Ali Bongo élu, les opposants reconnaîtront ils leur défaite ?

Ali Bongo vient d'être déclaré vainqueur de l'élection présidentielle. Mais sa victoire risque d'être contestée. Notre Observateur, Adriankoto Harinjaka Ratozamanana, avait interviewé hier Pierre Mamboundou, le principal opposant, qui prévenait qu'il ne reconnaîtrait pas les chiffres "frauduleux" qui allaient être annoncés.

Ce billet a été actualisé après l'annonce des résultats, ce jeudi à 14h heure de Paris.

Contributeurs

"Les chiffres sont trafiqués"

Interview de Pierre Mamboundou réalisée place de la Paix, hier, par Andriankoto.

Le "cercueil" d’Ali Bongo exhibé par des manifestants

Notre Observateur, Adriankoto Harinjaka Ratozamanana, nous fait également parvenir cette vidéo tournée hier soir à la cité de la démocratie de Libreville, où les supporteurs de Pierre Mamboundou et des autres candidats "du changement" s'étaient réunis.

Commentaires

victoire d'ALi bongo

Je tiens à féliciter ALI bongo pour sa victoire aux élections. Qu'il tienne bon et qu'il s'arme de courage pour bien réussir son mandat. Un père souhaite toujours avoir un fils meilleur que lui en le voyant réussir ou il a échoué. Qu'il corrige et change dans le système de son père (paix à son âme) ce qui n'a pas marché. Qu'il soit un chef juste, équitable qui fera en sorte que les gabonais profitent de leurs richesses. Bon courage Ali et que le TOUT PUISSANT te couvre, t'assiste et t'accompagne.
Quant à l'opposition gabonaise, qu'elle accepte sa défaite et que tous les gabonais se mettent au travail pour le bonheur de leur pays. Ali est pétri d'expériences cela fait plus de 20 qu'il sert son pays au plus haut niveau.
Il n'a pas étouffé cette jeune démocratie gabonaise mais au contraire il a opté pour la voie de la légalité jusqu'à la fin avec les élections que les observateurs ont jugé dans l'ensemble bon; ceci montre le sens de responsabilité d'Ali. Bush est devenu président au USA après son père personne n'a crié dynastie même si ALi avait attendu 2 mandats avant de devenir président ont dira que le temps passé était pour le préparer et que c'était toujours une dynastie.
Il n'y a pas de dynastie, ALI s'est battu et il a gagné. Bravo ALI. Que DIEU fasse de toi un bon président.

pauvre con felicite le bien

pauvre con felicite le bien maboule, comme la misere du gabon te fais plaisir.
idiot!!!!!!!!!!!!!!!!!

remise en question

Je voudrai juste demander à ceux qui sont prompt a vouloir tuer les Français ou a critiquer nos politques, pourquoi lorsque Mr Moubamba a lancé sa grève de la faim, personne ne l'a suivi?
Tous le monde critique le déroulement des élections ou bien appel au changement, mais alors, pourquoi ne pas avoir suivit Moubamba lorsqu'il a protesté contre toutes les illégalités qui empechait un scrutin non truqué? Personne n'a suivit, tout le monde a joué le jeu des élections et a donc accepté la triche qui pouvait en sortir.
Avant de critiquer les autres, il faut nous regarder nous même.
Si on voulais vraiment le changement, il fallait mettre l'orgeuil de coté au lieu de qualifier Mr Moubamba d'arriviste et de souhaiter qu'il meurt lors de sa grève, ou encore de dire qu'il doit laisser la place aux cassiques... Bref, je suppose que tous ceux qui critique n'ont pas de tee-shirt d'ABO chez tous leurs parents et qu'ils n'avait rien a reprocher aux conditions de déroulement du scrutin.
Je voudrai cependant dire que je respecte tous ceux qui souhaite une resistance non violente.

Dans le monde des affaires il y a toujours des voleurs qui souhaitent faire le plus de benefices possible, alors ceux qui croit que changer de partenaire economique (USA ou Chine par exemple) pour x ou y raisons, devrez peut-être comprendre que pour avoir un bon partenariat il vaut mieux avoir un président qui sait négocier et répartir les richesses.
Je crois que vous devriez aussi fouiller dans les dossiers obscure des USA ou de la Chine et vous verrez que la France n'est pas le pays qui pille le plus...(l'IRAK ça vous dit quelque chose?)

Il serait peut-être temps d'admettre que les pots de vins font parti du décor au Gabon, si bien que pour obtenir quelque chose qui t'es légalement due, tu es souvent obligé de payer une commission officieuse.
Cette mentalité avec laquel beaucoup ont grandi, est la vrai gangrène du pays.
C'est cette gangrène qui a amenné le pays à la situation d'aujourd'hui.

ali envoit des mercenaires a port-gentil

voici comment ali qui n'est pas gabonais tue les vrais gabonais en envoyant des mercenaires a port-gentil. voici la video http://bit.ly/ooszs

validité des élections

C'est bien beau de contester aujourd'hui celui qui a été élu par le plus fort pourcentage.Mais c'est trop facile. Pourquoi ne pas avoir, comme Ben Moubamba, manifesté, grévé, et demandé le report des élections afin : 1) de prendre le temps de verifier correctement les listes (il n'y a certainement pas 840.000 inscrits vivants, d'où l'apparente et fausse faiblesse de participation), 2) de revoir la constitution pour intégrer une élection à 2 tours.
Aujourd'hui, ce qui est fait, est fait. Ceux qui ont été battus doivent l'accepter puisque c'est le peuple qui a voté et que des représentants de tous les candidats étaient dans les bureaux de vote et ont signé les procès-verbaux.Quelles que soient les manipulations possibles,elles ne peuvent pas faire passer un candidat de 25 à 41 %! MBA OBAME lui-même, qui conteste l'élection après avoir fait partie intégrante de ceux qui ont mis en place ce mode de scrutin à un tour, a déclaré qu'il avait "verrouillé le système" (en tant que Minsitre de l'Intérieur pendant longtemps) en vue de gagner. Mais il a échoué malgré tout ce qu'il a pu tenter.
Pourquoi les journalistes de France 24 s'évertuent-ils à dire que les 2 candidats malheureux réunissent plus de 50 % des voix, puisqu'ils étaient candidats séparément. C'est un raisonnement stupide et inutile. Ces candidats n'avaient qu'à faire front uni contre ALI s'ils voulaient vraiment lui enlever toute chance de passer! Mais chacun voulant le pouvoir pour lui-même et non pour les populations, ils ont fait campagne séparément et ont perdu. La faute leur incombe entièrement. Un sage politologue a dit que "chaque peuple a le dirigeant qu'il mérite". Cet adage est encore vrai, aujourd'hui plus qu'hier car chacun a pu s'exprimer. 41% des gabonais ont voté pour ALI. Respectons ce choix et faisons un bout de chemin avec celui qui a eu la majorité lors de ce tour unique, en espérant et en veillant à ce qu'il respecte ses engagements et son projet de société. Notre rôle en tant que citoyen ne se termine pas avec le vote du président. Nous sommes tous responsables et redevables du pourrissement de la société gabonaise. Qui nous empêchait de prendre la parole? qui empêchait la société civile de s'exprimer? C'est BONGO qui disait aux gendarmes et policiers de demander 1000 F à chaque barrage ou contrôle de la route? C'est BONGO qui disait aux fonctionnaires de demander un dessous de table pour faire leur travail? Et surtout, il est bien trop tôt pour dire que les autres auraient mieux fait. MAMBOUNDOU est un faux opposant qui veut seulement le pouvoir. MBA OBAME était dans la place pendant 25 ans et s'est rempli les poches sans rien faire pour améliorer le sort des populations vulnérables et miséreuses. Et il faudrait croire qu'ils avaient l'intention de créer un réel changement??? Ne soyons pas si crédules!!! Les beaux discours ne valent pas un seul acte posé.Attendons de voir venir et restons vigilents et participatifs. La Nation a besoin de tous ses enfants pour se relever.

les autres n'auraient

les autres n'auraient peut-etre pas fait mieux mais on aurait tourné la page de bongo qui disons le n'a rien fait.Nous sommes aujourd'hui la risée de toute l'afrique abo n'aurait pas du se presenter ce n'est pas en 5ou 7ans qu'il va construire le pays.Ne nous voilons pas la face c'est parti pour 40 autres années de reigne du clan bongo

un 2éme tour

bonjour a vous gabonais et gabonaises
je suis une personne qui a vécu au gabon pendant 9 ans et j'ai bien envie d'y revenir alors moi je propose ceci : si vous dites que les éléction sont trafiqué alors reféte les dans le calme et cette fois le gagnant sera le président et toutes contéstation sera inutiles
merci

Mamboundou, opposant historique???

Tout d'abord, que les journalistes de France 24 apprennent à prononcer correctement le nom de PORT-GENTIL. c'est pas sorcier et le nom de GENTIL est celui d'un ancien gouverneur de l'AEF, français de surcroit. SVP, on ne dit pas PORT GENTILE !
Ensuite, qu'ils arrêtent de dire que MAMBOUNDOU est l'opposant "historique" de BONGO. Historique depuis quand? Il a été fonctionnaire à l'ACCT pendant des années. on n'a jamais entendu parler de lui en tant qu'étudiant (AGEG, FEANF, il ne connaisssait pas) ni bien sur en tant que haut fonctionnaire, nommé par le gouvernement de Bongo. Il a été "exilé" 3 ans au Sénégal, logé, gardé et pris en charge par l'état gabonais, puis logé à l'hôtel Monts de Cristal à Libreville, toujours aux frais de l'état gabonais. il a toujours perçu son salaire pendant ces quelques années d'opposition avant de créer son UPG et se faire entretenir par ses militants (nourri et logé par eux). En 2005 il a reçu dit-on 600 millions de FCFA pour se calmer, puis en 2007-2008 il a perçu (c'est officiel) 3 milliards de FCFA d'avance sur un projet mirobolant de 11 milliards de constructions diverses à NDENDE (petite ville du sud où il est député), comprenant un aéroport international, un stade olympique, des cités de logements, des bâtiments administratifs pour une ville de 3000 habitants environ! A ce jour, un seul bâtiment (celui de la gendarmerie a émergé de terre sans être terminé), les entreprises se sont toutes envolées faute de paiement; l'antenne relais pour la télévision, placée par lui, est coupée faute de paiement (2 millions dûs) et le contrat est à son nom propre. Il fuit la ville depuis 2006 et le parlement, afin de ne pas rendre de comptes sur cet argent bel et bien perçu par lui. Quel exemple est-il et pourquoi les populations le suivent? mystère. Une facilité de parole sans doute, et le désir de changer de dirigeant c'est certain. Mais il souffre de la folie des grandeurs, de psychose et de paranoïa qui en font un danger réel pour le pays s'il avait le pouvoir en mains. N'importe qui, sauf lui.

Il n'a pas mangé plus que

Il n'a pas mangé plus que le clan bongo rien n'est comparable à eux.De toutes les façons le débat ne se situe pas à ce niveau.Nous voulons tous que le gabon se développe et j ose espérer qu'apres avoir pillé plus que quiconque au gabon il restituera les richesses du gabon rappelons le, bongo n'est arrivé au pouvoir avec aucune fortune personelle.

C'est triste !

Etant donné que je suis djiboutien et donc africain, je trouve vraiment triste de la mascarade électorale qui s'est passé au Gabon.

Aux Gabonais:

Ce n'est ni la France niles Etats Unis ni un quelconque pays occidental qui est responsable de votre malheur, c'est vous même. Vos frères vous ont vendu pour quelques miliers d'euros ou pour une place aux soleil. Il ne vous reste plus qu'à refuser cette élection même si c'est par les armes car aucune solution pacifique en vue, puisque nous sommes en Afrique.Il faut fouttre la merde et refuser ces résultats.

Au militaires Gabonais:

Un coup d'Etat est la seule solution pour retablir la démocratie en Afrique et surveiller les élections prochaines.

L'armée est la seule solution en Afrique:

Comme en Turquie,l'armée doit être éveillée en Afrique.Dés qu'il y a un président ou le fils d'un president qui trichent pour être élu, un coup d'Etat suffirait pour l'évincer du pouvoir, réorganiser des élections justes et transparentes et rétablir la paix dans le pays.

La vraie utilité de l'armée en Afrique serait:

De rétablir et être le garde fou de la démocratie en Afrique.



Fermer