Razily, le cyber-héros des partisans de Ravalomanana

De violents heurts ont éclaté à Antananarivo, samedi, entre des partisans de l'ancien président Marc Ravalomanana et des forces de l'ordre du nouveau pouvoir. Les affrontements ont fait 34 blessés.

Des tirs de grenades lacrymogènes ont barré la route de certains manifestants qui tentaient de rejoindre la place du 13-Mai. Depuis samedi, une vidéo amateur tournée à partir d'un restaurant de la capitale malgache et postée sur le site Sobika.com, fait le tour de la Toile. Les images montrent un  homme - Razily - défilant avec un drapeau de Madagascar qui se fait arrêter par la police, avec deux autres personnes. Dans la guerre de propagande que se livrent les deux camps, Razily est en train de devenir le héros des légitimistes.

Sur Les Observateurs, lire également le commentaire d'un écrivain malgache : "Madagascar, les origines de la crise"

Contributeurs

La vidéo

"J'ai bien peur qu'ils finissent tous les trois à la morgue"

Commentaire de la personne qui a filmé ces images. Elle préfère rester anonyme pour des raisons de sécurité.

Les images ont été tournées à partir de mon téléphone portable. On est admiratif de cet homme qui n'a fait que manifester pacifiquement avec le drapeau national. Il a descendu l'avenue de l'Indépendance et avancé courageusement vers les militaires qui lui tiraient dessus avec des grenades lacrymogènes. Les gens qui rigolent sur la vidéo ne se moquent pas de lui mais des mutins qui l'ont raté. Nous l'avons applaudit, quand il a été arrêté, pour lui rendre hommage, car son acte est tout simplement héroïque. Nous voulons que notre vidéo soit diffusée car nous voulons obtenir sa libération. On est sans nouvelles de lui et j'ai bien peur qu'ils finissent tous les trois à la morgue. Les mutins qui l'ont arrêté sont des terroristes, ils font peur à tout le monde. Rien ne les arrête, c'est comme ça qu'ils ont pris et transmis le pouvoir à Rajoelina."

Commentaires

Il est déplorable de penser

Il est déplorable de penser que des gens osent encore se dresser à Ambohijatovo pour réclamer le retour de Marc Ravalomanana au pouvoir après tout ce que cet homme et ses proches ont commis au mépris de l’intérêt national ". C’est-ce qu’a déclaré Benja Razafimahaleo, ministre des finances et du budget du gouvernement Roindefo, ce matin lors d’une conférence de presse qu’il a tenu en vue de révéler les scandales financiers perpétrés par l’équipe sortant. Preuves à l’appui, il s’agit d’une soustraction d’une importante somme d’argent d’origine différente (Port Toamasina, Assurance Aro, Ministère de la Décentralisation, Banque Centrale…ect) dont la procédure de décaissement s’assimile à une veritable opération mafieuse. « Je demande à ces manifestants de hisser des banderoles où l’on écrit le retour de chacun de ces opérations mafieuses », a-t-il enchaîné avant de conclure ainsi «plus jamais ça à Madagascar! ».

Le comble est que les partisans du président démissionnaire Marc Ravalomanana continuent jusqu’à présent à prétendre être les « mpiaro ny ara-dalàna » (défenseurs de la légalité). On s’étonne sur quelle base les manifestants d’Ambohijatovo se permettent-ils encore de revendiquer cette qualification après la démission en bonne et due forme de leur chef le 17 mars dernier ? Pis, la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) fondée sous le régime de l’exilé du Swazi a approuvé la légalité du transfert de pouvoir par les militaires à Andry Rajoelina. Ce qui, dès lors, accorde l’indiscutable caractère égal au régime de la transition dirigé par Andry Rajoelina. Pourtant, les manifestants d’Ambohijatovo s’efforcent à faire croire aux malgaches et la communauté internationale que Marc Ravalomanana symbolise la «légalité » au pays. Ce qui, d’après eux, ferait que « défenseurs de la légalité » équivaut aux « défenseurs de Marc Ravalomaana ». Que la chose soit clair : vaut mieux dire « défenseurs de Ravalomanana !» tout court, et personne ne vous en reproche.

Que les ténors du MFM de Manandafy Rakotonirina et les caciques du TIM assidus à Ambohijatovo cessent de bluffer le public en faisant croire que le terme « légalité » est le monopole de Marc Ravalomanana, sinon sa propriété intellectuelle. Le pire, les journalistes présentateurs et reporters de la chaînes nationales TVM et RNM continuent à utiliser le terme « défenseurs de la légalité » (mpiaro ny ara-dalàna) pour designer les pro-Ravalomanana qui se manifestent à Ambohijatovo. En entendant les TVM et RNM qui reprennent leur « mot-clé » (mpiaro ny ara-dalàna), les « renards » rusés du TIM s’éclatent car leur stratégie de manipulation marche à merveille. Mardi dernier, le gourou du MFM, Manandafy Rakotonirina, a déclaré dans la télévision privée MaTv qu’« avec le réserve emis par la communauté internationale, Madagascar connaîtra le sort de Zimbabwe où le taux d’inflation est inouïe ». Cessez vos vieilles rhétoriques, SVP ! Du 22 février au 26 juin 2002 où Madagascar était exclu du concert international, le pays n’a pas même connu le cent millième du taux d’inflation affiché à Zimbabwe. Sauf, Ravalomanana, non moins l’idole du MFM, est devenu la sosie du Robert Mugabé dans le sud ouest de l’Océan Indien 7 ans plus tard. Quelle ironie du sort !

« mpiaro ny ara-dalàna »

Nia

mais biensur , les RAVALOMANANISTES SONT LES MPIARO NY ARA-DALANA !! si vous n'avez toujours pas compris LA TRAHISON DE ANDRY TGVENDRANA , alors lisez bien ce qui suit!

DAEWOO Logistics annonce l'arrêt de ses projets de plantation à grande échelle à Madagascar
(10-04-2009) - Dans un communiqué officiel, la filiale de la société Daewoo Logistics annonce l'arrêt définit de ses projets de plantation à grande échelle à Madagascar.
"Pour votre information, nous tenons à vous partager que DAEWOO logistics a le regret d'annoncer l'arrêt de ses projets de plantation à grande échelle à Madagascar pour différentes raisons :
• De prime abord, la situation sociopolitique actuelle des plus incertaines qui prévaut à Madagascar ne garantie point la sécurité des investissements dont ceux de DAEWOO logistics ;
• De surcroît, la crise financière mondiale a réduit considérablement la volonté des autres investisseurs partenaires potentiels à financer notre projet à Madagascar ;
• Par ailleurs, d’autres pays qui ont de meilleurs climats d’investissement en agri business nous ont présenté des propositions plus concrètes tandis que cette période d’étude et de préparation pour Madagascar n’a encore abouti à aucun contrat d’occupation.
Nous souhaitons que Madagascar retrouve rapidement un climat économique meilleur pour permettre une motivation des investisseurs et une promotion des investissements". C'est par ce communiqué que la Direction Générale de Daewoo Logistics Madagascar annonce vendredi l'arrêt définitif de ce grand projet de 6 milliards de dollars américains, qui consiste à la plantation sur un terrain de 1,3 millions d'ha de palme et de maïs et dont les produits sont exportés vers les marchés extérieur ou sur le marché local malgache.
Le logo de Daewoo Logistics Corp.
© www.dwlogistics.co.krDe source sûre auprès de la compagnie à Madagascar, la Tanzanie a offert une offre plus intéressante que Madagascar et de ce fait, le projet est annulé malgré les tests déjà entamés à Morondava et Maintirano. D'ailleurs, d'après toujours notre source, les seuls employés qui travaillent ici dans le cadre du projet sont les agriculteurs qui n'attendent que les résultats de ces tests qui donneraient près de 5 tonnes de maïs après évaluation.

Rappelons que ce projet de la compagnie maritime coréenne a été l'un des sujets avancés par l'opposition au temps de Ravalomanana. Projet consistant à cultiver pendant une durée de 99 ans du maïs et du palme en contrepartie d'investissements dans l'infrastructure et de main-d’œuvre, mais qui n'a pas reçu la pleine approbation du gouvernement malagasy, si on se réfère à la déclaration de Shin Dong-hyun, qui supervise le projet de Daewoo, le 12 février dernier dans un journal coréen.
"Je ne crois pas que la turbulence politique est liée à ce projet», a déclaré Shin ce jour-là tout en ajoutant que c'est une opportunité pour Madagascar de se développer."S'ils veulent le développement économique de Madagascar, je pense qu'ils auront besoin de ce projet" Shin dit, rejetant l'idée que la transaction est le "néocoloniale", comme suggéré par ses détracteurs.

Le 21 mars dernier, Andry Rajoelina, Président de la transition à Madagascar a déclaré annuler le projet de la Daewoo.
http://www.moov.mg/ecoNationale.php?articleId=487171

ET METTEZ CECI BIEN DANS VOTRE TETE CAR CE N'ETAIT QU'UN PROJET !!!

PAR CONTRE REGARDEZ UN PEU CE QUE VIENS DE FAIRE VOTRE TGVENDRANA
http://www.latribune.fr/entreprises/tpe-pme/176989/drt-securise-ses-approvisionnements.html

QUE DITES-VOUS DE CA ? VOUS OSEZ ENCORE DIRE QUE CE N'EST PAS LE LE MPIVAROTRA TANINDRAZANA ?

Tout ce que vous lisez n'est que du copier-coller.......

C'est une insulte faite aux lecteurs assidus de France24..C'est noyer le poisson dans l'eau. Sous couvert de vous apporter un ou des informations, ce "utilisateur non inscrit" vous prend pour des c o n s et vous abreuve (comme on a été abreuvés ces 3 derniers mois à madagascar, par des radios partisanes à la soldes des putshistes...
C'est une technique fort contestable, parce qu'un forum est fait pour échanger mais ce monsieur non content d'avoir balancer son blabla ne va plus revenir pour en discuter. Il aurait mieux dû n'écrire que l'adresse de son site, et non pas paresseusement balancer ces infos (ontox?) indigestes.
Maintenant, ils ne supportent plus être traités de non légalistes..M'enfin

MARC RAVALOMANANA PRESIDENT

MARC RAVALOMANANA PRESIDENT CORROMPU
Malgré la volonté du peuple Malgache d'instaurer la DEMOCRATIE, la communauté internationale, les bailleurs de fonds encouragent le président de pratiquer la corruption.

D'après la juge,(bientôt député européenne), Madame EVA JOLY, les comptes bancaires des présidents africains éparpillés dans les paradis fiscaux sont les témoins de la misères du peuple africains.

Marc Ravalomanana confond la caisse de l'état et la caisse privée, l'ouverture du nouvel consulat de Madagascar à Nantes-France nous montre à quel points ses boys sont placés dans tous les coins pour faire tourner les affaires du président.

Le peuple Malgache lutte contre la corruption pratiquée par leur président, les hommes du BIANCO (bureau d''investigation contre la corruption) sont mis en place pour masquer les vols, les magouilles, les pillages faits par Marc Ravalomanana.

S'accaparer des terrains domaniaux, occupation par la force des rizières, s'approprier des bâtiments publics, puiser dans la caisse de l'état, placer ses hommes aux frais des contribuables pour s'occuper de ses propres affaires, manipuler l'église, brader Madagascar aux pays émergeants, exploitation des bois précieux,des richesses minérales, se faire payer ses voyages incéssants par le peuple Malgache, l'arrêstation de ce qui ose s'opposer à son régime,...c'est à cause de tout ça la grogne du peuple Malgache.

Entre-temps, Marc Ravalomanana ne fait rien pour le peuple Malgache, rien de positif depuis 7 ans, même les constructions de quelques routes sont calculées en fonction des besoins des propres affaires du président, il suffit de voir la route, la piste d'attérissage qu'il a fait dans son village natal, IMERINKASININA...

Le bilan est facile à établir, l'ascension de Marc Ravalomanana et ses affaires sont fulgurantes, mais le peuple Malgache s'appauvrit.

pauvre con!va pourir en

pauvre con!va pourir en enfer!oh mince!!!! j'ai deconne,t'y es deja et t'essaie de nous demontrer t'es au paradis mais au fait tu n'y arriveras pas et oui c'est comme ça quand on fait un pacte avec le diable!
zakao rangah ny vokany mbola ho aiza e! ça ne fait que commencer qui joue avec l'epée perira avec l'epée!

QUEL EXEMPLE ?!?!

Maintenant tout est clair, votre réponse : "va pourrir en enfer" renforce mes convictions, plus de doutes sur le fait de mettre ra8 hors d'état de nuire. Voyez vous, chers internautes, c'est exactement comme cela que ra8 et consorts ont gouverné le pays pendant 7 ans, SAUF qu'ici ils ne peuvent pas me mettre en prison, ils ne peuvent pas fermer ma bouche et ils ne peuvent pas faire de pressions sur mes familles et ils ne peuvent pas non plus me ménacer du genre "on a ton adresse IP, tu pourriras...etc etc.."

Rien qu'en lisant cette réponse, essayez de comprendre comment ont veçu la majorité des Malagasy pendant 7 ans. Je n'ai pas besoin d'avoir un certificat prouvant que ra8 et/ou ses camarades ont de la rage...LES FAITS SONT LA.

Tout au long de ma participation sur ce forum, j'ai essayé de vous expliquer pourquoi Madagascar a plongé dans cette crise depuis le 11 janvier 2009. Tout a commencé en 2007, le 12 décembre 2007, le jour où Rajoelina est élu maire de Tananarive, à la surprise générale, avec 63,27% des voix loin devant le candidat du parti présidentiel.Jusqu'alors, le jeune Andry était plus connu pour avoir été quelques années auparavant l'un des disc-jockeys en vue de la capitale. ********Ravalomanana s'est tourné vers les Etats-Unis, les Malagasy ont cru aux rêves Américains, alors un DJ devenu Maire de Tananarive n'est ce pas un bel exemple.....Ravalomanana devrait être fière, le rêve américain est bien là.

Andry Rajoelina, qui n'a pas fait un parcours scolaire et donc pas de diplôme, compense son manque d'expérience politique par un sens aigu de la communication. Quelques mois avant l'élection municipale, il crée la radio-télévision Viva, qui lui servira de relais médiatique lors de la campagne. Au même moment, il crée le mouvement TGV (Tanora Gasy Vonona) qui signifie "jeune malgache en mouvement"......Se présentant durant la campagne comme un indépendant, et non comme un opposant, il se heurte très rapidement au régime, dont les candidats ont emporté la majeure partie des grandes villes du pays.

Et la suite......me demandez vous ?.....

***Depuis cette éléction, ravalomanana, furieux, lance des manoeuvres pour destabiliser Rajoelina, manipule les lois et empêche Rajoelina de désigner les chefs de quartiers comme le stipule la loi.

***Et ce n'est pas tout car pour sanctionner la population d'Antananarivo, sa propre ethnie, de ne pas avoir adoubé son poulain à la Mairie, Il decrète officieusement Toamasina, comme "capitale économique", et sabote plusieurs grands projets pour Antananarivo.

***et....En 2008, il commence à livrer aux firmes multinationales les terres sacrées "des ancetres Malagasy", le Tanindrazana. ***on dit maintenant que ce n'était qu'un projet, mais vous savez, en tant que Malagasy, prêter sa terre à un étranger ....C'EST MEME PAS EN REVE !!!!! alors le fait d'avouer que ce n'était qu'un "projet"....c'est chercher un baton pour se faire battre. Razana Merci, Dieu Merci, Daewoo a plié bagages. Vous savez, nous les Malagasy, nous n'avons que notre terre pour vivre et survivre, notre terre et notre fierté car même pauvre et affamé nous ne vendons jamais la terre de nos ancêtres (jusqu'à présent prommesse tenue).

***Les sheritt international, Exxon mobil, madagascar oil, dynatec, QMM etc. font une coupe reglée sur le territoire nationale pour partager les ressources minières qui regorgent le pays. Et ce en dépit de la population malgache, de l'écologie, et de l'économie nationale.

***QMM exploite le nickel à ciel ouvert à fort dauphin avec les conséquences écologiques et sanitaires qui en découlent. Exxon exploite un gisement de pétrole au large de Anstohihy en tuant des centaines des dauphins et des baleines. Toutes ces exploitations sont faites dans une opacité totale.

***12.000 philipins sont importés d'ici peu pour exploiter le gisement d'Ambatovy pour les nickels et les cobalts, alors que plus de 200 familles malgaches ont été délogés manu militari de la zone. Les rizières sont détruits, les écoles, centre de santé et les surfaces de cultures ont été, tous, détruits.

*******En matière politique, Marc Ravalomanana a renvoyé Madagascar 15ans en arrière avec le retour du parti unique: 100% des sénateurs, 98% des conseillers régionaux (avec 8% de taux de participation), 97% des maires (avec 12% de taux de participation), et 100% de chefs de régions, tout cela au nom de la décentralisation.

*******Marc Ravalomanana a endetté le pays 5 fois plus que les dirigeants successifs qui étaient à la tête de l'Etat depuis l'indépandance: en 2004, le régime de Ravalomanana a fait 4 milliards de dollars de dettes. Actuellement, en 2008 le montant de la dette représente 95 dollars par habitant. Avec le MAP, son projet, le niveau de la dette du pays augmentera à 140 dollars par habitant. Pourtant, 67% des malgaches vivent avec moins de 0,63 dollars par jour. Ce qui fait Madagascar parmi les pays le plus pauvres du monde.

Ma démarche n'est pas une mission des politiciens, elle n'est pas non plus une simple analyse à jeter dans un débat sans queue ni tête. Elle est réposée sur des faits réels et véridiques.

En voulant toujours plus pour lui et jamais pour le bien du pays, Ravalomanana est le seul responsable de sa défaite

Hihihi! Quelle mise en scène?!! Chapeau "Utilisateur non inscrit

Mais que c'est bien fait cet échange de pseudo-offusqué entre "utilisateur non inscrit" et "utilisateur non inscrit"!! Magnifique contre parade! Quelle maîtrise de la technologie moderne! clap clap clap! Ah ouiii!! On ne veut plus du tout être supporteur de Ravalomanana après ça! Quels goujats ces proravalo! Dire des insultes et des grossiertés pareilles sur un forum!! Heureusement que le vrai "utilisateur non inscrit" ne s'est pas laissé faire et d'un parade magistrale, en a profité pour encore balancer un texte fleuve copier/coller, tiré de sa blogosphère secrète..A bas le "utilsateur non inscrit" proravalo et malpoli, ouh!

Bien sûre, niry est dans

Bien sûre, niry est dans l'euphorie, c'est la seule chose à faire quand on ne trouve plus rien à dire face à la vérité, et oui, la vérité blesse. niry essaye de monter que je suis pro ra8 et que il y a deux personnes qui déposent des commentaires, elle sait très bien qu'il n'y a qu'une seule et unique personne et c'est moi (utilisateurs non inscrit). Une chose est sûre, aussi longtemps qu'il y a une souffle de vie en moi, je ne serai jamais prora8. Je suis et serai toujours avec Tanora Gasy Vonona. Nous somme jeune et nous aimons notre pays.

ravalomanana n'est pas l'homme qu'il faut pour Madagascar, ses 7 ans de règne nous le prouve.

Je vous ai déjà cité à maintes reprises les causes de ce mouvement populaire qui a commencé un certain jour du 11 janvier 2009.

Ce soir je tiens à vous expliquer (encore une fois) que ravalomanana est un danger pour notre pays. Je vous parle de ce que j'appelle la "constitution ravalomanana", elle rétablit en ETAT UNITAIRE ET SUPPRIME LE CARACTERE LAïQUE DE L ETAT. je vous dis : Attention!!!! DANGER.

Nous savons tous remarqué que durant ce mouvement populaire, on n'a constaté aucun contentieux à caractère ethniques, pourtant nous savons que la population Malagasy est composée de 18 à 21 ethnies différentes. N'est ce pas là une preuve que le ras le bol est général, la colère de Rajoelina après la fermeture de son antenne VIVA n'était que l'étincelle presque tout le monde attendait en silence.

Aujourd-hui des femmes légalistes se manifestent presque tous les jours sur la place de la démocratie, et pourtant, il y a 4 mois, elles ne trouvaient pas l'utilité de cette place...Andry Rajoelina a inauguré cette place envers et contre tout. Ces soient disant légalistes et qui veulent nous faire croire qu'ils sont du côté de ravalomanana, mais quelques choses me dit que ce qu'elles veulent c'est le retoure des Ratsiraka et compagnies, ces gens sur-diplômés. Attendons de voir.

Vendredi dernier, Benja

Vendredi dernier, Benja Razafimahaleo, le Grand Argentier du gouvernement de Transition, a révélé au grand public une bagatelle de 1900 milliards fmg comme somme d’argents détournés au cours des 7 années du régime Ravalomanana. Par ailleurs, il a été indiqué que ce n’est qu’une partie remise car ces 1900 milliards indiqués ne sont que des cas jusqu’ici prouvés à l’aide de pièces probants. Peut-être faute de preuves suffisantes, le ministre des finances du gouvernement Roindefo n’a pas donné mots ce vendredi sur le doute persistant autour des taxes et redevances qui devraient être encaissé par la Grande Ile dans le cadre du secteur minier. Ce, si on ne parle que le cas des deux plus grandes sociétés opérant dans le secteur qui sont le Dynatec d’Ambatovy, Moramanga et celui du QMM à Fort Dauphin. Quoi qu’il en soit, la révélation de Benja Razafimahaleo déclenche l’ouverture d’un autre dossier lié à un important détournement de denier public consommé sous Ravalomanana.

Une source près de la Direction de Fiscalité des Grandes Entreprises sise à Amparibe nous indique que la société Dynatec qui, entre 2007 et 2008, exploite le cobalt à Ambatovy, Moramanga, a bel et bien versé une somme de 90 millions USD au profit de l’Etat Malagasy à titre de redevances et taxes au cours de cette période. Soit, 45 millions USD à titre de l’année 2007 et 45 autres pour l’année 2008. Pourtant, cette somme importante n’a jamais été transité dans la caisse de l’Etat. Avec une opération purement mafieuse dont seul l’auteur détient le secret, cette somme colossale aurait été virée dans un compte privé d’une banque à l’extérieur. Reste à préciser, où est exactement passé ces 90 millions USD pour l’Etat Malagasy ? Qu’on dévoile le nom de la banque et le pays où elle se trouve ainsi que le titulaire du compte bancaire en question. Pour le cas de QMM à Fort Dauphin, une investigation est ouverte également au sujet d’une somme importante que cette société d’origine canadienne a été versée à la caisse de l’Etat, à titre de redevances et de ristournes depuis l’année 2008.

Cette somme se chiffre environ 2 % de l’investissement consenti sur place, soit 1,6 % pour redevances et 0,4 % à titres de ristournes. Comme convenu, la collectivité sur place doit être le bénéficiaire directe de la somme découlant de ristournes. Jusqu’au mois de juillet 2008, la première tranche de ces ristournes se chiffrait environ 40 millions USD. Selon un expert de la décentralisation connaissant le dossier, cette somme doit être versé directement au compte de la collectivité locale où s’implante le projet d’extraction d’ilménite. Pourtant, Marc Ravalomanana a tout fait pour que cette part d’argent pour la collectivité locale soit finalement virée à l’Administration centrale avant que la somme en question ne soit ultérieurement redistribuée au bénéficiaire de droit. Etonne-t-on si Marc Ravalomanana avait décidé à son temps de rattacher le ministère de la décentralisation sous la houlette de la Présidence de la République ? Jusqu’à preuve du contraire, la collectivité locale à Fort Dauphin reste à sa faim en attendant le virement de cette somme destinée à financer ses projets développement local. Après le départ catastrophique de Marc Ravalomanana au pouvoir, le flou reste entier concernant les traces et la destination finale de ces redevances et ristournes déjà payées par QMM. Combien de centaine de millions de dollars sont-ils au total ?

Ces 1900milliards fmg ne sont qu'un rideau de fumée

Il est très facile de balancer des allégations sans pièces justificatives et sans fondements juridiques. Je peux faire exactement la même chose en remplaçant juste tel ou tel nom par un autre et en rajoutant des zéros à d'autres chiffres. Un texte pondu comme ça sur la Toile, non vérifié, non expertisée, encore moins par un soi-disant "ministre d'une haute autorité" qui à mon avis n'a pas non plus un passé financier très reluisant..
Quoiqu'il en soit, vous ne supportez pas l'idée qu'il y ait des légalistes d'un coté et la HAT de l'autre, et ça c'est un très bon signe pour la suite des événements. Les constitutionnels d'un coté et les "extraconstitutionnels ou anticonstitutionnels" de l'autre. Mais la réalité est là, et votre formidable machine à désinformation s'est enrayée.
Que vous nous ressortiez ici ou là, des chiffres, semblent-ils faramineux, n'est pas de votre compétence ici, mais plutôt celle d'un juge, qui ne pourra trancher qu'en présence des 2 protagonistes physiquement présents. Donc, faites un effort, revenez à la légalité d'abord, présentez vos preuves à la justice malgache ensuite.



Fermer