La douche "à 245 772 euros" de Nicolas Sarkozy fait polémique

Selon le député socialiste René Dosière, le président français se serait offert une douche à 245 772 euros, qu'il n'aurait d'ailleurs jamais utilisée. Une information pas tout à fait exacte, mais qui relance la polémique sur les dépenses somptuaires de l'Elysée sous Nicolas Sarkozy.

Le rapport  de la Cour des comptes sur la présidence française de l'Union européenne (UE) au second semestre 2008 a listé de nombreuses "dérives" dans les dépenses engagées par l'Elysée. Parmi celles-ci, l'organisation du sommet de Paris pour l'Union pour la Méditerranée, qui s'est tenu le 18 juillet 2008, serait un "record". Le rapport cite, entre autres, les frais de bouche exorbitants du dîner, qui aurait coûté la bagatelle de 1,07 million d'euros pour 200 personnes, soit 5 362 euros par convive. Le site Mediapart publie, par ailleurs, la liste de toutes les dépenses jugées indispensables par l'Elysée, parmi lesquelles l'installation d'un nouveau système de climatisation du Grand Palais pour 653 703 euros. 

Mais aujourd'hui la polémique s'enflamme autour d'une douche ultra-équipée, avec jets multidirectionnels, radio et siège intégrés, installée dans un bureau présidentiel aménagé dans le Grand Palais spécialement pour l'occasion. C'est le député socialiste René Dosière qui a mis de l'huile sur le feu, en dénonçant notamment "l'installation - pour 4 heures ! - d'une douche à l'usage du président, pour un prix de 245 772 euros". Une information appuyée par des photos de la douche princière.

 

 

Ce photos ont été publiées par le site d'informations Mediapart, qui les a récupérées auprès d'ouvriers ayant participé à l'aménagement du Grand Palais en vue du sommet. D'après ces ouvriers, la douche n'a pas été utilisée, car ni le ballon d'eau chaude, ni le système de récupération des eaux usées, qu'ils ont démonté quelques heures après, n'avaient servi.  

 

 

Devant la polémique Eric Woerth, le ministre du Budget, a tenté de calmer les esprits en expliquant que les 245 772 euros correspondaient à l'ensemble de la zone bureau du Grand Palais, soit huit bureaux, ce que confirme l'hebdomadaire le Nouvel Obs. Le ministre affirme que cette douche n'était pas spécifiquement celle du chef de l'Etat, ajoutant que "l'Elysée est seulement à deux pas".

 

Le salon présidentiel amenagé au Grand Palais pour Nicolas Sarkozy. Photos : Mediapart
Contributeurs

Commentaires

diffamez, diffamez, il en restera toujours quelque chose...

Je suis surpris que France24 publie des "informations" manifestement tronquées, voire parfaitement fausses, sur ce soi-disant abus qui permettrait de mettre en évidence la gabegie existant au sommet de l'Etat pendant que le peuple doit se serrer la ceinture (LOUIS XVI et MARIE-ANTOINETTE EN 1989?). Il suffit de lire le rapport de la cour des comptes sur ce passage ou d'avoir écouter son président à la radio commenter cette affaire pour comprendre que ces coûts n'ont pas été engagés pour la satisfaction des besoins du président de la république mais correspondent à des frais liés à l'installation des bureaux. La critique de la cour des comptes porte sur le fait qu'il n'y a pas eu d'appel d'offres et que les fournisseurs en ont profité; critique tempérée par le fait que les délais étaient très courts pour lancer un appel d'offres. Les donneurs de leçons seraient bien inspirés de nous expliquer comment il faudrait s'y prendre plutôt que de passer leur temps à critiquer tout et n'importe quoi, surtout lorsqu'ils pratiquent la diffamation et propagent des rumeurs sans fondement.
La démocratie doit s'exercer chaque jour, dans le respect de certaines valeurs: vérifier les faits, ne pas diffamer l'autre, font partie de ces valeurs.

des crapules et rien d'autre

des crapules et rien d'autre

PROPAGANDE INDIGNE POUR NEUNEUX LOBOTOMISES

INCOMPETENCE CRIMINELLE ET DEONTOLOGIE SIX PIEDS SOUS TERRE: NOTRE PRESSE.

Le seul article d'un -véritable- journaliste viens de ...Jeune Afrique. Notre presse française (ses 78% de journalistes se revendiquant de gauche, sondage Marianne), n'est plus qu'un ramassis nauséabond de propagandistes, qui répètent mensonges sur mensonges, cabales après cabales, sans jamais démentir ce qui n'est rien de plus qu'une infâme diffamation.

«Que dit le rapport de la cour des comptes ? D’une manière générale, les prestations ont été considérables. Il a fallu les réaliser dans des délais serrés : une salle pour la déclaration finale, une salle d’écoute, huit salles de point-presse, des bureaux pour les chefs de délégation, huit salons d’entretien bilatéraux (avec salle de douche attenante), 32 cabines d’interprétation, la climatisation pour 3000 personnes.

Le chantier a mobilisé 500 ouvriers qui ont travaillé nuit et jour.»

«Mais le Contrôle budgétaire et comptable ministériel (CBCM) a vérifié la conformité des opérations. En fait, le prix du dîner est estimé à 310 euros par invité. Ce qui a coûté cher, c’est la location de salle de réception (339 510 euros), Le Petit palais, par la mairie de Paris, durant le sommet. Quant au prix de la douche, il s’agit d’un ensemble de prestations comprenant l’aménagement de huit bureaux avec sanitaire pour les délégations.»

http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJA20091030185656/-Nicolas-Sarkozy-Union-pour-la-Mediterranee-sommet-Elysee-Depenses-de-l-El...

Non mais on s'en fout que

Non mais on s'en fout que 10e soit passé dans le sel, 15 dans le poivre et 500 dans les chaises, au final sa revient au meme, sa a couté 5000e par tete. Et par les temps qui court je trouve sa un peu deplacer.
C'est du meme style que les soit disant ministre qui nous disent de se deplacer au maximum en vélo ou en métro alors que eux débarquent tout les jours en berline au ministère, bien qu'ils vivent tous dans Paris à proximité, meme une voiture électrique serait adequate, bien sur sa fait moins classe ... Ou encore on nous dit de faire attention à l'énergie, pourtant le jour du 14 juillet quand TF1 débarque à l'Elysée, tout les lustres gigantesque sont allumés, à midi en plein mois de juillet un jour de beau temps, c'est vrai que c'est nécessaire ... pfff

reactions

malgré tout cela sarkozy sera reélu

quoi qu'il face il ne sera

quoi qu'il face il ne sera plus président adieu ses beaux reve.

je ne crois pas non ca sera

je ne crois pas non ca sera martine aubry

"Profitation" Prince de France

Il y a encore 40 % de français qui soutiennent ce régime de Profiteurs !

dépenses somptuaires

A plus de 5000 euros le menu,c'est de la gestion de crise ou de la crise d'indigestion? On comprend qu'ensuite monsieur Sarkosy sermonne les restaurateurs qui n'ont pas baissé leurs prix...

quel amateurisme!

c'est une salle de bain IKEA?
je sens d'ici l'odeur des plastiques.
Et le vasque de chez bricorama..



Fermer