Les "pro-famille" de Californie s'inspirent de la France

ACTUALISATION (6 novembre 2008 - 10h): La proposition 8 a été voté. 52 % des californians ont soutenu le retour à l'interdiction du mariage gay. Un milliers de militants pour les droits des homosexuels ont manifesté dans les rues de Los Angeles mercredi soir.  

En Californie, des spots de campagne pro-famille utilisent un rapport parlementaire sur la politique familiale rédigé par Valérie Pécresse. L'objectif : défendre un amendement qui annulerait le droit au mariage des couples homosexuels.

Le jour de l'élection présidentielle, les Californiens doivent aussi se prononcer par référendum sur une douzaine de questions. Parmi celles-ci, ils doivent choisir de maintenir ou non le mariage gay en Californie, un droit acquis depuis un jugement de la Cour suprême de l'État prononcé le 15 mai dernier.

Cet amendement, baptisé "Proposition Eight", se propose de revenir à la définition du mariage comme l'union entre deux personnes de sexes différents. Les associations de défense des droits des homosexuels dénoncent une régression dramatique si le oui venait à l'emporter.

Près de 70 millions de dollars ont été déboursés par les deux camps pour faire pencher l'opinion publique. Parmi les spots qui envahissent le Net, des vidéos de l'association "protect marriage" font référence à un rapport français rédigé par Valérie Pécresse [actuelle ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche] en 2006 qui concluait que la majorité gouvernementale s'opposait à l'homoparentalité. Il n'en fallait pas plus pour que les partisans de la "prop 8" trouvent dans le rapport les arguments d'un non catégorique au mariage gay et élève la France au rang d'exemple à suivre en matière de politique pro-famille.

Selon nos observateurs, cette lecture simpliste et orientée du rapport ne représente pas la position française en termes de droits des homosexuels.

Vidéo "Protect Marriage".

"Une large majorité de la population est favorable au mariage homosexuel."

Alain Piriou est porte parole du LGBT, il écrit ce blog.

Le rapport Pécresse avait été demandé par Jean-Louis Debré après le coup d'éclat du mariage homosexuel de Bègles [un couple homosexuel avait été marié par Noël Mamère, le maire de Bègles en 2004, et depuis, l'union a été annulée]. Il a été rédigé en 2005 puis présenté au Parlement en janvier 2006. Le rapport lui-même est tout à fait correct. Il reconnaît que la famille a évolué, que les familles recomposées sont de plus en plus nombreuses, et qu'il existe dorénavant divers modèles familiaux. Et il ne dit en aucune manière que les couples homosexuels pourraient poser un problème pour élever des enfants.

Le rapport, donc, est objectif. Mais ce sont les conclusions qui en ont été tirées qui sont conservatrices. Par exemple, elles réaffirment qu'il n'est pas possible d'adopter hors mariage. Une aberration que même Jean-Pierre Raffarin, qui n'est pas vraiment un libéral, avait dénoncée.

Que les Américains conservateurs reprennent ce rapport me fait rire. Ce sont les mêmes qui vouaient les Français aux gémonies au moment du déclenchement de la guerre en Irak. Du coup, ils nous prennent en exemple. Il faudrait leur rappeler qu'en France, une large majorité de la population est favorable au mariage homosexuel. C'est sur l'adoption qu'ils sont plus réticents, même si le dernier sondage à ce sujet semble montrer qu'une courte majorité des Français a maintenant accepté ce principe."

Communiqué de presse de la LGBT sur la mission "Famille et droits des enfants"

"Les Californiens ne sont pas stupides"

Ellix est Californien. Il vit à Paris où il étudie l'architecture.

Ca fait longtemps que l'on parle de ça aux Etats-Unis, de cette difficulté à séparer l'Etat et la religion. Et à l'inverse de ce que cette vidéo semble dire, la France fait ça très bien. En France, ils ont compris que se marier est un droit constitutionnel. Et après avoir vécu ici, je réalise que les Américains n'ont pas le même respect envers les autres que les Européens.

J'ai regardé les sondages aujourd'hui et j'ai été très étonné que les résultats soient si serrés. La Californie est censée être l'État le plus progressiste. C'est aussi ma maison, et bien que je ne compte pas me marier maintenant, je ne veux pas que l'on m'enlève ce droit. Et si je tombais amoureux ? J'en serais désespéré. Si tout le monde peut se marier, pourquoi pas moi ? Si le référendum était accepté, j'aurais vraiment honte, et ce serait une grosse déception pour l'ensemble du pays. C'est une façon de sacrifier tout ceux qui n'ont pas les mêmes vues religieuses."

"[Cette campagne] est soutenue financièrement par des Églises"

Meredith Fenton travaille pour une association qui milite pour les enfants de couples homosexuels COLAGE (Children of Lesbians & Gays Everywhere). Elle a récemment assisté au mariage de sa mère avec sa compagne.

Nous avons passé les derniers mois à célébrer notre nouvelle égalité avec les familles hétérosexuelles. Lors des mariages, on a donné des rôles importants aux enfants comme amener leurs parents jusqu'à l'autel, ou être demoiselles d'honneurs. C'était important pour ces enfants de sentir que, enfin, l'État les considère comme les autres enfants. Les gens voyaient leurs voisins, ou leurs professeurs se marier, et ils ont compris que ça n'avait rien d'anormal.

Les Californiens considèrent que les États européens ont une longueur d'avance. On peut vraiment les regarder comme un exemple. Certains pays ont adopté le mariage homosexuel depuis des années et ça n'a pas causé de bouleversements dramatiques de la société. Ca fonctionne. C'est honteux de prendre cet exemple.

Cette campagne a réussi à rassembler de milliers de dollars en dehors de la Californie. Elle est soutenue financièrement par des Églises dans tous les États parce qu'ils savent que ce qui sera décidé ici lancera le mouvement ailleurs. Le vote va être très serré."

Vidéo  "Protect Marriage".  

Commentaires

débat stérile (c'est le cas de le dire)

L'homophobie est une pathologie. Les homophobes sont des malades. Point barre.
Attention, ne pas lire: les hétérosexuels sont, etc. J'ai bien écrit, les homophobes, c'est à dire toute personne, quelque soit sa sexualité, qui a un malaise avec le fait même qu'il y ait des homosexuels qui vivent leur vie sans honte. C'est ça qui empoisonne nos sociétés.

Ben Voyons

ça y est, t'as résolu le problème ! c'est si simple ! Trouve nous alors une justification valable au mariage homosexuel.
Je te rappelle que le mariage est une institution, c'est à dire une règle établie pour l'intérêt collectif. Je vois bien où est l'intérêt collectif dans le mariage traditionnel (lien social, développement des individus, mis en valeur de la complémentarité homme-femme, etc.), mais je vois plutôt une destruction de l'institution par le mariage homosexuel. Le mariage n'aurait plus de sens. Donc, puisqu'il ne sert plus à rien, il faut l'enlever. C'est d'ailleurs ce que veulent certains (Lire ce qu'a écrit Pierre Simon notamment...) Plus de mariage = société composé de petit individu sans lien socialo-familial. C'est l'état qui fera le lien social ou bien la société n'aura plus de sens....

ni jean, ni le second commentateur n'ont fait la bonne approche

On peut avoir raison dans les deux cas.

Mais ce qui nous donne raison est l'approche qu'on donne. Non, être homosexuel n'est pas une maladie. C'est génétique, probablement, mais nous avons tous des caractéristiques génétiques qui nous rendront différent.

Donc pour moi un homosexuel n'est pas un malade mais ce n'est pas pour autant une identité en France: je m'explique.

Différemment aux US, la France a la caractéristique de mettre en avant la communauté, le devoir, la consolidation du peuple en premier. L'intérêt général prime.

Si on voit des féministes, des identités noires ou homosexuelles s'émanciper aux US, en Angleterre et autres c'est naturel puisque ces pays se sont construits avec "des" peuples, des identités.

La France est l'un des très rares pays à s'être construit sur un peuple, et on a voulu conserver cette valeur de fraternité quand d'autres nous ont rejoint. Ce n'est sûrement pas une théorie puisque mon grand père était espagnol et est devenu Français au point de le devenir plus que d'autres d'origine.
ça c'est le devoir par assimilation.

Pour faire vite on a tous ce devoir à porter comme un fardeau: le bien commun par l'identité unique à porter en vie privée et publique. Les codes, les moeurs tout y est appliqué et le fait qu'on paye des impôts lourds par acte de solidarité en est aussi un des effets.

Si demain on revendique ses origines, son orientation comme un drapeau, après demain on verra une dislocation totale du groupe.

Pour le moment ça vous parait chiant, ennuyeux et commun. Mais souvenez-vous que tout ce qui fait de notre pays un peuple, c'est ça. Ceux qui s'en écartent seront responsables de la fin de la solidarité qui repose sur cette fraternité. En France on est frères de par ce devoir de porter notre culture, ces codes qui nous unissent tous.

Or concernant le mariage, les codes sont simples: le mariage est une union sacrée (de la République) qui impose un devoir maternel et paternel sur les enfants. En d'autres termes c'est un engagement des parents envers la République sur l'éducation des enfants afin qu'à leurs tour ils puissent eux aussi accomplir le devoir Républicain.

Pour beaucoup c'est du blabla. A ceux là (les libéraux ou mondialistes) je leurs dirais de savoir pouruqoi les gens se saignent à payer des impôts: par masochisme ou par charité.

Aucun des deux ne serait bon, si vous croyez la solidarité est de fait acquise c'est que vous êtes aveugles.

Les principes sont simples: le mariage en France est un engagement des parents pour la République, parents signifie élever des enfants.

La société se fonde sur un pacte social, les codes fondamentaux de ce pacte tiennent d'un consensus des membres de la société: la majorité des gens veulent que les enfants soit élevés par un homme et une femme.

Ce n'est pas du conformisme, les enfants ont des droits fixés par la communauté, des droits fixés individuellement ne seraient plus des droits communs. Donc à quoi bon vivre en société si on n'en veut pas?

Si certains trouvent ces principes monstrueux, infâmes, ignobles ou irrespectueux, je leurs dirais d'aller voir dans un pays qui vous convient mieux.

On ne peut pas changer les bases d'un pays quand la majorité ne le souhaite pas. Cela dit on peut envisager une union qui imposerait des devoirs Républicains...

des droits, dans le mariage, il n'y en a pas.

(sauf si c'est financier et là c'est lié à notre politique nataliste et on n'en fait pas assez.)

Ah bon ?

"La société se fonde sur un pacte social"

C'est bien ça le problème. Au lieu de ce fonder sur le bien commun, la société est base sur un consensus. Bref tant qu'on est tous d'accord on peu faire ce que l'on veut...
A quand la libéralisation de l'euthanasie, de la pédophilie..... ?

Jean , ce n'est pas parce

Jean , ce n'est pas parce que tu es pédophile que tu devrais avoir tous les droits ! Tu es sûrement devenu enseignant pour tripoter les gosses . C'est ignoble et répugnant .

Vol en haute platitue

Voilà seulement ce que vous savait faire ? Accabler ce qui ne sont pas d'accord avec vous ? En les insultant ? Vous révélez votre véritable nature....

Depuis quand dire la

Depuis quand dire la vérité est une insulte ? Vous vous en prenez aux homosexuels pour mieux cacher votre pédophilie .

Modération

Bonjour Têtuniçois,
Ce commentaire est limite. Nous ne le supprimons pas, mais attention à ne pas tomber dans l'insulte, même si le sujet est sensible.
Bonne journée,

Accusation ?

Accusation sans fondement.... Mais passible d'une amende.....
D'autre part cette méthode d'accuser autrui d'un vice pire que le sien pour se justifier, changer l'attention de camp et déstabiliser "l'adversaire" (puisque apparemment c'est ainsi que vous me voyez) peut marcher sur de jeune esprit fragile et sur les imbéciles, mais pas sur moi (héhé en gros c'est une astuce à 2 centimes de yen !)
Vos méthodes "d'argumentation" (d'ailleurs je ne vois aucun argument dans tous vos messages) sont très perverses.... c'est tout dire....

Mobilisons nous contre !

D'autre part, je reconfirme ce que je dis : notre société est basée sur le consensus. C'est à dire que les lois sont prises avec un accord des différents composant de la société, comme un contrat. Peu importe si c'est pour le bien commun ou non, pourvu que l'on soit d'accord, ça passe.
C'est ainsi qu'est passé l'avortement (=crime légal...), le mariage (et la promotion) de l'homosexualité. C'est ainsi qu'on essaye de faire passé l'euthanasie. Si ça continue comme ça, ces fadas feront aussi passé la pédophilie....
Maintenant on trouve ça horrible (et on raison, il reste quand même du bon sens), mais avant on trouvait aussi horrible l'avortement et l'homosexualité. Maintenant on considère cela comme de "l'arrièrisme", des pétinitses, des fachos, des cathos, etc....
Dans quelques année ce que l'on trouve horrible maintenant sera considéré de la même façon que l'avortement et l'homosexualité.
Et, je peux vous dire que des gens y travaillent dur. Allez donc voir les tracs que l'on distribue dans les lycées sur la sexualité, on l'on dit que l'on peut commencer à avoir une expérience sexuel quand on veut "il n'y pas d'âge limite". N'est-ce pas préparatoire à la légalisation de la pédophilie (à ce moment là on n'appellera plus ça de la pédophilie bien sur...) ?
NON, JE NE PEUX PAS VOIR CELA ET NE RIEN DIRE ! ! !



Fermer