Des juifs ultra-orthodoxes secouent Jérusalem

Image © "odedgal", sur Flickr.

Les haredim, une minorité de juifs ultra-orthodoxes, affrontent la police depuis trois jours à Jérusalem. Ils protestent contre les poursuites judiciaires déclenchées contre une femme de leur communauté accusée d'avoir affamé son enfant de trois ans.

L'affaire a commencé avec l'arrestation, après intervention des services sociaux, d'une mère du quartier haredi Mea Shearim de Jérusalem. Son enfant ne pesait plus que sept kilos.

Les membres de sa communauté sont descendus dans la rue pour la défendre, incendiant des containers d'ordures, vandalisant des équipements publics et s'attaquant même à des policiers et des éboueurs.

Les haredim ont d'abord expliqué que l'enfant était en parfaite santé, avant de dire qu'il était en fait atteint d'un cancer, auquel sa perte de poids serait dûe. L'hôpital qui a traité le petit garçon récuse cette dernière version, ajoutant qu'il est tout simplement victime de malnutrition et que sa mère semble souffrir du syndrome de Munchausen par procuration, une maladie mentale qui pousse celui qui en est atteint à maltraiter l'un des ses proches pour attirer la sympathie de son entourage.

La mère a été libérée sous caution ce vendredi, la justice craignant que son maintien en détention durant le shabbat aggrave les émeutes. Elle doit être jugée prochainement.

Contributeurs

Images amateur des émeutes

Image publiée sur Flickr le 16 juillet par "odedgal".

Photos publiées le 16 juillet par "Akiva".

Publiée le 16 juillet par "jot.Punkt"

"Leurs coutumes sont issues de l’Europe du XVIIIe siècle"

Lisa Goldman est journaliste et blogueuse à Tel-Aviv.

Les émeutiers font partie d'une toute petite minorité de juifs orthodoxes extrémistes. Ils vivent dans un autre monde. Leurs coutumes sont issues de l'Europe du XVIIIe siècle. Ils parlent yiddish, et non hébreux comme la plupart des Israéliens. Ils vivent à Jérusalem pour des raisons religieuses, mais ils ne croient pas en Israël, qui est un état séculier. Pour eux, nous sommes des étrangers. Ils refusent d'obéir à la loi et toute tentative de la part de la police d'interférer dans leurs affaires est perçue comme une attaque contre leur société.

La communication entre les ultra-orthodoxes et le reste de la communauté, y compris la police, n'est pas bonne du tout. Ils vivent dans des quartiers isolés. Ils ne vont pas dans les écoles publiques ou à l'université, ils ne travaillent pas et refusent de servir dans l'armée.

Les haredim sont extrêmement pauvres. Les familles comptent souvent 10 à 15 enfants et le mari ne fait qu'étudier au sein d'une école talmudique (yeshiva), de 8 heures à 18 heures. Les femmes ont un enfant par an, se sont mariées à 18 ans et travaillent également - elles n'étudient pas - dans la yeshiva toute la journée. Les haredim vivent des allocations de l'État, soit environ 800 euros par mois. Ils croient fermement que 'Dieu va subvenir à leurs besoins'. C'est un mode de vie que la plupart des Israéliens ne peuvent pas comprendre.

Ces émeutes vont se calmer, c'est comme ça à chaque fois. Le maire va les menacer de ne plus ramasser leurs ordures, ou quelque chose comme ça, et ils vont passer à autre chose. Les ultra-orthodoxes se révoltent plusieurs fois par an. Il y a toujours quelque chose qui les énerve : un événement gay, une avant-première de cinéma un vendredi, etc."

Commentaires

Nilasse

Je suis outré de lire des gens comme nilase, il vit dans une autre époque.
Pour tous ceux qui adorent défendre les très chers amis musulmans (ironie) voici de quoi vous taire:

http://www.lobservateurduvalenciennois.fr/actualite/Trith-Saint-Leger-:-Claudia-etait-recherchee-depuis-le-17-juin-1281.html (Europe)

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hYtGSmHlH48HU-_uY6qn85-Onmng (Soudan)

En anglais:
http://www.dailymail.co.uk/news/article-1200489/Christian-teacher-tells-race-slurs-pupils-aged-8.html (Angleterre)

Qu'est-ce qui lie tous ces faits? l'islam!

Si vous en voulez d'autres, vous n'avez qu'à demander ;)

escuse moi mais je ne vois

escuse moi mais je ne vois pas le lien entre cet article et l' islam cesse les amalgames ca fait pitié

C'est pas cool de supprimer

C'est pas cool de supprimer mon commentaire en Hébreu. Zé lo tov lévatel ma ché ani catavti po béIvrit.

To angry commenters

To the angry commenters in this thread:

My original "observer" remarks, posted above, are a partial summary of phone conversation with a France24 employee. I realize that the written summary looks a bit choppy above, so I'm posting a general clarification.

1. I am not anti-Haredi. In fact, I was raised and educated in a religious environment. As an adult I chose to live a secular life, but I live in a neighbourhood (in Tel Aviv) that has a large Belz Hasidic population. We live side-by-side - gays, straights, secular, modern Orthodox and Haredim - with absolutely no tension. The main reason for this peaceful co-existence lies in the fact that the Haredim have their own trained social workers to deal with issues like mothers who have Manchausen Syndrom by proxy (as in the mother who was arrested for starving her child), and they have community leaders who are engaged in dialogue with the secular community leaders.

2. I did not write, say or think that Haredim are primitive. I did say that Hasidism is rooted in an 18th century eastern European lifestyle - which is simply an historic fact. The Ba'al Shem Tov, the founder of Hasidism, was born at the end of the 18th century in the Ukraine.

And it is undeniably true that the Haredim (both Hasidic and non-Hasidic) live a very different life from the secular majority's.

3. I did observe that the rioting Haredim are a minority *within the Haredi community.* This is simply a fact. Only a minority of Haredim are out on the streets rioting. The vast majority of Haredim are quiet, law-abiding people. For your information, this http://jewkey.com/new-york-pr-guru-friedlander-reports-massive-non-ortho... Jewish-issues website reports a serious decline in charitable donations to ultra-Orthodox groups, as a direct result of the disturbing images of rioting Haredim in Jerusalem. The fact that much of this donor money comes from ultra-Orthodox Jews who live in North America further underlines the fact that the rioting Haredim are a minority within their own community, and that the majority rejects their violent tactics.

4. It is also a fact that the Haredi community in Israel is, for the most part, an impoverished community. The reason is that most men study full-time, while the women can only work in a handful of low-paid professions - as teachers, shop assistants or secretaries in Haredi-owned companies, for example. They are limited in their employment options because they are forbidden to be alone in the same room as men who are not their husband or immediate family, and because they are responsible for very large families. Many families are partly or completely dependent on state aid. This aid was indeed, as one commenter observed, recently cut. However, this fact did not result in a significant change in the Haredi lifestyle - i.e., many children born to families headed by men who study full time rather than earning a wage.

5. Finally, it is an indisputable fact that the vast majority of the Haredim do not serve in the army. Yes, there are some exceptions. In general, however, about 90 percent are exempted from service so that they may devote themselves full-time to Talmud st

6. A casual survey of the available data at the Israeli ministry of the interior shows that the *average* ultra-Orthodox family has eight children. It is very common for ultra-Orthodox families to have 12 children, and certainly not unheard of for women to be at maximum fertility - i.e., a child per year (on average) - meaning a family of 20 for a woman who married at 18.

Moi c'est parle francais moi

Moi c'est parle francais moi pas comprendre quoi toi C'set ecrire...... (une traduction serait la bien venue).

Quelqu'un peut-il traduire le commentaire de Lisa?

Bonjour à tous,
Lisa Goldman a répondu en anglais à vos commentaires. Si un Observateur anglophone, ou un internaute, passe sur ce billet, pouvez vous traduire sa réponse? Elle répond point par point à ses critiques et son texte intéressera sûrement tous les participants à ce forum.

Il est deja traduit par le

Il est deja traduit par le Mossade demandez a l'agent Gautier !

Mossad s'écrit sans "e" à

Mossad s'écrit sans "e" à la fin.
Je trouve fascinant de me faire traiter d'agent du Mossad par vous et de déinformateur par un juif religieux dans la même discussion. D'autres me soupçonnent de travailler pour le Ministère de l'Intérieur français. Merci, il semblerait que l'information dérange certains et j'aime bien déranger.
:O)

a gautier agent du mossad et du sdec

bien evidemment que vous etes un desinformateur

avant que d'avancer des chiffres ou des fait que des gens sans scrupules vous ont pretes, venez en israel verifier et apres diffusez vos infos

quand vous serez en israel , je serais pret a etre votre chauffeur pour vous amener dans les ministeres qui pourront vous donner des chiffres precis,

j'en profiterai et si vous aviez raison, pour:

1) m'excuser aupres de vous
2) pour m'empresser de recevoir ces 800 euros qui ne tombent pas du ciel

a tres bientot j'espere

Si vous m'aviez lu

Si vous m'aviez lu correctement je suggérais que 800 euro me semblait très exagéré et que 800 shekels me parraissaient plus réalistes. Quand aux écoles haredis elles sont, formellement en tout cas, par force de loi subventionnée a 100% par l'état hébreux suite à une proposition du Ministre de l'éducation en 2007 M. Meshulam Naharile membre du parti religieux Shash.
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3375013,00.html
Mais il semble que le débat parlementaire sur certains points se poursuit.



Fermer