"Nous avons mérité notre indépendance"

Nos Observateurs réagissent à la déclaration d’indépendance du Kosovo. Pour le Kosovar Kushtrim Xhakli, ce nouveau statut, mérité et acquis de haute lutte par son peuple, permettra au pays d’attirer les investissements d’entreprises étrangères, notamment dans le secteur des nouvelles technologies. Tout en reconnaissant qu’il était impossible d’empêcher l’indépendance, le Serbe d’origine Croate Alan Jakšić s’interroge sur le sort de la minorité serbe du Kosovo et s’inquiète d’un possible scénario à la palestinienne.
Contributeurs

"Les Serbes ne seront pas brimés"

Le commentaire de notre Observateur à Pristina (Kosovo), le blogueur Kushtrim Xhakli. Kushtrim est un entrepreneur dans le domaine des nouvelles technologies. Il développe des programmes d’apprentissage en ligne (e-learning) pour le gouvernement albanais.

Nous avons fait une belle fête hier soir. Les gens ont chanté toute la nuit. Beaucoup pleuraient de joie en se rappelant les êtres chers qu’ils ont perdus pendant la guerre. Nous avons beaucoup lutté pour cette indépendance et nous l’avons méritée. Bien sûr, l’économie du Kosovo n’est pas brillante pour le moment. Mais je suis confiant pour l’avenir car nous avons beaucoup de jeunes : plus de 50% de la population a moins de 35 ans. Ces jeunes parlent en général anglais, car nous avons vécu huit ans sous mandat de l’ONU, et sont bien formés dans le domaine des nouvelles technologies et de l’Internet - 23% des Albanais ont accès à la Toile et le haut débit se développe rapidement ici. L’Albanie est donc un endroit idéal pour que des entreprises de ce secteur y délocalisent une partie de leurs activités. C’est ce qui s’est passé en Estonie, qui est devenue très performante dans le domaine High Tech après son indépendance.Nous pouvons y arriver nous aussi.

J’entends beaucoup, dans les médias étrangers, que les Serbes du Kosovo ont peur d’être brimés. Mais ça n’a aucune chance d’arriver. Tout d’abord parce que nous ne sommes pas naïfs. Nous avons trop attendu notre indépendance pour tout gâcher maintenant, surtout que la minorité serbe ne pose pas de problème. Et puis nous avons signé l’accord Ahtisaari - du nom de l’ancien président norvégien envoyé spécial de l’ONU au Kosovo - qui nous engage à protéger la minorité Serbe. Les Serbes du Kosovo sont bien mieux traités, d’ailleurs, que la minorité Kosovare de Serbie. Ils sont même privilégiés.

Commentaire du 17 février 2008.

Echauffourées devant l’ambassade des Etats-Unis à Belgrade

A l annonce de l'indépendance, quelques centaines de personnes, dont de nombreux supporters d'équipes de football locales, se sont rassemblées devant l'ambassade des Etats-Unis à Belgrade et des échauffourées ont éclaté. Un policier a été légèrement blessé. Peu avant, cette foule avait également manifesté devant l'ambassade de Slovénie, au cri de « le Kosovo est la Serbie".

 

Le Kosovo est serbe pour toujours

Militants pour l'indépendance du Kosovo et nationalistes serbes s'affrontent sur YouTube à coup de vidéos de propagande. Ici, une vidéo serbe qui dénonce l'indépendance du Kosovo et affirme que « le Kosovo est serbe pour toujours ». La vidéo commence par la fameuse bataille de 1389, entre les Serbes et Ottomans, mentionnée plus haut par le blogueur « Balkan Anarchist ».

Cosovo-Serbia

Une carte postale dans une boutique de souvenir la partie serbe de la ville à majorité serbe de Mitrovica, au Kosovo. Photo prise en 2003 par Daniel Balan (sa page Flickr).



Fermer