autre chose : à copenhague, tout le monde va être à poil dans le sauna ? on peut avoir des photos ?

ben laden

et la trace du compte bancaire de son fils vous l'avez toujours ? ou bien vous l'avez perdu également

je pense que la pensée a quitté la france pour très longtemps, elle ne reviendra pas, elle est partie
dites bye bye
laîka elle, elle était laïc ?

tatiana mosso

c'est elle apôtresse et présidente de guinée, évidemment, le général de l'ombre, si toumba veut la vie, toumba doit toumber le général. ensuite : troupe de guinée, on enlève le beret rouge doucement on le pose parterre doucement, on remet toutes les armes, ensuite on s'occupera de chacun de vous, on ne vous tuera pas

ensuite sir richard branson, i've given you a chance.. what have you done ? rubbish

sheitan

sirry, i was wrong : exit

everything you have, it's not yours anymore, you look like a zero now you like zeros hein ? yeah i know don't lie, liar

now ; here's what you have : a last flight to hell : australia,

to kim jong 2 : accept anything uva propose, i'm verey, very angry and hungry yes, i have to first sneef all the border lines,

hani ; je la connais ?

ao

"réchaud"

ras le bol de leurs cinémas sur le réchauffement on dirait des pénitent religieux qui se flagelle en nous répétant leurs litanies,tout çà pour culpabiliser les couillons que nous somment et nous raquettes davantage pour leurs propre compte ,"car ils s'en foute royalement du prétendue réchauffement"
si cela serait réel ils se bougerait avec plus de conviction et non pas "pare la force des choses"si leurs vie ou descendance serait en jeux ils y mettrais plus de conviction dans leurs actes.

une chose et sur le niveau de vie atteins par la société occidentale"consommation folle " ne peu être étendue a tout l'humanité "trop de monde" sans problèmes pour le future ..

quoi que ... ils essaient de résoudre ça en répandent des virus et autres maladie qu'ils nous concoctent dans leurs laboratoires et disséminent a travers le monde c'est génial hein??? " grippe A dernier arriver sur le marcher merci a nos "grand dirigeant".

En fait il n'y a que les

En fait il n'y a que les gens peu ou pas instruits ou de mauvaise fois qui nient la responsabilité de l'homme dans le réchauffement climatique et ses consequences calamiteuses voir fatale pour la survie de l'espece humaine.

Laissez les specialistes s'exprimer sur le sujet svp, l'heur est grave, la désinformation telle que vous la pratiquez, en mélangeant tous et nimporte quoi est quasi criminelle sur un sujet aussi grave.

¤La vraie valeur d'un homme se détermine d'abord en examinant dans quelle mesure et dans quel sens il est parvenu à se libérer du Moi.
¤Albert EINSTEIN - Comment je vois le monde

le mouton a tord de faire confiance.....

donc pour toi ce qui ne sont pas de ton avis ne son que des abrutis inculte ??
IL y a aussi des "spécialistes" qui mette en doute la réel responsabilité de l'homme dans le réchauffement ce sont aussi des abrutis ??
quand des "spécialistes "nous explique que (le nuage de tcherno n'est pas passer par la France ).....
quand le sang contaminée ne l'était pas.....etc etc et après on devrait croire une partie seulement de "spécialiste"

donc OUI on assiste a un changement dans "nos habitudes climatique",rien n'est éternel le monde change a nous de nous adapter.
le "changement " au cours des siècles voire millénaires a fait que ,c'est comme ça. il faut agir OUI mais arrête de culpabilisé les personnes ce n'est pas en culpabilisant tout le mondes qu'ils aurons une adhésion réel et productive des population a quelque action que se soit.

Au dire de certains "spécialiste" on aurait dû se diriger ver un nouvelle âge glacière...

¤La vraie valeur d'un homme se détermine d'abord en examinant dans quelle mesure et dans quel sens il est parvenu à se libérer de ..."SA BETISE".
¤....moi - Comment je vois le monde

Albert EINSTEIN - une phrase qui luis est attribuer (de mémoire)
IL y a deux chose d'infini dans le monde ;l'univers et la bêtise humaine,mais pour l'univers j'ai un doute. :)

bonne nuit.

Comme les "spécialistes"

Comme les "spécialistes" qui affirmaient dans les années 80 que les réserves de pétrole allaient être épuisées en l'an 2000? Alors qu'aujourd'hui ils arrivent même plus à l'estimer tellement les réserves sont importantes?

Faut arrêter avec ce terme de "spécialiste" utilisé à toutes les sauces...

de toutes facons les

de toutes facons les "specialistes" sont toujours la solde de lobby industriels et financiers alors ...
c'est claire que sa fait perdre toute credibilité au milieu scientifique malheureusement



Fermer