Témoignage de notre Observatrice à Téhéran sur la censure du Net

Depuis une dizaine de jours, l'Internet iranien est d'une lenteur infernale (5kb/s) et de plus en plus de sites et de réseaux sociaux sont filtrés (Facebook, etc.). L'une  de nos Observatrices, Sara.M (pseudonyme), étudiante à Téhéran, a réussi à nous envoyer cette courte vidéo dans laquelle elle démontre la censure qui touche actuellement le Web et les SMS.

Pour en savoir plus sur la censure de l'Internet en Iran, nous conseillons ce très bon article du Wall Street Journal, qui explique notamment que les technologies de filtrage utilisées à Téhéran ont été développées par les entreprises européennes Siemens et Nokia.

Contributeurs


Fermer