"Voulons-nous conserver nos valeurs progressistes ou nous débarrasser des terroristes ?"

Mardi, les Israéliens se rendront aux urnes afin d'élire leur prochain Premier ministre. Alors que la campagne électorale bat son plein, nous avons demandé à un habitant de Tel-Aviv, à un ancien membre d'un kibboutz, à un Arabe israélien, à un colon de droite, à un militant du parti écologiste ce qu'ils pensent de la situation en Israël.

Lisez les autres commentaires en cliquant ici.

 

Shai Versano, ancien habitant d’un Kibboutz. Il travaille dans les medias et vote pour le Parti travailliste. 

 

Quelle est, à votre avis, le problème le plus important à aborder après cette élection, et quel parti serait le plus à même d'y remédier ?

Les Palestiniens. Selon moi, le parti travailliste, Kadima [centre] et le Likud [l'aile droite] font plus ou moins la même analyse de la question palestinienne. Ils diffèrent en revanche sur les questions sociales, sur la séparation du judaïsme et de l'Etat, et ils ne sont pas non plus d'accord sur le libéralisme, autant de valeurs importantes à mes yeux. C'est pour cela que mon vote va aux travaillistes.

 

Est-ce que la situation économique en Israël influencera votre vote ? 

Non, l'économie n'influencera pas mon vote. J'ai juste un problème avec le fait que le Likoud donne plus d'argent aux ultra-orthodoxes. Mais je dois avouer que Netanyahou [le chef du Likoud] avait également lancé un grand programme de réformes pour réduire l'aide sociale, hors cette aide bénéficiait aux ultra-orthodoxes. 

Pensez-vous que l'offensive lancée sur Gaza a amélioré ou aggravé la sécurité en Israël ? Vous sentez-vous physiquement menacé là où vous vivez ? 

 

Je me sens menacé sur le long terme. Je ne crois pas que l'offensive contre Gaza ait changé les fondamentaux. Lieberman [Le leader d'extrême droite]affirme que nous appartenons au Moyen-Orient et que, de fait, nous devons agir comme les Etats arabes. Mais la question est de savoir si nous voulons conserver nos valeurs progressistes ou nous débarrasser des terroristes. 

 

Les médias du monde entier se sont focalisés sur le conflit israélo-palestinien. Que voudriez-vous que les étrangers sachent sur Israël ? 

Les medias, dans leur couverture du conflit israélo-palestinien, ont braqué les projecteurs sur la souffrance des Palestiniens. Cette souffrance est réelle, mais les Palestiniens l'instrumentalisent aussi dans leur communication et pour justifier des actes d'agression. 

 

Choisissez une image qui, pour vous, représente le plus les prochaines législatives israéliennes, ou celle qui vous a le plus touchée durant la campagne.

 

 

Lieberman, quel homme ! Il est le héros de cette élection, mais pas un bon héros. C'est notre Jean-Marie Le Pen. Pour moi, il symbolise le désespoir israélien face au système politique."

Contributeurs

Commentaires

j'attendrai avec impatience

j'attendrai avec impatience les résultats des éléctions.

palestine libre !!!!!!

Les massacres, la colonisation, le mur, le blocus, l'utilisation du phosphore, les prisonniers sans aucun jugement, le refus du retour aux frontieres de 1967,,, toutes ces raisons nous font souhaiter que l'iran devienne une puissance nucléaire pour que les israeliens aient enfin peur d'aller trop loins,,,,et respecte enfin les résolutions de l'onu,,,de plus les dégats causé par la puissante armé d'israel devront etre payé par israel pas par la communauté internationale (c'est a dire nous),,,



Fermer