Faut-il vraiment des pornos "féminins"?

Des Françaises qui considèrent que les films pornographiques actuels ne répondent pas aux désirs des femmes ont créé un site où leurs clientes peuvent se fournir en vidéos propres à mieux stimuler leurs désirs. Coup marketing ou réel besoin de femme ? Nous avons posé la question à nos Observatrices, de la Chine à l'Arabie saoudite.

 

Extraits softs d'une vidéo de "Second sexe".

"Voir deux personnes coucher ensemble, sorti de tout contexte, me laisse froide"

Grace, 28 ans, est strip-teaseuse dans un club du Texas. Elle avait déjà contribué à l'un de nos billets ici.

Plus jeune, je pensais que les sexualités féminine et masculine étaient strictement identiques. Mais je sais maintenant que ce n'est pas vrai. Les hommes ont besoin d'images explicites pour s'exciter. Personnellement, je peux me masturber simplement en me racontant une histoire, alors que voir deux personnes coucher ensemble, sorti de tout contexte, me laisse froide. J'ai toujours été davantage excité par un texte d'Anaïs Nin que par un porno. En tant que strip-teaseuse, j'ai appris à connaître les fantasmes masculins, le principal étant un fantasme de domination : tout l'univers des clubs de strip-tease met en scène cette domination de l'homme sur la femme. Ca m'a toujours amusé, car au fond j'ai toujours eu le sentiment d'être la personne aux commandes."

"Je ne me retrouve pas non plus dans l’idée d’une pornographie féminine"

Nathalie Margi étudie les relations entre hommes et femmes à l'Université de Rutgers. Elle milite au sein de la Women's Environment and Development Organization.

Je ne me retrouve pas dans la majorité des films pornographiques aujourd'hui parce qu'ils renvoient à une norme masculine du plaisir qui me paraît artificielle. Ils sont basés sur la soumission féminine, et tendent à normaliser des pratiques humiliantes, voire violentes, qui n'ont rien à voir avec la réalité des rapports sexuels. En revanche, je ne me retrouve pas non plus dans l'idée d'une pornographie féminine, parce que ça implique qu'il existe un désir "féminin", propre à toutes les femmes, par opposition à un désir "masculin", propre à tous les hommes. Ce n'est pas vrai : toutes les femmes n'ont pas les mêmes fantasmes !

Une petite minorité de chercheuses disent que toute sexualité hétérosexuelle est en fait une forme d'oppression de la femme, mais aujourd'hui elles sont très marginalisées. Au contraire, les jeunes féministes anglo-saxonnes sont aujourd'hui très axées sur l'expérimentation sexuelle (sex toys, rapports bisexuels et même le travail sexuel) comme une manière de libérer la femme."

"Le groupe de soi-disant féministes qui a lancé ces produits ne cherche qu’à faire de l’argent"

Wajeha al-Houwaidhar est une célèbre féministe saoudienne . Elle avait déjà contribué au site des Observateurs en mars.

Je suis catégoriquement opposé à la pornographie, qu'elle soit faite par des hommes ou des femmes. C'est une pratique qui va à l'encontre de nos traditions et de notre religion et qui réduit les femmes en esclavage. N'oublions pas que celles qui tombent dans ce commerce sont toujours des victimes et qu'elles le font pour sortir de la pauvreté. A mon sens, le groupe de soi-disant féministes qui a lancé ces produits ne cherche qu'à faire de l'argent."

"J’aimerais voir plus de corps d’hommes ! [dans les vidéos de "Second sexe"]"

Vivien Piros vit à Budapest, en Hongrie. Elle a travaillé comme productrice de  films pornographiques.

Quand je travaillais dans l'industrie du X, je trouvais ça très frustrant parce que j'avais l'impression qu'on ne ciblait que les hommes.
Ça s'explique assez facilement quand on sait que 90% des gens qui gèrent et travaillent dans ce milieu sont des hommes. Ils ne sont attentifs qu'à leurs propres désirs. Et même si beaucoup de femmes aiment le porno tel qu'il existe aujourd'hui, ces vidéos [du site "Second sexe", ndlr] sont pour moi bien plus érotiques que la pornographie qu'on est habitué à voir. Il y a un marché pour ce style de vidéos. Elles sont plutôt de bon goût. Je pense que la plupart des femmes - mis à part les féministes pures et dures - y verront un moyen reprendre le contrôle. Ça me plairait de travailler sur un projet comme celui-là. Le seul reproche que je pourrais faire, c'est qu'il n'y a pas assez d'hommes. Voir des femmes dans des films de femmes est attirant, mais j'aimerais voir plus de corps d'hommes !"

"La plupart de mes copines vont beaucoup sur les sites pornos"

Esra'a Al-Shafei est une activiste pour les droits des femmes de Bahreïn.

Dans le monde arabe, les femmes qui sont dominatrices pendant l'amour sont mal vues. Le sexe reflète les sociétés de la région, qui sont dominées par les hommes. Du porno féminin, où les femmes auraient le contrôle, ferait vraiment du bien. Ici, ce n'est pas comme dans les autres pays. On ne peut pas sortir, rencontrer quelqu'un et revenir à la maison avec lui. La seule façon de se familiariser avec le sexe est d'aller sur Internet. C'est pour cela que les gens, y compris la plupart de mes copines, vont beaucoup sur les sites pornos."

"Le porno féminin ne peut toucher qu’un marché de niche"

Muzi Mei s'est fait connaître en racontant sur son blog ses aventures sexuelles. Son succès a été  fulgurant, en Chine comme à l'étranger. Ses histoires ont même été compilées dans un livre traduit en français : "Journal sexuel d'une jeune Chinoise sur le Net".

En Chine le porno est interdit. On en trouve uniquement en DVD ou sur le Net. Je comprends effectivement que des femmes se mettent à produire des pornos féminins, car nous n'avons pas la même vision de la sexualité. Les films pornos sont conçus pour les hommes, les femmes n'y ont qu'un rôle secondaire. Elles y sont dominées ; c'est particulièrement vrai dans les films japonais. La plupart des femmes disent préférer cette image du mâle dominant. Pourtant je pense que dans l'ensemble elles préfèreraient des films plus sophistiqués, avec une histoire et pas seulement des scènes de sexe. Ceci dit, je pense que le porno féminin ne peut toucher qu'un marché de niche, car les femmes n'en consomment pas beaucoup. Le film de ce type le plus connu en Chine s'appelle "Nu Ren Na Er". Il a été produit à Hong Kong et a fait beaucoup parler de lui, mais au final peu de copies ont été vendues."

Commentaires

La FEMME est au centre de tout !

...Le pornone peut être que "féminin"!Même ce nouveau produit peut bien satisfaire l'Homme ,et largement!!!!
La Femme est créature ERXTRAORDINAIRE ! Elle est plus apte a "SATISFAIRE" et "SE SATISFAIRE",en même temps ! L'Homme,lui, attend toujours la Touche féminine pour s'allumer !
Certainement il y a les Déviations comme L'Homosexualité, ..etc ..Que de choix dans la vie!

Espèce de sale homophobe .

Espèce de sale homophobe . Qui te permet de dire qu'il s'agit d'une "déviation" ? On trouve même des animaux homosexuels dans la nature .
L'homophobie est considérée en France et dans de nombreux pays comme un délit , en résumé tu es une RACAILLE et un délinquant .

Je suis contre mais ça reste une victoire quand même

Je suis contre tous ces produits pornographiques et ce marketing
sexuel que ce soit destiné à l'homme ou à la femme parce que je trouve
que ça a enlevé à l'acte sexuel toute son essence. Matérialiser
l'immatériel n'a jamais été bon ; pour moi c'est comme si on
commençait à commercialiser une pilule qui nous ferait découvrir le
bonheur, or le bonheur c'est beaucoup plus que ça… c'est toute une
histoire.
Maintenant cette initiative de ce groupe de femmes est justifiée vu
que la femme a ses propres désirs, ne dit-on pas que la femme a 99
plaisirs alors que l'homme n'en connait qu'un ? Même si je suis
contre, c'est tout de même une victoire pour la femme, qui après avoir
été leader dans les plus grandes civilisations, s'est retrouvée
enterrée dès sa naissance, sous terre, sous son burqû, sous une tente,
dans une cuisine… Aujourd'hui elle reprend sa place initiale : aux
côtés de l'Homme. Pour moi c'est plus une « justice » faite, une «
évidence » qu'une innovation marketing ou un bon investissement.

Parce que la Terre tourne.

Des fantasmes d'homme?

Au risque de mettre les pieds dans le plat, mesdames : le fantasme de domination (être dominée), c'est pas aussi un fantasme féminin. vous faites comme si les fantasmes des hommes n'étaient jamais les vôtre. la vie serait bien triste pour vous si c'était le cas. et ca ne me semble pas toujours le cas, heureusement pour notre vie sexuelle à tous.

C'est tjrs moi

Je viens de voir l'extrait, et ben ca ma vachement plus, je vais vite aller voir ce site en question !! peut-être que ma copine sera enfin intéressé par le pr0n ?

P.S. : on voit bien l'ideé de la femme demonatrice juste à la fin, kan la femme carese la vitre juste la ou il faut et k'elle a un sourire ;)
P.S. 2 : on va pas s'en plainre :D

Je suis d'accord, comme si

Je suis d'accord, comme si les femmes n'aimaient pas dominé un peu (beaucoup) les choses parfois...
Et puis, nous, les ZOM ^^ on aiment pas forcément ces pornos hardcore humiliant. Des fois on préfère des trucs plus soft, plus comme vous aimez. Bon bien sûr faut quand même que ca bouge à la fin (sinon on serait pas des hommes), mais que le film commence sur une pénétration sauvage, ben j'avoue je suis pas du tout fan

il n'ya pas a etre pour ou contre ...

je pense que l'on as pas a dire " je suis pour " ou " je suis contre" .... si ce type de porno a été créer , c'est pour répondre a une demande.
Donc même si cela va à l'encontre de valeurs religieuses etc etc .. laissons les gens faire ce qu'ils veulent.

On n'a pas a proner une suppression des pornos au nom de nos propres valeurs ..... de meme , on as pas à dire ce qui peut ou ne peut pas etre bien en terme de sexualité ( exepté bien sur les abus sur personnes non consentantes , viol etc ... )

ainsi si certain et certaines veulent se masturber devant des pornos .. qu'ils le fassent ( en privé bien sur )

Ps : et par pitier qu'on arrete de parler de " deviance " pour parler de l'homosexualité .. la masturbation ou toute pratiques dont le but n'est pas la procréation devrait alors etre considéré comme "deviante".
Il n'y aurais pas beaucoup d'individus adulte "saints" je pense ....

enfin bref, qu'on laisse les gens fairent ce qu'ils veulent ds la chambre a couché ou devant un ecrant.



Fermer